Baby Driver d’Edgar Wright : le film qui en donne plus

Baby Driver sort le 19 juillet, il faut vous y préparer :  il s’agit du film de l’année. Bien sûr, cette phrase prononcée dix fois par an n’a pas de sens mais cette fois on a vraiment envie de lui en donner. Le Nostroblog se devait de vous en parler, parce que hey, si c’est le film de l’année, vous nous en voudriez d’être passés à côté.

baby driver affiche

Baby cache sous son visage d’ange des talents de chauffeur d’exception qui en font l’élément indispensable de tout braquage réussi. Il écoute constamment de la musique pour rythmer sa vie et couvrir ses acouphènes. La rencontre avec Debora, serveuse dans un diner, va lui ouvrir les yeux, les oreilles et le cœur.

Baby you can drive my car

Ne nous mentons pas. Nous n’étions pas très confiants quand Edgar Wright, sorti lessivé de son rendez-vous manqué avec Ant Man, a annoncé son retour. Un film de chauffeur de braquage avec l’acteur de Nos étoiles contraires et l’actrice de Cendrillon, pourquoi pas mais enfin n’en attend-on pas plus ? Si on a compris la difficulté à s’exprimer dans le cadre d’un blockbuster, n’y avait-il pas le risque de tomber dans le film de série pour acteurs pas encore ou plus tout à fait complètement vedettes ?

Lire la suite

Kids on the slope : s’ouvrir au monde

Débutée en 2007 dans les pages de la revue mensuelle Flowers, Kids on the slope est la première série de Yuki Kodama, auteure jusque-là cantonnée à des histoires courtes. Succès d’estime dont la reconnaissance arrive en 2012, soit l’année de la fin de sa publication, grâce au gain du Prix Shogakukan et a une adaptation en série d’animation réalisée par Shin’ichiro Watanabe.

kids on the slope manga.png

Il faut dire que l’œuvre a de quoi marquer les esprits. Brillant par la justesse de ses relations entre les personnages, le thème du jazz dans le Japon de la fin des années 60 et le divin coup de crayon de Yuki Kodama, Kids on the slope regorge de qualités afin d’attiser la passion des lecteurs. Plus finement de par leur traitement, des thématiques d’ordre social ou culturel sont abordées à travers le manga. Elles sont en retrait tant les protagonistes et leurs états d’âme occupent le devant de la scène, quand bien même elles font partie d’eux. Cet article a donc pour objectif de se pencher sur la manière dont l’auteure nous convie à élargir notre horizon et s’enrichir d’autres cultures.

Lire la suite

L’attaque des titans saison 2 : amour et révélations

  • Si vous n’avez pas vu la saison 2 de L’attaque des titans et que vous ne lisez pas le manga, cet article n’est pas pour vous. Cette série m’a passionné épisode après épisode, et l’article ici présent a pour objectif de revenir dessus point par point, de parler des différents passages, des différentes révélations. Alors il va y avoir du spoiler, du premier au dernier épisode.
  • Si vous souhaitez lire un article allant dans le même sens que le mien et surtout sans aucun spoilers, je vous redirige vers ici.
  • Par contre il n’y aura aucune comparaison avec le manga (juste un succinct détail) ni révélation sur ce qui se passe après la saison 2. Si vous ne regardez que l’anime, vous pouvez lire l’article sans crainte.

4 ans après une première saison qui aura laissé des regrets à l’équipe de WIT, L’attaque des titans revient dans un nouveau format. Cette fois-ci, 12 épisodes ont été diffusés, ce qui a permis une meilleure gestion des plannings et du rythme. De plus, l’équipe ayant fait des progrès considérables entre temps, aussi bien visuellement qu’en terme d’écriture, on pouvait s’attendre à passer de bons moments dans son canapé tous les samedis. Et le résultat a été beaucoup, beaucoup, mais alors vraiment beaucoup mieux que prévu. Explications.

attaque des titans saison 2

Lire la suite

Orange : effacer ses regrets

Orange est un manga d’Ichigo Takano dans lequel une jeune fille nommée Naho reçoit une lettre d’elle-même envoyée depuis son futur. En effet, si elle est une jeune lycéenne insouciante au moment où elle la lit, elle vit dix ans plus tard avec un regret : celui de n’avoir pas pu sauver Kakeru, le nouvel élève transféré dans sa classe dont elle tombera secrètement amoureuse, d’une mort certaine. Dans cette lettre lui est indiqué jour par jour la marche à suivre afin de se rapprocher du jeune homme et de rendre son quotidien meilleur : les événements à venir sont détaillés et agrémentés de notes pour savoir quelles décisions prendre.

Ayant vécu une situation similaire à celle de Naho, Orange m’a particulièrement touché. Si bien que j’ai d’abord eu une réaction de rejet avant de reprendre des années plus tard le fil de l’histoire. Au final, je l’ai lu donc, et j’ai adoré. Il a entraîné de nombreuses réflexions personnelles sur le regret que je vais livrer partiellement dans cet article. Si tout le monde n’a pas perdu la personne aimée comme notre petite protagoniste, je pense que le fait d’éprouver de l’amertume en repensant à des choix passés peut être une thématique universelle. C’est pour cette raison (entre autres) qu’Orange est tant apprécié et que j’ai eu envie, besoin même, d’écrire à son sujet.

Orange - Les 2 Naho

Lire la suite

L’E3 des nostrogamers

e3_2017

Il vient de fermer ses portes, il a créé de l’enthousiasme, provoqué une déferlante de sel. Il, c’est l’Electronic Entertainement Expo. Plus connu sous l’abréviation E3, ce salon américain du jeu vidéo a lieu chaque année au mois de juin à Los Angeles. Son importance est telle que c’est lui qui donne le ton sur le marché du jeu vidéo. Les nouvelles consoles et nouvelles licences (ou suite) sont annoncées au cours de l’E3 via des conférences organisées par les constructeurs ou les éditeurs. Comme en 2015, l’équipe (enfin une petite partie) de Nostroblog livre son avis. Lire la suite

Une alternative à la Kpop

Souvent lorsqu’on aborde la musique coréenne, la kpop surgit en premier lieu, presque instinctivement, dans l’esprit d’autrui. A tort ? Il faut dire que celle-ci est une industrie toujours florissante dans son pays d’origine, omniprésente dans les tops musicaux, mais aussi dans le quotidien des coréens avec nombre d’idoles prêtant leur image pour nombre de marques.

Nos yeux d’occidentaux voient également en premier à travers elle, grâce à un fandom très présent sur les réseaux sociaux, à de multiples reportages qui en parlent comme d’un phénomène, à des événements qui font grand bruit chez nous comme la KCON qui remplit une salle aussi grande que Bercy ainsi qu’à un contenu toujours plus fréquent.

Même dans une industrie jeune où la Kpop est omniprésente, il y a la place pour d’autres styles. Les uns existent avec les autres et représentent un enchevêtrement. La musique coréenne est un monde où les artistes se croisent constamment.

Mon envie aujourd’hui est de vous présenter des artistes coréens hors de l’univers Kpop, une façon de s’initier à la musique coréenne autrement. Pour compléter ce bref article, une playlist vous attend à la fin, car rien ne vaut mieux que l’écoute pour découvrir !

Lire la suite

Les brigades immunitaires : cellules au rapport !

Il y a quelques mois, la maison d’édition Pika annonçait la sortie de Brigades Immunitaires d’Akane Shimizu : un manga personnifiant les petites choses de la vie. Ni une, ni deux, je me suis activé à rechercher sur cette oeuvre ! Qui dessine ? Qui écrit ? À quoi ça ressemble ? Un premier chapitre au moins ?! J’étais vraiment excité à l’idée que les deux se rejoignent, s’enlacent et fusionnent : l’immunologie et la bande dessinée japonaise. Bref, j’ai trouvé mon bonheur sur Amazon et j’ai pu feuilleter les premières pages. D’ailleurs, je trouve que le titre anglophone, Cells at Work! , est un tout petit peu plus juste mais bon, je pinaille. La tentation de commander les cinq premiers tomes publiés fut aussi grande que mon coup de coeur ! Au final, j’ai préféré attendre la sortie chez nous… Il ne restait plus que de longues semaines avant de pouvoir dévorer le premier tome. Le jour J est arrivé avec l’obligation d’écrire quelques lignes pour la passion.

La truelle, la boîte et la lame.

Lire la suite