Priest, un ange déchu au Far-West

Priest est la dernière nouveauté manwha de Pika. Et pourtant, c’est une vieille série, en Corée comme en France. Débutée en 1998 et en pause depuis 2006 dans son pays d’origine, la série de Hyung Min-woo est arrivée chez nous en 2003 et a connu de nombreuses éditions et rééditions chez feu Tokebi (volumes simples, doubles et coffrets), avant de rejoindre Pika ce mois-ci, dans leur collection Graphic, destinée aux « auteurs asiatiques aux codes narratifs et aux traits proches du roman graphique » (quoi que cela veuille dire). Et surtout,  cette réédition s’accompagne d’une promesse de fin à la clé.priest pika graphic

Ce fut une surprise totale. Notamment parce Pika l’a annoncé moins d’une semaine avant sa sortie. Le titre devait bien évidemment déjà apparaître en ligne et sur les commandes libraires, mais pour moi qui ne fais pas toujours gaffe à ça, cette stratégie de communication me laisse dubitatif. Comment créer de l’attente, de l’impatience et de la hype quand l’annonce précède de si peu la sortie en librairie ? Passons sur ce sujet, et recentrons-nous sur l’oeuvre en elle-même. Lire la suite

L’intention à travers le documentaire – interview de Kazuhiro Soda

Holà holà ne partez pas. Ce qui va suivre est des plus intéressants, tant d’un point de vue cinéphilique qu’intellectuel. Vous êtes bien sur Nostroblog, une rédaction qui s’intéresse à des sujets très divers.

Il existe toutes sortes de documentaires, du reportage pour la télévision aux travaux un peu plus scriptés pour le cinéma. Le réalisateur Kazuhiro Soda plaide pour une mise en scène minimaliste du documentaire, qui doit saisir l’inconnu et transmettre un témoignage au plus près de la réalité. Auréolé du Soleil d’or du Festival Kinotayo pour OYSTER FACTORY  (ex-æquo avec HAPPY HOUR), nous l’avons rencontré, avec son épouse, Kiyoko Kashiwagi, productrice du film. Notre échange s’est avéré très riche en réflexion sur le documentaire, sa place dans les archives de l’humanité, et à travers l’intention de M. Soda, on peut même déceler un vrai sens de la cinématographie, avec des obsessions et la transmission d’un message.

Nostroblog : Quand on regarde votre filmographie, on voit que vous êtes essentiellement un documentariste. Qu’est-ce qui vous attire tant dans les documentaires, que voulez vous faire passer comme message ?

Kazuhiro Soda : Eh bien, je suis devenu réalisateur de documentaires par accident. Je n’en avais pas l’intention à la base. J’ai déménagé à New York pour étudier la réalisation en 1993, à l’école de cinéma. En quatre ans, j’ai appris comment faire des films de fiction. Je ne m’intéressais pas aux documentaires à cette époque. Je n’ai pris aucun cours de documentaire !

Lire la suite

Interview de Keisuke Yoshida, réalisateur de Himeanole et Silver Spoon

Lors du festival Kinotayo, un film a été très apprécié du public : HIMEANOLE de Keisuke Yoshida. Cette intrigue, tant drama comique que thriller, a aussi bien faire rire l’audience qu’elle l’a captivée. Nous avons interviewé le réalisateur.

Nostroblog : HIMEANOLE est l’adaptation d’un manga de Minoru Furuya. Vous avez également réalisé l’adaptation de Silver Spoon au cinéma, une œuvre qui est assez connue en France. Quel est votre lien avec les mangas ?

Keisuke Yoshida : J’aime beaucoup les mangas, mais depuis que j’ai débuté en tant que réalisateur, j’ai plutôt écrit des scénarios originaux. J’ai reçu cependant beaucoup de propositions d’adaptations de manga. Dans ce cas, il faut que le manga me plaise et que je puisse respecter le mangaka. J’adore et j’admire Furuya et Arakawa. C’est pour ça que j’ai adapté ces deux mangas au cinéma. Moi-même, je dessine très très mal, mais je rêve de devenir mangaka.

Lire la suite

Festival du cinéma japonais contemporain Kinotayo 2016 : bilan

Kinotayo est un festival de cinéma japonais contemporain, qui produit une édition par an depuis 2006*. Tous les films, datent de l’année et demie écoulée, sont présentés au public parisien et en région. Comme beaucoup d’autres festivals, c’est l’occasion de voir des films que nous ne verrez nulle part ailleurs, ni distribués dans les salles, en DVD. Pour cette édition, neuf films en compétition ont été sélectionnés, et deux films ont pu être vus hors-compétition.

*Celle de 2016 a été décalée début 2017.

affiche-11e

Lire la suite

Interview d’Eldo Yoshimizu : le manga comme exutoire

Exposé en galerie avant de devenir un livre, Ryuko est le premier manga d’Eldo Yoshimizu, un artiste reconnu qui, à presque 50 ans, a décidé d’auto-publier sa bande dessinée. Diffusé en France chez Le Lézard Noir et sur une traduction de Miyako Slocombe, ce diptyque à l’accent vintage fait d’ores et déjà figure d’incontournable pour tout amateur de récits à l’action effrénée. Et ça tombe bien, car durant le Festival d’Angoulême, nous avons pu rencontrer l’auteur afin d’approfondir l’univers de son œuvre grâce à un entretien exclusif de près d’une heure, traduit par Asako Duval, que nous vous livrons ici.

eldo yoshimizu interview nostroblog.png

Lire la suite

Berserk : Je crois en la violence multiple, démoniaque, angélique et apostolique…

Bien avant Berserk, les délices infernaux d’Hiéronymus Bosch ou encore la géomancie autobiographique et les rêves fantasmagoriques de Salvador Dali, il existait déjà un bestiaire fantastique depuis l’antiquité mésopotamienne. Après le sexe et la mélancolie, il est temps d’effectuer une petite incursion tératologique des créatures humaines devenues monstrueuses, un peu comme la métamorphose des ennemis de Guts

Si vous êtes mélomanes, voici une musique d’ambiance à écouter durant votre lecture. Elle a été concoctée par le groupe de black métal finlandais Beherit.

berserk-monstres1
© 1989 by Kentaro Miura / HAKUSENSHA, Inc.

Lire la suite