Miss Hokusai : Dans l’ombre d’un génie 

Animation Féodale
Le long métrage d’animation, bien que trusté depuis quelques années par une tripotée de CGI et de technologies de pointe du côté occidental, reste à chaque nouvelle sortie un événement du côté du Japon. Aujourd’hui dans notre bel Hexagone de terre et de béton, les plus jeunes ont nul doute été abreuvés par les créations du Studio Ghibli, les plus grands probablement par le gang des clowns dans Néo-Tokyo.

Un vivier aussi intense que dans Moyasimon
Force est de constater que les derniers cités ne sont que la partie émergée d’un iceberg incommensurable abritant des curiosités quasiment infinies en genre et en nombre.

C’est sur cette introduction riche en calories que je balance les jets d’une peinture riche en couleurs : Miss Hokusai par Keiichi Hara, qui n’en est pas à son premier coup de pinceau, loin de là.

Coulures
Déjà séduit par son propre E.T local, un Été avec Coo, et abasourdi par sa pédagogie macabre Colorful, j’ai pris le taureau par les cornes, en allant à la source voir en salles son anthologie de la peinture, quelle brillante idée ! D’autant plus que sa sortie en DVD/Blu blu arrive en grandes pompes.

71rgCbEhORL._SL1063_
Trois éditions sont prévues dont une basique et une collector à 50 boules. Celle-ci est le milieu de gamme et est celle que je vais me procurer.

Troisième long métrage orchestré par Hara à avoir franchi nos portes, Miss Hokusai braque sa caméra sur une famille de génies. Du moins le Père et sa fille. La majuscule étant bien sûr évidente tant il est une icône aujourd’hui.

La-grande-vague-Hokusai-deferle-sur-le-Grand-Palais
(oui la fameuse vague c’est lui)

Vous l’aurez compris, Hara troque le contemporain pour le féodal avec un gros focus sur ce peintre de légende. Mais le focus n’est rien sans puissance.


 

Diesel O-Ei
Et sans sa fille O-Ei, il n’aurait sans doute jamais pu entreprendre tous ses projets.  Du moins sans fracas. La bienveillance naturelle et l’assistance qu’elle délivre à son paternel est cruciale. Car ce fou du dessin ne se soucie pas vraiment du feng-shui et de l’alimentation saine. Le sol de son habitat naturel étant plutôt jonché de boules de papier et d’esquisses ratées que de cadavres de saké, ce qui en soit est un peu plus noble.

tumblr_nw0urkWtyn1qc4eyio1_1280

Car il y a du Hokusai en elle, et même si elle en est à ses balbutiements et qu’elle paie du tac au tac ses erreurs de jeunesse, elle est du même acier que son patron/père. Sa persévérance est par-delà les plus hautes montagnes du pays.

139288_oo

Certes, beaucoup de ses chantiers et de ses commandes sont signés de son pôpa, hype oblige de l’Edo XIX. Mais si on se penche plus sur l’historique des conceptions, il y a du made in O-Ei sous-jacent. Vous me diriez alors…mais qu’est-ce qui peut bien justifier un habillage animé ? Eh bien le génie Hara et l’expertise des Productions IG, entre autres.

Une première pour Sheena Ringo (feat. Damien)
Difficile aussi de rester insensible à sa bande sonore collant parfaitement avec le fond et la forme de la vie de cette Miss pas comme les autres. N’étant pas assez calé sur ses origines, NostroDamien m’a fait signe dans l’oreillette que c’était la première apparition d’une légende du panorama musical nippon dans une œuvre d’animation.

Ébauches d’une débâcle humaine
Car l’intérêt est bien plus grand que le fardeau qui pèse sur les épaules de sa fille en tant qu’assistante. Il est aussi le trait d’union au marqueur Posca entre son prestigieux père et sa famille oubliée, délaissée au profit de son art. Cette obsession, qui l’imbibe tels des traces de goudron sur des ongles jaunis, va l’éloigner à des galaxies de son foyer.

miss-hokusai1-tt-width-1600-height-1067-lazyload-0-fill-0-crop-0-bgcolor-FFFFFF

Hokusai a tellement la tête ailleurs qu’il ira jusqu’à manquer les évolutions majeures d’O-Nao. Jeune fille malheureusement privée de sa vue par une volonté supérieure. Là encore sa grande sœur sera la plupart du temps avec lui. D’autres raisons sont bien sûr évoquées mais je ne suis pas là pour décortiquer du seconde par seconde.

Hara Jutsu
Je ne peux que conseiller cette nouvelle réussite, car là encore, comme Colorful ou Coo, les personnages de qualité sont légion et l’ascenseur émotionnel est bien huilé.

C’est, comme je l’ai dit plus haut, du production IG bien gras, très beau, propre et sans accroc. C’est pertinent malgré le côté historique pompeux qu’il peut suggérer car traitant d’un Edo féodal hors des armes blanches, des seppuku, des traditions liées à la retenue et du respect hiérarchique.

Et enfin, c’est une très belle fresque de la déchirure familiale. De la distance qui peut s’installer au détour d’une passion trop débordante. En bonus, on apprend plein de choses sur une icône du genre et sur ses méthodes de travail. Une biographie toute en légèreté qui se marie très bien avec une tasse de thé. Comme quoi, admirer de beaux et ambitieux longs-métrages animés en 2016 devant sa téloche et les panards au chaud, c’est toujours possible.

merci à l’incorrigible Damien pour sa correction.

Publicités

10 réflexions sur “Miss Hokusai : Dans l’ombre d’un génie 

  1. Un film qu’il va falloir que je regarde sous peu…

    Sur O-Ei (entre autres), je ne peux que recommander Folles Passions, un manga en 3 volumes de Kazuo Kamimura. Et j’en profite également pour conseiller Oreillers de laque, un manga en 2 tomes de Hinako Sugiura (à qui l’on doit le manga à l’origine de Miss Hokusai).

    1. THF

      Ils l’ont passé au Lapérouse en fin d’année. J’y allais un peu à reculons mais en fait j’ai été agréablement surpris, le choix musical est assez pêchu par moments, genre rock avec de la gratte élec, fallait oser!

      Pareil pour Oreillers de laque, je conseille. Et je vais me prendre les Kamimura du coup, merci de l’info (:

  2. J’ai vu ce film au cinéma, je comptais faire un article sur notre site… mais au final j’ai lâché, j’aurais été trop critique.
    Je l’ai trouvé beaucoup trop pompeux pour moi.
    ça n’a pas touché ma corde sensible pourtant j’en attendais beaucoup.
    Tant pis.

On attend votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s