Sélection des meilleures séries d’animation japonaise de 2014

Ce n’est pas un top, rien n’est noté ni classé. C’est une sélection de titres. Ça manque de gros blockbusters comme Akame ga Kill, Sword Art Online ou encore Pupa, mais c’est voulu. À vous désormais de découvrir les titres qui m’ont enchanté durant cette grosse année 2014 :

Les séries commencées en 2013 qui se sont finies en 2014 :

Kill la Kill

La grosse bombe de fin 2013 / début 2014. Personne n’a pu passer à côté, y compris ceux et celles qui ne regardent pas d’anime l’ont vu. Un must have absolu.

Gundam Build Fighters

La surprise. « Une série avec un design un peu bébé qui rappelle Pokémon ou Yokai Watch, sur des combats de gunpla (les maquettes de Gundam) ? » Oui, c’est génial et bien kiffant si vous me passez l’expression.

Samurai Flamenco

L’OVNI. Une série qui commence comme un drame adulte et réfléchi… se transforme en tokusatsu à l’ancienne (mais si, les Power Rangers et autres Bioman, ah ça vous revient) avant de s’enfoncer dans un délire intergalactique… puis retomber sagement sur ses pattes de drame contemporain. Joli, manglobe, joli.

kill la kill underboobs


Hiver 2013/2014 :

Space☆Dandy

Le maître Shinichiro Watanabe est de retour, et ça fait mal. Un exercice de style qui nous plonge dans des univers riches en couleurs et des pensées intimes que les auteurs souhaitent nous raconter à travers les aventures de Dandy et sa bande. Un bijou.

Tonari no Seki-kun

La perle inattendue. Une petite série d’épisodes courts et au budget maigre, mais à l’humour et au doublage parfaits. L’humour est tout droit tiré du talent de l’auteur du manga, mais le doublage, eh bien c’est Kana Hanazawa qui porte sur ses épaules solides (plus de 100 rôles interprétés en 10 ans) le quasi-seul personnage parlant de la série.

Hoozuki no Reitetsu

Très nippon, pas mauvais. Des personnages riches et drôles à souhaits, une peinture des Enfers (japonais comme européens) à la fois historique et satirique, un humour tranchant et beaucoup d’inventivité. Parfait pour combattre le cafard (et c’est meilleur que Terra Formars sur ce sujet).

space dandy


Printemps 2014 :

No Game No Life

Un scénario un peu déjà-vu sur le papier mais génial dès qu’il décolle. Le duo de protagonistes opère à merveille dans une symbiose ahurissante et nous livre des scènes d’anthologie que Madhouse a su mettre en valeur avec brio.

Ping Pong The Animation

C’est du beau travail fait maison, ça sent la transpiration et c’est pas parfait, mais merde que c’est bon. Une petite histoire génialement mise en scène et un dessin à couper le souffle une fois porté par l’action. Je n’aime pas le sport, ne regarde rien de sportif, mais là : K.O.

Bokura wa Minna Kawaisou

Très très beau, très frais, très drôle, très mignon. Les personnages sont attachants, à la fois drôle et sensibles, ou touchants et humains. Très tout mais surtout pas très mauvais.

ping pong yuasa


Été 2014 :

Space☆Dandy 2nd Season

La suite et fin des aventures de Dandy. Toujours aussi bon si ce n’est plus. Des essais visuels de folie, qui poussent toujours plus loin la frontière de l’animation. Chaque épisode regorge de talent, que ce soit au dessin, à la réalisation, à l’écriture ou juste à l’interprétation. Du génie.

Aldnoah.Zero

Gen Urobuchi attaque de front. Armé d’une fine équipe, il nous livre une histoire de guerre, d’amour, de fidélité et de valeurs humaines que même la fin du monde ne saurait stopper. Bande-son magistrale, écriture dramatique et mise en scène grandiose. La série sera terminée en 2015 néanmoins.

Barakamon

La touche d’air pur et frais qui fait du bien. Très drôle et reposant, l’anime sait aussi jouer avec la corde sensible des adultes que nous sommes (si vous ne l’êtes pas, revenez plus tard ça devrait être réglé) et nous laisse avec un sourire con après chaque épisode.

aldnoah zero princesse


Automne 2014 :

Fate/Stay Night Unlimited Blade Works

La bombe nucléaire de cette fin d’année. C’était prévisible, car on sait tous que le studio ufotable a défoncé la concurrence il n’y a pas si longtemps avec Fate/Zero. Et donc ils remettent ça, en 2014, avec les effets spéciaux 3DCG de dingue que cela entend. C’est le festival de folie visuelle alors que le design est tout propre voire sobre au fond, et ça semble être une adaptation fidèle et parfaitement juste du visual novel Fate/Stay night, route de Rin Tohsaka, la plus grosse tsundere de l’animation japonaise (dont on est tous secrètement amoureux).

Shingeki no Bahamut : Genesis

Boum badaboum. Grosse surprise, le studio MAPPA qui faisait déjà des merveilles un peu plus tôt dans l’année avec Zankyou no Terror (pas dans le classement car scénario un poil bancal dans sa globalité malgré une réalisation impeccable) remet le couvert pour un 2nd round. Et ça bombarde. Beau, bien rythmé, des personnages très attachants et un sentiment de bonheur du début à la fin. De l’aventure avec un gros F comme Favarooooo !

Yuuki Yuuna wa Yuusha de Aru

Que fait l’auteur de Akame ga Kill quand il a fini de tuer tous ses personnages ? Il joue à Gen Urobuchi et nous sort une fable à l’apparence de « tranches de vie de magical girls » mais au cœur pourri par la noirceur d’un scénario catastrophe. Malin le type, on l’avait pas vu venir. Très joli, surtout en action, musiques plaisantes et scénario qui va crescendo jusqu’à nous clouer le séant au sol (ça vous troue le cul, en somme).

rage of bahamut


Les séries non terminées qui se finiront en 2015 :

Garo : Honoo no Kokuin

Avec cette série bien rythmée action et scénario mystérieux, MAPPA cogne encore et toujours, comme s’ils voulaient nous achever une bonne fois pour toutes. Et dire qu’en 2015 en sus de la suite de Garo ils ont prévu d’autres projets comme la série Punchline (quand je vous disais qu’ils cognent fort). Un film anime Garo est aussi dans les cartons d’ailleurs, comme pleins de séries et films live (avec des acteurs et tout).

Parasyte (Kiseijuu : Sei no Kakuritsu)

Adaptation d’un (vieux) manga à succès, bon thriller pourvu d’un scénario riche et entrainant, Parasyte a tout pour séduire et Madhouse fait le taf (contraction de « travail à faire », dingue non ?), comme toujours. De plus, le doublage dudit parasite est excellent.

The Seven Deadly Sins (Nanatsu no Taizai)

Le dernier gros shonen à la mode… qui mérite son succès plus que quiconque. Une belle preuve qu’on peut faire du neuf en s’inspirant du vieux sans même le plagier ni le bafouer. Les épisodes s’enchainent et l’ennui ne s’installe absolument pas. C’est cool, ça se regarde tout seul, c’est bien animé, bien doublé, bien enrobé (audio-visuellement parlant) et l’histoire est chouette. Quoi de plus ?

Cross Ange : Tenshi to Ryuu no Rondo

Sunrise fait du Sunrise. Des mechas, des filles presque nues sur des mechas, des filles nues qui font l’amour, des dragons, des filles chevauchants des mechas qui tuent des dragons, des filles qui meurent sur des dragons chevauchant des mech- wow attendez, non pas ça. Bref, du Sunrise qui aborde des thèmes bien classiques et clichés (une monarchie un peu facho sur les bords, l’archétype de la princesse déchue, la rébellion, etc) mais qui va toujours plus loin dans sa folie scénaristique sans prendre son public pour des demeurés, bien que l’histoire semble inspirée d’œuvres passées (que je n’ai pas vu donc je compare pas plus que ça).

Your Lie in April (Shigatsu wa Kimi no Uso)

Du drama sur le monde de la musique pro. Donc niveau son ça envoie bien, on est servis par des performances sublimées par une réalisation propre et un chara-design enchanteur. Seul hic pour le moment : le temps qu’il a fallu, c’est-à-dire la moitié de la saison, pour tourner la page du héros déchu traumatisé blabla ouin ouin. Insupportable. Mais cela mis à part, le reste est vraiment cool.

parasyte horreur

Et si avec ça vous ne trouvez rien à votre goût. Je suis dans le regret de vous conseiller de changer de hobby. La lecture par exemple, c’est cool la lecture.

Publicités

3 réflexions sur “Sélection des meilleures séries d’animation japonaise de 2014

  1. freedommaner

    Entièrement d’accord pour Kill la Kill et Hoozuki no Reitetsu, après Yuuki Yuuna wa Yuusha de Aru j’ai drop à l’épisode 8 car c’était plus supportable, c’est lent, limite une fin d’anime au 6ème épisode mais d’après ce que tu en dis, ça fait un peu comme Puella magi Madoka Magical non ?

    Pour ufotable et Fate Stay Night UBW, je n’ai que cette expression à la bouche : VIOL OCULAIRE, bon sens ce que c’est bon !

    Après j’aurais rajouté Selector Infected Wixoss, Mahouka Koukou no Rettousei, Broken Blade, Hitsugi no Chaika, Hamatora, Wizzard Barrister, Sabagebu, Denkigai no Honya-san, Danna ga Nani wo Itteiru ka Wakaranai Ken, Log Horizon s02, Le fruit de Grisaia, Gugure! Kokkuri-san et Psycho Pass 2.

    Bon ils sont pour la plupart en dessous de Kill la Kill et dur de faire mieux :p mais franchement ils m’ont étonné cette année !

  2. Je remarque qu’avec mon rythme de cette année je n’ai pas regardé énormément d’animes, et peu étaient bons. Je n’ai même pas jeté un oeil aux animes Mirai.

    Cette année je retiens aussi Parasyte, qu’il faut que je termine, qui accélère sensiblement mon rythme cardiaque et qui arrive à capter mon attention tout du long ce qui n’est plus chose facile. Ping Pong, parce que bordel tout est cool dedans. Kono danshi Sekka ni Nayandemasu, visuellement sublimissime et qui confirme le talent de la réalisatrice. Et enfin je retiens le concept du Yamishibai, avec cette utilisation du kamishibai afin de nous raconter des petites histoires destinées à nous faire frissonner, dans un aspect visuel très spécial.

    1. Oui j’ai beaucoup aimé Yami Shibai aussi. Néanmoins de par son format et son thème de l’horreur, je le recommanderai qu’au cas par cas à ceux que je connais et dont je sais si ça plairait ou pas.

On attend votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s