Manga au singulier #5

Et de nouveau le retour de cette rubrique tant appréciée, où l’on parle avec bonne humeur des premiers tomes de nouvelles séries sorties récemment, sans forcément rentrer dans les détails. Cette fois-ci, nous partons pour un voyage dans l’imaginaire et l’émotion (et parfois, les deux en même temps !).

To your eternity

To your Eternity 1

Yoshitoki Oima est désormais une auteure qu’on connaît. Fort du succès de A silent voice (dont je vous avais parlé pour la sortie du premier tome) et en attente de son adaptation en long métrage d’animation, les éditions Pika lancent sa nouvelle série, To your eternity, après une prépublication au format numérique.

Au commencement « il » était une sphère.

Lire la suite

Eurovision 2017 : la fête est finie ?

Hier à la télévision, aujourd’hui sur le Nostroblog : l’Eurovision. Un sujet en apparence éloigné de l’animation et des mangas, mais dont l’excentricité interroge. Ce cru 2017 a été celui du doute, du noir et du blanc. L’occasion d’une analyse des tenants et aboutissants de cette 62e édition. 

A quoi sert l’Eurovision ?

L’Eurovision est la compétition de musique annuelle qui détient le record de longévité mondiale. Elle a débuté à 7 pays en 1956 pour arriver à 42 pays cette année. La compétition se déroule depuis 2004 sur trois jours avec deux demi-finales et une finale. Les candidats doivent chanter en direct sur un morceau en playback, ne doivent pas dépasser les 6 personnes sur scène, aussi immense soit-elle, et ont le droit de chanter dans la langue de leur choix depuis 1999.

Voilà, en quelques données, ce qu’est l’Eurovision. Mais comment expliquer la longévité de cette institution ? La première raison est son succès toujours renouvelé. 204 millions de téléspectateurs ont suivi l’édition 2016, et il suffit de suivre les réseaux sociaux pour comprendre que, l’espace d’une nuit, le monde entier s’y intéresse.
Lire la suite

L’ère des Cristaux : un anime, beaucoup de questions.

Alors que le tome 6 de L’ère des Cristaux (Houseki no Kuni) vient de sortir en France (il y a deux mois), le Japon s’apprête à accueillir le volume 7 en fanfare. En effet, on n’attendait rien de spécial exceptée l’édition limitée qui contiendra un mini-artbook de 32 pages, avec chacune des illustrations commentées par Haruko Ichikawa en personne, prévue dans deux semaines. Mais contre toute attente, voilà que le magazine Afternoon de Juillet (sortant le 25 Mai), dévoile LA news qu’on attendait depuis des lustres.

Pour ceux qui n’ont pas lu mes centaines d’articles sur le sujet, L’ère des Cristaux est un seinen de Haruko Ichikawa qui narre le quotidien mouvementé de Phos, le plus jeune mais surtout le plus maladroit des 28 gemmes qui habitent la Terre. Suite à divers cataclysme, l’humanité a disparu, laissant donc la place à ces êtres cristallins et agenres. Menacés par les Séléniens qui cherchent à les capturer pour en faire des bijoux, chaque jour est une bataille pour leur survie. Phos, notre héros, cherche encore sa place dans cette micro-société où tous ont un rôle prédéfini. Un jour, Maître Vajra lui confie la mission de rédiger une histoire naturelle…

Lire la suite

Séries du moment – Printemps 2017

Je regarde dernièrement beaucoup plus de séries TV que j’ai pu le faire ces quelques dernières années. Je me suis centré surtout sur les productions de génie de certains noms désormais bien connus comme HBO, FX, Netflix et autres HULU. Voici un bref aperçu des coups de cœur du moment et le pourquoi du comment. Ouvrez bien vos yeux et vos oreilles car ces séries vont les solliciter de la meilleure manière qui soit !

Dear White People

Netflix, 10 épisodes de 30 min

dear

Adaptation série du film du même nom et du même créateur : Justin Simien. Excellente approche de la jeunesse afro-américaine dans un cadre étudiant aux saveurs de boiseries dans les dortoirs et ambiance #BlackLivesMatter post-Obama. À voir et assimiler pour mieux comprendre la situation sociale actuelle aux États-Unis au sujet des afro-américains. Au-delà d’un pamphlet engagé et militant, la série se veut fraîche, contemporaine et il est facile de s’identifier à ces jeunes si l’on a moins de 25 ans. La narration via divers points de vue qui se recoupent permet un regard neuf sur chaque événement pour mieux discerner les éléments de l’intrigue qui se révèle vraiment prenante et riche en surprises.

Lire la suite

Megg, Mogg & Owl : Sexe, drogue et dépression nerveuse

Toujours à la recherche de nouveautés croustillantes, le Nostroblog vous présente cette semaine la série Megg, Mogg & Owl. Une bande dessinée en plein dans notre ligne éditoriale, drôle et glauque à la fois.

Megg, Mogg & Owl est une bande dessinée australienne, traduite en France par un petit éditeur appelé Misma et découverte par Stéphane Beaujean qui arrive toujours à glisser des perles de chaos dans la sélection du festival d’Angoulême.

Cette série a débuté par accident. Simon Hanselmann, artiste et auteur de fanzines peint pour une exposition une sorcière et son chat, qu’il nomme en hommage aux personnages d’albums pour enfants Meg, Mog & Owl.  La toile plaît tant qu’il en tire une série d’histoires courtes sur le tumblr http://girlmountain.tumblr.com. La suite est une success story comme Internet les aime, avec édition aux États-Unis chez Fantagraphics et une vraie reconnaissance critique et publique en France.

De quoi parle-t’on ? Megg la sorcière et son conjoint de chat Mogg passent leurs journées à picoler, baiser et se droguer, tandis que leur colocataire Owl essaie tant bien que mal de joindre les deux bouts entre deux boulots dans des call-centers. Ils croisent des personnages pittoresques tels que Mike le roi de la glande et surtout Werewolf Jones, loup-garou dealer, père indigne et agent du chaos de manière générale.

Lire la suite