Sohta et la chocolaterie

Chose promise, chose due. Je vais vous parler de Heartbroken Chocolatier. Alors Heartbroken Chocolatier c’est quoi ? Déjà, pour commencer, il faut savoir que c’est un manga. Ce petit livre a été écrit et dessiné par Setona Mizushiro. Souvenez vous, c’est la demoiselle qui a fait L’infirmerie après les cours, un shojo sublime au pitch bizarroïde. Cerise sur le macaron, Kaze nous a offert (au prix de 6,50 euros) le premier tome trois jours avant la Saint Valentin 2010.

Heartbroken Chocolatier c’est l’histoire d’un jeune homme, niais (ou Sohta, c’est selon), qui s’est fait pigeonner en beauté. Il est tombé fou amoureux de Saeko qui a joué avec ses sentiments en retournant avec son ex. La petite Saeko est fana de chocolat, donc Sohta, toujours trop bon trop con, part travailler dans une boutique de chocolat à Paris. 5 ans plus tard il revient au Japon et ouvre Choco la vie, sa propre boutique. C’est alors qu’il revoit Saeko qui lui demande… de préparer les desserts de son mariage. Bim, dans ta face Sohta ! Afin d’essayer de reconquérir le cœur de la jeune fille, le gentil Sohta va devenir un homme froid et inaccessible. Tant bien même que j’ai hésité à nommé ce billet Doctor Sohta and mister Prince. Mais non.

Heartbroken_Chocolatier_02_1_

Avec Heartbroken Chocolatier nous allons suivre Sohta, mais pas que. Les membres de Choco la vie auront leur importance. Olivier, que Sohta a rencontré en France, va tomber amoureux de Matsuri, la sœur du Prince du chocolat (la sœur de Sohta en gros)(pour ceux qui n’auraient pas tout suivi). Et Kaoruko, une jeune femme qui travaillait déjà avec le père de Sohta, en pincer pour le jeune chocolatier. En fait dans ce manga tout le monde aime tout le monde mais personne n’aime la bonne personne. D’un côté on a Kaoruko qui aime Sohta qui aime Saeko qui aime son mari. Et de l’autre, Olivier qui aime Matsuri qui aime son copain qui aime son autre copine (parce qu’il en a deux le bougre). En fait, Heartbroken Chocolatier, c’est Les feux de l’amour version chocolat manga.

Heartbroken Chocolatier c’est un josei et c’est pas niais malgré les apparences. Même si on a pu le redouter au début, le manga est profond. Les sentiments de Sohta changent à chaque page. Le garçon est torturé par l’amour qu’il porte à Saeko. Alors, trop d’amours inaccessibles, n’est ce pas gavant ? Et bien dans Heartbroken Chocolatier, non. Le talent narratif de l’auteure est bien là. Chaque page de ce manga est un réel plaisir. Les chapitres sont longs, très fournis mais ne sont pas trop lourds. Les personnages sont tous très intéressants et on s’attache facilement à eux. Une fois on se dira que Saeko est une petite garce et l’autre fois on sera déçu que le héros ne parvienne pas à l’atteindre. Setona Mizushiro nous a montré à plusieurs reprises qu’elle sait parfaitement créer des personnages qui se perdent entre le doute et le désespoir.

Manga___Heartbroken_Chocolatier___Sohta_2_1_

Cet excellent manga est plutôt mature. Il surplombe les autres shojos d’amourettes classiques. Deux points témoignent de l’originalité de Heartbroken Chocolatier. Le premier est que le héros est un garçon. C’est un fait assez rare dans les manga de cette catégorie, dont je ne suis habituellement pas friand. En plus, les personnages sont déjà d’un âge avancé. Pas d’ados pré-pubères dégénérés dans Heartbroken Chocolatier. Les protagonistes sont de jeunes adultes et même des adultes tout court pour certains. Cela renforce le côte mature du titre.

L’autre point qui sort du commun c’est le côté chocolat. Car, oui, vous l’aurez compris, Heartbroken Chocolatier parle de chocolat. Mis à part que le manga donne envie de se goinfrer de toute sorte de chocolats, on dénotera ici plusieurs allusions sexuelles à travers le chocolat. La luxure à travers la gourmandise. L’une de ces métaphores nous montre Sohta en train de faire manger un petit éclair au caramel à Saeko en lui disant «fais aaah». A la case suivante, Saeko veut parler mais on ne la comprend pas. Une note de l’auteure nous dit «elle veut transmettre son émotion, mais elle a la bouche pleine de crème». Ce passage assez explicite m’a beaucoup marqué et me rire à chaque relecture.

Les dessins de Setona Mizushiro sont ce qu’ils sont. Ca, c’est du concret ! Pour les personnages, j’ai vraiment du mal avec les masculins. Physiquement, ça ne passe pas. En revanche les personnages féminins sont assez plaisants. C’est fou cette différence qu’il peut y avoir entre les deux genres. Au niveau des expressions du visage, c’est très réussit. Sohta passe rapidement d’un état d’esprit à un autre aussi bien dans les dialogues que sur son physique. La multitude de petits chocolats dessinés de part et d’autre donne vraiment envie. Lire Heartbroken Chocolatier est donc un supplice pour l’esprit. Au niveau des décors, ce n’est pas extraordinaire. Mais on relèvera une scène magnifique au tout début où l’on aperçoit Sohta, seul et désespéré, sous la neige, avec rien autour de lui.

29636_Scan_006_122_921lo_1_

Je vais conclure en disant de Heartbroken Chocolatier est un véritable délice que l’on peut consommer sans faire attention au poids de son porte monnaie, vu le rythme sporadique auquel il paraît. Ce petit bijou signé Setona Mizushiro est devenu en l’espace de peu de temps un classique du manga féminin. Amateurs de chocolat et d’histoires d’amour aussi vraies que tordues, jetez vous dessus.

«La BD, c’est de l’art. L’art, c’est la fleur essentielle qui donne ses couleurs à la vie. Mais l’amour, ce n’est pas de l’art. C’est un événement de l’existence. Et il est difficile: si tu te lances dans cette relation, tu en sortiras meurtri et souillé.»

Publicités

On attend votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s