Divagations du dimanche soir

C’est dimanche soir. Et comme tous les moments creux de la semaine, on réflexione, on philosophe, on fait le point sur sa vie. En tout cas, j’ai envie de discutailler de trucs avec vous, chers lecteurs de Nostroblog. Une envie folle me prend, comme ça, pour innover : il n’y aura pas d’illustrations dans cet article, pour laisser plus de liberté à votre esprit. Pouf. C’est cadeau.

– Cinéma –

J’ai envie de voir un paquet de trucs ces derniers temps. Surtout des vieux trucs cultes que je devrais avoir vu. Par exemple, je n’ai pas vu Le Parrain 2, 3, Le Grand Bleu, Les Affranchis, Orange Mécanique, 2001 L’Odyssée de l’Espace, Metropolis, Il était une Fois en Amérique, et cetera et cetera. Si à vingt ans, t’as pas vu ces films, t’as raté ta vie

, comme dirait l’ami Séguéla.

J’ai aussi envie de voir plus de films d’acteurs que j’affectionne : JFK ou La Taupe, pour Gary Oldman, Reservoir Dogs pour Steve Buscemi, n’importe quel film avec Scartlett Johansson ou Keira Knightley, pour enfin voir pourquoi tout le monde parle autant de ces actrices, et, bien sûr, toute la filmographie de Natalie Portman. Le genre d’actrice qui rend indispensable un film totalement dispensable.

Voyez-vous, être cinéphile, c’est un but que je me donne. Selon le site Sens Critique, j’ai compté 200 films à mon actif. Dit comme ça, ça a l’air pas mal. Mais je suis sûr que la plupart des gens de mon âge en ont vus deux, trois, quatre fois plus que ça.

Et une fois n’est pas coutume, un film de cette année m’intéresse au point de vouloir le voir dès sa sortie. Il s’agit d’Upside Down avec Kirsten Dunst. L’histoire dépeint un univers où deux mondes se font face, le monde du bas et le monde dans le ciel. Ceux du bas peuvent regarder ceux du haut, et inversement. Avec une gravité inversée. Le tout sur fond de romance. Le concept est sexy. Mais j’ai peur qu’après en avoir eu plein les mirettes, le concept ne soit pas exploité, et reste à l’état de concept de la mort qui tue. On verra bien.

– Bande-dessinée –

Depuis noël, je crois qu’on peut dire que je me suis ouvert à bande-dessinée occidentale, mais si c’est léger. J’ai commencé La Quête de l’Oiseau du Temps, en lisant le premier tome (sur quatre). C’est sympa. Très sympa. Mais un peu raide, et ça a vieilli. Mais ça se lit sans mal, et ça fait pas mal de bien le retour à la Franco-Belgie après des années de traversée de l’univers nippon.

J’ai également voulu toucher, enfin, à du Moebius. Il faut au moins que j’aborde un peu le sujet pour pas être à la ramasse avec les grands bédéphiles. En l’occurrence, c’était Arzach l’Arpenteur, et c’était pas terrible. Je sais pas, j’ai pas été embarqué dans cet espèce d’univers tatooinien, vieillot, et surtout, pas fini, le pauvre monsieur Giraud ayant cassé sa pipe avant de mettre le point final.

J’ai également tenté Maus, et ça, ça a été une révélation. Je n’arriverais même pas à trouver les mots pour dire à quel point j’ai trouvé ça génial. Disons que c’est un témoignage de la vie d’un Juif dans l’Europe nazie, sans détours ni pudeur, mais sans racolage pour autant.

Sur le forum de La Base Secrète, Drucci a un peu parlé de son retour d’intérêt pour Spirou et Fantasio, un univers que je connais surtout pour Le Petit Spirou, énorme souvenir d’enfance. Ça m’a donné envie de plonger dans le Spirou adulte que je n’avais jamais lu jusque là, tout ça. Auparavant, j’ai acheté Spirou et les Héritiers de Franquin en kiosque (numéro 1 d’une série prévue pour les maisons de la presse). Puis j’ai enchaîné avec la première intégrale de la période Tome et Janry, les créateurs du dérivé Petit Spirou justement. Cette intégrale comprend également les albums Virus, Aventure en Australie et Qui arrêtera Cyanure ?. Sans tortiller des fesses : j’ai tout aimé. Tout. Je sais pas si c’est le fait que Spirou soit un groom, et que cet aspect de son personnage soit plus que jamais unique à l’heure actuelle. Je sais pas si c’est les méchants et les personnages secondaires qui sont bizarrement pas ridicules malgré leurs grandes oreilles et leur grand nez… Je sais pas, mais ça m’a plu. Et je compte bien me faire toutes les intégrales, y compris celle de Rob-Vel (les années 30 !). Déjà, le dernier album de Tome et Janry, Machine qui Rêve, que je ne lirais pas avant un bout de temps si je m’en tiens à la parution des intégrales, me vend du rêve, sans mauvais jeu de mot.

J’ai également la première intégrale de De Cape et de Crocs qui m’attend. Visuellement, c’est magnifique, c’est tout ce que je peux dire pour le moment.

Sinon, entre le cinéma et la BD occidentale, mes dépenses en manga se tassent. En fait, je suis pas tombé sur une grosse bouse depuis un moment vu que je suis plus sélectif. Outre le dernier Taniguchi, Trouble Is My Business, et le dernier Urasawa, Master Keaton (qui sont tout les deux des vieux trucs en fait) que j’ai beaucoup aimé, j’ai commencé Bouddha de Tezuka, et c’est génial aussi. Mais c’est encore une série où je vais souffrir pour avoir tous les tomes (rupture du tome 4….).

– Jeu vidéo –

L’articulation de ma vieille DS a rendu l’âme. Je n’ose plus la toucher de peur de la flinguer, alors qu’elle marche. Moi qui voulait justement finir Chrono Trigger… Pas mal de mes cartouches Game Boy ont rendu l’âme aussi. Enfin, ce sont les fameuses piles de sauvegarde qui tiennent avec difficulté seulement dix ans. C’est ça qui est chiant avec Nintendo : vais-je avoir le même problème dans 10 ans avec mes cartes DS ? Parce que j’envisage l’achat d’une 3DS pour pouvoir continuer à y jouer, et j’aimerais que ça dure jusqu’à ma mort. Foutue obsolescence programmée.

D’ailleurs, j’aurais des remarques à émettre sur deux choses : primo, je crois que ça n’existe pas, des downloads de vieux jeux Nintendo sur un réseau. Dommage, je serais acheteur de vieux Mario, Zelda, et surtout, Pokémon. Ensuite, suis-je le seul à m’être dit que, même FF I, ça serait du bonheur en barre si ça avait des graphismes à la FF XIII ? Je dis ça parce que j’ai repensé aux cinématiques de FF IV sur DS, où Cecil et Kain ont des gueules d’enfer quand ils ont des proportions humaines. Franchement. Ils devraient essayer chez Square Enix.

– Littérature –

Section vide. J’ai honte. Comme le cinéma, j’ai envie de lire de vieux trucs cultes, genre les Asimov, les Lovecraft, les Philip K. Dick… Et pourquoi pas un ou deux ouvrages sur le Bouddhisme tiens. Bouddha de Tezuka m’en a donné l’envie. Mais ça commence à faire beaucoup d’envie : je mets ça sur liste d’attente.

– Musique –

Section pleine. Ça fait un moment que mes goûts se sont fixés, je n’ai plus soif de découvertes musicales, et quand ça se fait, c’est par hasard.

– Vie interne –

On va finir par les potins. Je tiens à dire que j’apprécie de partager ce blog avec mes confrères. Même si en coulisse, Meloku et V, c’est des malades. En off, ils racontent que des conneries. Bon ok, je fais partie du trio des malades. En tout cas, on se marre bien. Le plus beau, c’est peut-être Maerlyn. Bonne idée d’avoir introduit le Nostro Watch. On peut au moins se sauver la face en disant qu’il y a quelqu’un de vraiment drôle dans l’équipe. Ensuite, Bobo. Ces billets engagés, ça me faisait un peu peur au début. Mais avec celui-ci, j’en suis même moi-même venu, du bout des doigts sur les touches de mon clavier. (Même si je n’ai pas pris parti. Héhé.) Et puis, c’est le seul dans l’équipe qui peut parler de chats-beignets venus de l’espace. On attend toujours un billet là-dessus, hein ! Enfin, je tiens à adresser un message d’espoir. Quand Meloku nous l’a proposée, je me réjouissais d’avoir une présence féminine dans l’équipe. Mais comme toutes les femmes, Yokoyama se fait désirer. Je l’attends, ce billet empreint d’une certaine distinction féminine ! Nous t’attendrons le temps qu’il faudra !

Voilà, c’était dimanche soir. Je tiens à le repréciser : l’absence d’illustration, c’est pour le style. C’est pas du tout parce que chercher des images debout, sur une chaise, pour capter le wifi, c’est chiant. Du tout du tout. À vous les studios.

Publicités

19 réflexions sur “Divagations du dimanche soir

  1. 200, c’est plus ou moins le nombre de films que je regarde par an :D

    Si tu veux voir un film avec Kirsten Dunst cette année, fonce plutôt sur Te Bling Ring, parce que Sofia Coppola, c’est la meilleure. Et si tu tiens à découvrir Scarlett Johansson, regarde Lost in Translation, parce que Sofia Coppola, c’est la meilleure. Et fonce également sur Match Point et Vicky Cristina Barcelona, ils sont géniaux. Par contre prends garde, elle a joué dans beaucoup de daubes.
    Natalie Portman, je n’ai pas souvenir qu’elle ait joué dans un bon film… à part les pubs de Sofia Coppola (tout est lié je vous).
    Par conte Keira Sacdos, c’est une piètre actrice hein.

    « Ensuite, suis-je le seul à m’être dit que, même FF I, ça serait du bonheur en barre si ça avait des graphismes à la FF XIII ? »
    J’espère bien (mais malheureusement, non). Déjà parce que les trois premiers FF sont nuls, et ensuite parce que les graphismes de FF13 sont moches. Cet univers lisse et aseptisé est bien plus laid que celui de FF9, ou même du 8…

    Après j’ai du mal à comprendre cette envie de découvrir des choses parce qu’elles sont cultes. Je sais pas, moi quand je regarde un film par exemple, c’est parce que le synopsis m’a plu, que j’ai été attiré par la bande-annonce, que j’adore le réalisateur, qu’une personne ayant des gouts similaires aux miens me l’a conseillé ou que De Niro joue dedans.

    1. J’aime bien les billets 3615 MaVie. Il fleure bon la spontanéité celui-là. Et puis quelle fixation sur Natalie Portman !

      La question de Meloku sur les motivations (ou orientations) de la découverte me fait réagir. La raison à ce culte du culte, c’est la peur de passer à côté de quelque chose. En plus, les cultes sont souvent galvaudés, alors si on peut les faire voler en éclat, avec justesse, pas juste pour faire l’insoumis, pourquoi se priver ?

      C’est peut-être pour ça aussi, pour en parler. En gardant l’exemple des films, tout le monde t’en parle, te ressort des répliques ou des passages « cultes », se bidonne, et toi, tu restes là, comme un con, rigolant à moitié. Rien de grave, mais t’aimerais juste comprendre pourquoi « Chérie, ça va trancher ! », c’est si marrant. Enfin, là, c’est du culte populaire, qui vieillit mal, toujours un brin ringard. Le mieux, ce serait peut-être le culte oublié, le titre, la référence que tu retrouves dans un bouquin ou un autre medium ; pas celui suggéré par tata Chantal et consorts, plutôt la pièce supplémentaire à la reconstitution de son puzzle culturel personnel. Celui de la démarche autodidacte, celui qui te fait relever ou décoder les références (parce qu’il y en a toujours).

      Après, c’est sûr que se cantonner à ça, c’est chiant. Se cantonner tout court, c’est chiant d’ailleurs. Je me retrouve plus dans la démarche personnelle et rétrospective, celle de l’archéologue, sûrement plus confortable et rassurante, que dans celle du pur explorateur, qui s’en va tâtonner dans l’inconnu (et dans le présent/futur). La découverte de la bonne surprise est toujours vraiment jouissive, mais faut pas chômer ni avoir peur de se prendre des coups.

      C’est du 80/20 pour ma part, grosso merdo. Et je l’expliquerais par le fait que j’ai toujours l’impression angoissante d’avoir d’immenses lacunes et que le travail de tri à faire parmi les œuvres actuelles est décourageant. Sur le « vieux », culte ou pas, il y a cette distance qui nous rend moins malléable. Plus ou presque de promo, de matraquage, de submersion. Ça me fait mal de dire que j’ai baissé les bras, mais c’est un peu le cas. Tout est histoire de période aussi. À certains moments, la proportion s’inverse. Mais depuis 10 ans, me concernant, la tendance penche largement en faveur du passé.

      1. « La raison à ce culte du culte, c’est la peur de passer à côté de quelque chose. »

        Oui mais si tu pars de là, en te contentant de films « cultes », tu passeras aussi à côté de quelque chose. C’est bien beau de comprendre des références populaires, mais regarder des films qui nous parlent, c’est quand même mieux. Certains films ayant acquis un statut de culte ne m’intéressent absolument pas. Je m’en fous d’Alien, des Dents de la mer, de SOS Fantomes, où de je ne sais quoi. Je préfère mille fois aller voir un film de Gregg Araki ou Gaspar Noé qui me parlera plus.
        Après je ne dis pas qu’il faut rejeter le culte (je te connais internet, tu aimes faire dire aux gens ce qu’ils n’ont pas dit), mais j’ai du mal à comprendre la démarche de chercher le culte.

        Et oui, se cantonner c’est chiant. Si bien que je prends toujours mon riz nature.

    2. Meloku > Pour Natalie Portman, je te renvoie à ce que j’ai dit : j’ai des trucs à dire, par exemple, sur V pour Vendetta et Star Wars. Mais, surtout pour le premier, j’ai envie de revoir ces films, expressément pour elle. Par contre, je sens que je vais pas pouvoir faire grand chose pour Thor…. Par contre, Black Swan et Léon, c’est pas des daubes, loin de là :b

      Pour les FF, j’entendais des graphismes HD surtout, où le charisme des persos des premiers opus serait mieux mis en valeur. Et je disais ça surtout pour FF4, dont la 3D sur DS est super décevante et inutile.

      Pour les trucs cultes, comme l’a dit V, c’est une question de compréhension et de possibilité de comparaison. Tu me connais assez pour savoir que je peux aller vers l’underground. Dans le manga, d’ailleurs, sans avoir commecé par Dragon Ball, Naruto, etc etc, j’aurais pas pu glisser vers d’autres trucs. C’était la base. Et actuellement, en cinéma, je n’ai pas assez de connaissance pour dire « je vais aller voir ce réal, cet acteur, cette thématique ».

      V > chacun ses actrices fétiches :3

      1. J’ai trouvé Thor meilleur que Star Wars 2 (je hais ce film de tout mon être, mais tu le sais déjà :D ), V pour Vendetta (passé les 20 premières minutes), et son scénario est aussi élaboré que celui de Léon (la philosophie à BHL, le jeu vidéo à David Cage, le cinéma à Luc Besson, vive la France ! :p ).
        Black Swan c’est un mauvais plagiat de Perfect Blue (je troll, mais c’est vrai). C’est un film sympa, mais sans plus. C’est loin du choc qu’est Requiem for a dream ou même The Fontain (bien que maladroit et n’allant pas au bout de ce qu’il entreprend).

        J’ai joué à FF4 sur Playstation (grâce à l’une des deux compils) et je n’ai pas envie de 3D ou de graphismes HD. Le jeu me convient parfaitement comme il est.

        Ouais je connais a peu près tes gouts, et c’est justement pour ça que je dis que tu n’as pas besoin de te diriger vers le « culte ». 2001, Metropolis, Les Affranchis, ce sont des films géniaux, et je te conseille de les voir, mais je suis certains que tu seras plus enclin à apprécier un Virgin Suicide ou un Lovely Bones.
        Et puis il n’y a pas vraiment de connaissances à avoir pour dire « waw j’ai adoré ce film » et checker Wiki pour voir ce que le réal a fait d’autre.

      2. Mais, justement, je m’en tiens, pour un peu, à la réputation, mais également si le film m’intéresse. Il y a des acteurs et réal dont j’ai adoré un ou deux films, mais le reste, ça ne me parle pas. Et puis il y a toujours la volonté de comparer et de connaitre, pour la culture G, tout simplement ;)

      3. Ah et je tiens à préciser que tu me parles de « choc » pour les autres films de Darren Aronomachin. Mais franchement, je m’en fous. Je verrais sûrement Requiem for a Dream car… ça fait partie des trucs dont tous mes amis parlent et dont je ne peux pas discuter. Mais Black Swan, c’est vrai que je l’ai vu pour Natalie Portman. Je te dirais aussi que les histoires de schizophrénie, j’aime pas trop ça d’habitude (chaipa, ça me met mal à l’aise ce genre de thématiques, comme les films d’horreurs avec des pantins et des marionnettes :3). Donc, pendant un long moment, j’étais en train de me demander si j’étais en train d’aimer le film. Puis vint la scène finale du ballet, et là, c’était du grand art : cadrage, rythme, charisme, du bon. À mon sens en tout cas.

        D’ailleurs, pareil pour Kirsten Dunst. Pour le coup, je suis ton système : la BA m’a fait baver, ni plus ni moins, je n’y vais pas spécialement pour Kirsten Dunst, ça, je m’en fous.

  2. blablabla

    « je crois que ça n’existe pas, des downloads de vieux jeux Nintendo sur un réseau. Dommage, je serais acheteur de vieux Mario, Zelda, et surtout, Pokémon. » >> Ah bon ? Et le Shop sur la 3DS ? On en parle .

    1. Je suis plus trop l’actu JVQ, mes dernières références à ce sujet étant les cartouches GB remake de nes pour 20€ (foutage de gueule). Houlà, ça date ça.

      Y’a les Pokémon sur le shop de la 3DS ?

  3. Maerlyn

    J’ai malheureusement oublié tout le reste de ce billet dès que j’ai appris que j’étais non seulement drôle, mais aussi le plus beau. Dommage, ça avait l’air bien.

    Par contre n’écoute pas Meloku, Keira n’est pas une piètre quoi que ce soit. (et elle a joué dans quelques films géniaux)

      1. Ah non Keira c’est pas le problème d’un film, c’est juste qu’elle joue mal. Elle a le charisme d’un lampadaire :3
        Autant j’aime bien Natalie Portman, mais je n’aime pas la plupart de ses films, autant Keira, pouet.

  4. Promis, un billet sur les chats-beignets d’outre-espace arrive prochainement. Sous peu, même.

    Et Lovecraft, c’est bien. :3

    Pour SensCritique, le problème, c’est que y a plein de trucs à noter, t’en oublies toujours un peu. Du coup, je zyeute ce que note les autres pour voir si je connais et si oui, hop, une note.

    1. Ça fait un moment que je trouve de films que j’ai vus chez des copains, malheureusement… Et puis des fois, je triche un peu en notant un film dont je ne me rappelle quasiment pas ou que je n’ai vu que par morceau.

On attend votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s