Welcome to Sleepy Hollow…

L’automne est déjà là. Octobre amène avec lui la triste valse des feuilles mortes. Et déjà, les heures passent et nous approchent inéluctablement de Halloween. Je vous propose donc une série de billets pour vous mettre dans l’ambiance.

On va commencer aujourd’hui avec la sombre légende du cavalier sans tête, légende bien connue grâce à l’adaptation de Tim Burton, avec Johnny Depp et Christina Ricci. Mais voilà qu’elle est revenue sur nos écrans cathodiques (pour les plus vieux). Sous forme de série télévisée.

Sleepy Hollow, pour faire original, est diffusé tous les lundis soirs sur la Fox, chaîne dont la réputation concernant ce qui est fantastique ou science-fiction n’est plus à faire. Et pourtant, fort d’un bon démarrage et d’une audience qui se maintient par la suite, une saison deux est déjà commandée. 2014 verra donc treize nouveaux épisodes nous hanter.

Mais concentrons-nous sur le présent. Avec déjà 3 épisodes de diffusés, la série créée par Alex Kurtsman (Fringe), Roberto Orci (Fringe), Phillip Iscove (?) et Len Wiseman (Underworld), a dévoilé, au moins en partie, de quoi elle est capable.

L’épisode pilote, en l’espace de 45 minutes, nous gave littéralement de toutes les informations nécessaires pour comprendre la série, tellement que cela pourrait en paraître indigeste. Dévoiler certaines des pistes par la suite aurait pu ajouter du suspense ou de nouveaux rebondissements. Cette avalanche d’informations donnent un premier épisode pêchu et sans temps mort, alors que la suite est déjà plus calme. Voyons cela ensemble.

Tout commence durant la guerre d’indépendance américaine. Le britannique Ichabod Crane (Tom Mison) est en fait un espion travaillant pour Georges Washington en personne. Alors qu’il affronte un ennemi surpuissant, ils se tuent mutuellement. Et il se réveille alors, 220 ans plus tard, avec, évidemment, aucun souvenir de ce qui s’est passé entre-temps. Manque de peau, son ennemi, le Cavalier désormais sans tête, est lui aussi revenu (hasard ou destinée ?).

Jusqu’ici, tout va bien. On a juste à faire à une transposition d’une vieille légende dans notre ère moderne. Cela va se compliquer par la suite.

En effet, après moult péripéties, petites scènes amusantes ou têtes décapitées, on apprend que ce cavalier sans tête n’est pas un simple cavalier. Il s’agit de la Mort. L’une des quatre Cavaliers de l’Apocalypse. Rien que ça. Eh oui.

Ichabod Crane, aidé par la lieutenante Mills (Abbie de son prénom, pour les curieux, et incarnée à l’écran par Nicole Beharie), doit donc empêcher la Mort de retrouver sa tête, sans quoi il pourra alors faire entrer les trois autres de son gangs de motards cavaliers dans notre monde, ce qui enclenchera l’Apocalypse du même coup !

Mais ce n’est pas tout, ohlala, non, restez encore un peu, les scénaristes ont encore de la réserve. Vous vous demandez comment Ichabod a finit par se retrouver dans le Sleepy Hollow de 2013 ? Vous aurez la réponse : c’est grâce à sa femme, Katrina, sorcière de son métier. Mais une gentille sorcière, se battant contre de méchantes qui, elles, pour le coup, sont du côté des Cavaliers. Pour le moment, Katrina est maintenue prisonnière dans un entre-monde incertain, d’où elle fait ce qu’elle peut pour aider son cher et tendre.

On va de surprise en surprise ! Manquerait plus que des démons ou des anges ! Oh, bah puisqu’on en parle… Devinez le traumatisme caché qu’ont vécu Abbie et sa sœur lors de leur enfance ? Perdue dans les bois, elles ont vu la silhouette floue d’une chose non-humaine émerger d’un portail inter-dimensionnel figuré par quatre arbres blancs… Un démon.

Voilà de quoi lier le duo principal, Abbie et Ichabod, comme si le leur statut de « Témoins » devant souffrir pour sept ans (sept saisons ?) n’était pas suffisant…

Démons, sorcières, apocalypse, voyage dans le temps, flash-back pseudo-historiques, voici, pour le moment, les ingrédients de Sleepy Hollow. Avec de telles prémisses, on pouvait s’attendre à un grand arc, avec chaque épisodes avançant sur la piste des Cavaliers, et puis, non. A la place, on a droit au format célèbre du « Monster of the Week« . Avec, donc des épisodes relativement indépendants et faisant progresser relativement peu le récit principal, même si tout reste lié à la mission d’Ichabod et Abbie : empêcher l’Apocalypse de survenir et retrouver le Cavalier sans Tête.

Pour le moment, on s’amuse à voir Ichabod s’adapter à un monde qu’il ne connait pas – même s’il aime beaucoup les donuts (et il a raison), on rit à ses dépends, tandis que les certitudes rationnelles d’Abbie s’effondrent à chaque enquête. Le duo fonctionne plutôt bien, au détriment des personnages secondaires qui restent, justement, trèèèès secondaires. Autant d’épaisseur que les figurants qui doivent mourir la scène suivante, c’est dire.

Au-delà de ça, la série possède un background solide et un début de mythologie sur lequel se reposer, riche en promesses, si l’on accepte le postulat WTF de départ. Sachant que l’épisode 6 est en cours de tournage, que l’épisode 9 en est à l’étape de l’écriture, on peut aussi supposer que le staff tiendra compte de l’avis des spectateurs pour certains détails. Cela dit, quand l’on voit que 3/4 des demandes concernent la garde-robe d’Ichabod, on peut se poser quelques questions… C’est comme si on demandait au Capitaine Jack d’enlever son long manteau « World War 2 » !

Quoiqu’il en soit, on sait tous que l’important c’est qu’Ichabod garde intacte sa barbe pour le reste de la saison. Evidemment. #Graou

Publicités

2 réflexions sur “Welcome to Sleepy Hollow…

  1. LululaFrite

    Bon article! A cause de toi j’ai commencé la série, merci!!

    J’ai vu que le premier épisode, mais t’as raison, ils ont tous mis dedans! C’est bien chargé, et ils sont sûrs d’avoir des pistes possibles en cas de besoin! Je me réjoui de voir la suite!!

    (Par contre, le « truc » du type du passé qui découvre les technologies, c’est vu et revu, des Visiteurs à Dark Shadows plus récemment… Du coup faut voir ce qu’il en font, mais j’espère qu’ils vont pas abuser. C’est un peu « facile »…)

    1. Mouahaha, je suis diabolique !

      (Oui, mais les réactions d’Ichabod sont tellement choupignonnes !
      Même si, quand même, à l’épisode 3, je me suis demandé ce qui le surprenait autant sous la douche, comme s’il ne s’était pas lavé alors que ça fait déjà plusieurs jours qu’il est arrivé à notre époque [pas très crédible, donc].)

On attend votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s