Ranpo Panorama : Suehiro Maruo x Edogawa Ranpo

Rangez les âmes sensibles au placard, aujourd’hui je vais parler de Suehiro Maruo. Et plus précisément de Ranpo Panorama, l’artbook que Le Lézard Noir a publié en France.

Le livre est sorti en 2010 au Japon, soit après que Suehiro Maruo ait adapté en manga deux nouvelles de Edogawa Ranpo : L’île Panorama et La chenille. Si vous ne l’avez pas encore compris cet artbook regroupe des illustrations de Suehiro Maruo en hommage au célèbre écrivain. Mais pas seulement…

ranpo-panorama-lezard-noir

En effet, sur trois parties, seules les deux premières de l’ouvrage sont consacrées à Edogawa Ranpo. Le livre s’ouvre donc sur Le nain qui danse, un manga adapté de l’univers de l’écrivain se déroulant sur moins de 30 pages et paru dans Comic Beam. Suite à cette nouvelle, on entre enfin dans l’artbook grâce aux illustrations et aux collages toujours inspirés des écrits d’Edogawa Ranpo. Cette partie étant dominée par la présence de dessins concernant L’île Panorama et La chenille, les habitués de Suehiro Maruo avanceront en terrain connu.

La dernière partie, quant à elle, regroupe des illustrations du dessinateur d’inspiration diverse : Lewis Caroll, Edgar Allan Poe, des réflexions sur le vampirisme, etc. C’est un pêle-mêle de ce qu’a fait Suehiro Maruo. On y retrouve aussi bien des jaquettes de CD que des affiches de théâtre ou des couvertures de magazines.

ranpo panorama

Bien que connaissant assez les travaux de Suehiro Maruo, une part importante des illustrations m’étaient inconnues. A partir de là, j’affirme sans trop de craintes que les fans de l’auteur ne seront pas déçus du voyage. De toutes manières, c’est un objet que toute personne aimant le travail du maître doit se procurer. Les illustrations sont toutes plus magnifiques les unes que les autres (mention spéciale pour celles de L’île Panorama et la couverture du Higa Hihon Kessakushuu). De plus, les légendes sont informatives sans trop en faire, ce qui permet de contextualiser les illustrations assez facilement. Et c’est sans compter que c’est du pain béni d’avoir l’occasion de se délecter des travaux de Suehiro Maruo avec un grand format (légèrement plus conséquent que la version japonaise qui plus est) et un papier d’une telle qualité. L’ouvrage est beau, et il vaut bien ses 29 euros.

Et je vais même plus loin, je conseille également l’artbook aux non-initiés à Suehiro Maruo. Tout simplement parce que le talent du monsieur ne se résume pas au manga et que n’importe qui est en mesure d’apprécier son art. Je le conseille d’autant plus que le côté malsain n’est pas très poussé dans l’artbook, en comparaison avec certains de ses recueils. Du coup, même si vous n’êtes pas friand de mangas horrifiques, vous arriverez à trouver votre compte dans cet ouvrage. Attention cependant, n’allez pas l’offrir à votre petit frère de 12 ans, l’ouvrage s’adresse bel et bien à un public averti.

Voici un lien vers la boutique en ligne du Lézard Noir où vous pourrez vous procurer l’ouvrage : Ranpo Panorama.

Publicités

5 réflexions sur “Ranpo Panorama : Suehiro Maruo x Edogawa Ranpo

  1. Ça me botterait bien, mais plus tard.
    L’aperçu disponible sur le site de l’éditeur envoie du pâté. Maruo a vraiment un talent insolent ; et quant à ton conseil dans l’avant-dernier paragraphe, je le trouve pertinent et même nécessaire. On lit trop de « si vous aimez le genre, vous allez adorer, sinon vous aimerez aussi par ce que c’est génial » gratuits et injustifiés. En voir un vrai, ça m’émeut. :p

  2. Ping : Les meilleurs mangas de 2013 | Nostroblog

On attend votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s