Empouvoirée (Empowered vol. 1 et 2)

Aujourd’hui, je vais vous causer d’un comic qu’il est trop bien, Empowered.


810654-417080_empowered_back_cover_art_by_adamwarren_super_

Empowered, c’est de la détente. C’est frais, sucré, et joli comme un mojito. Adam Warren avait à la base créé le perso pour une commande spéciale à propos d’une demoiselle en détresse se faisant souvent attacher (!), puis petit à petit le perso a pris vie. Devenant une super-héroïne au costume qui la rend super puissante. Sauf que ce super costume, il est aussi super fragile, et que la moindre déchirure le rend super inutilisable. Alors la pauvre Empowered se fait souvent capturer par les méchants (et attacher, bah oui le concept de la demoiselle dénudée en position bondage, il allait pas s’en éloigner complètement le Warren, l’est pas ouf), et elle est un peu la risée de tout les autres super-héros (principalement la bande à laquelle elle appartient, les Superhomeys).

EmpoweredVolume1

Bien que située dans une environnement de super-héros complètement dans l’esprit comic-books, le style visuel de la série est plus proche du manga qu’autre chose. Déjà dans le trait, et aussi car les planches ne sont ni encrées, ni colorées. Je dois avouer que le peu d’auteurs occidentaux s’essayant au style manga que j’avais pu lire avant ne m’attiraient vraiment pas. Mais là, je suis tout de suite tombé sous le charme. Il existe pour l’instant 8 TPB (ou volumes pour qui n’est pas habitué au  langage de l’édition des comics)aux États-Unis, publiés par Dark Horse Comics, plus quelques numéros spéciaux sous la forme de one-shot. En France les 4 premiers TPB sont sortis chez Milady Graphics, mais nada depuis 2011…

14043

Le premier volume est presque sous la forme de comic-strip vu que les histoires dépassent rarement 4 ou 5 pages. Le ton est complètement décomplexé. C’est fun et léger, pas de prise de tête. C’est aussi souvent fendard. Bourré de références pop.
A travers ces petite historiettes (c’est rigolo de parler comme au XVIIIème siècle parfois), l’auteur développe doucement son univers, je déconseille d’ailleurs fortement de les lire dans le désordre. Même si ça peut ne pas sembler un problème au début, il y a une chronologie qui s’installe et est importante. La galerie de personnages marche un peu sur le même modèle, car même si Empowered provoque tout de suite l’empathie grâce à son côté pathétique, et que Ninjette est instantanément cool, les autres personnages secondaires ne sont pas forcément géniaux dès le début. Thugboy, ancien criminel et boyfriend de Emp met un peu de temps à devenir intéressant. Et les autres super-héros servent presque de décor, sauf Sistah Spooky, mais elle est méchante avec Emp, alors vous voudrez probablement plus lui donner des pichenettes sur le visage qu’un câlin. Par contre dans la catégorie « perso instantanément culte », on a le Caged Demonwolf, un bad guy à l’égo dimensionnel fait d’énergie et qui finit enfermé dans une ceinture alien. Condamné à vivre avec Emp (car les Superhomeys n’ont plus de place dans leur débarras à trucs bizarres, ou quelque chose dans le genre) et du coup dans l’incapacité de bouger ou utiliser ses pouvoirs, il passe son temps à faire des commentaires acerbes, regarder des dvd, et tenter de mater Emp et son mec faire des cochonneries. Tiens, en parlant de cochonneries, y a pas mal de cul dans Empowered, autant prévenir tout de suite, c’est pas trop family-friendly.

Bref, tout ça pour dire que malgré le côté comic-strip de ce premier livre, l’auteur y développe clairement un univers qu’il compté élargir peu à peu. Parce que l’auteur; he’s all about the continuity, yo. (dixit Emp herself).

(ouaip ça casse le quatrième mur assez régulièrement, aussi)

EMPOWERED_2_front___back_cover_by_AdamWarren

Le second volume est un peu plus court, mais les histoires sont en contrepartie plus longues. Après la mise en place, temps de passer à un peu de développement. Ce volume se permet d’introduire pas mal de noirceur (mais sans trop plonger dedans pour le moment, et ça c’est bien aussi) au niveau du passé des (désormais) trois persos principaux. Warren utilise le cliché du héros à trauma de manière pas trop mal. Et puis Emp prend un peu plus confiance en elle, l’évolution du perso est intéressante. Caged Demonwolf a le droit à un grand roxage (parmi tant d’autres) en étant le seul à réconforter Emp quand elle est au plus bas. Pour Ninjette et Thugboy on en apprend également un peu plus, et on sent que les personnages ont un gros potentiel niveau dramatique. La dernière histoire parvient d’ailleurs parfaitement à commencer sur le ton de la comédie, puis enchaîner sur quelque chose de bien plus sérieux. Enfin ça reste toujours aussi fun quand même. Avec toujours plein de références pop qui font plaisir si on est comme moi.
Par contre y a un poil moins de cul (mais ce sera réparé dans les volume suivant, personne ne panique !).
En contrepartie y a une putain de scène de fight ninja(ette)-style !

ninjette

Alors tout va bien dans le meilleur des mondes.

Publicités

3 réflexions sur “Empouvoirée (Empowered vol. 1 et 2)

  1. Je voulais les prendre l’année dernière, mais quand j’ai vu l’état de la parution fr, j’ai préféré attendre une éventuelle reprise. Ou les prendre en anglais, un jour.
    Après, j’avais aussi peur de l’effet fan service qui me branche moyennement…

    1. Maerlyn

      Ouais j’ai l’impression que c’est un peu mort pour avoir la suite en France.
      Pour ce qui est du fan service, le seul conseil que j’ai à te donner c’est de lire au moins le premier volume pour voir de quelle manière c’est traité.

  2. Ping : Emp’lus (Empowered vol. 3 et 4) | Nostroblog

On attend votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s