Le Monde selon Uchu, le manga dont VOUS êtes le héros ?

le_monde_selon_uchu_1

Le Monde Selon Uchu, les bulles selon Noda ?
L’année 2016 sera peut-être bien sous le signe de la fraîcheur, et l’effet kiss-cool est entre les mains de Casterman et de son rejeton Sakka. La preuve en est avec du Deathco qui moissonne, du Samura multiplié, de l’agrégat Pandora et entre deux, une nouveauté en deux petits tomes dont le pilote sort dans les bacs ce mercredi 17 février. Baptisé Le Monde Selon Uchu, le premier titre de son auteure Ayako Noda aura pour mission principale de vous divertir mais aussi d’axer sa valeur ajoutée sur la notion de proximité avec son lecteur. Un peu comme si, en vieux de la vieille, vous vous apprêtiez à ouvrir un Livre Dont Vous Etes Le Héros. Les bulles et les cases en plus.

Prenez garde à ce que vous dîtes
Le Monde Selon Uchu, c’est un peu ce que le Truman Show est au cinéma. Une vision plein zoom d’un groupe de collégiens réunis dans une histoire qui va vite les dépasser. Le manga d’Ayako Noda n’ayant pas dans sa manche la curiosité abusive voulue dans le film starring Jim. Ni la prétention d’en faire une quelconque critique cinglante en arrière plan. Du moins après lecture de son premier acte.

Tout porte à croire que c’est nous les lecteurs qui scrutons leurs moindres faits et gestes et ils vont nous le faire comprendre. Il n’ y a qu’à se référer à la colère incompréhensible d’Iya dès les premiers chapitres.

D’autres titres ont déjà joué avec les codes et les ont détourné du schéma rigoureux nippon, mais jusque là c’était resté très confidentiel et de l’ordre du clin d’œil. Ici, l’auteure a les dents longues et cherche à accorder au caractère intrusif du lectorat les honneurs avec des places aux premiers rangs.

Mais tout ceci n’est que spéculation de ma part à vrai dire. Le tome premier entretenant le point d’interrogation avec brio. Qui est le héros ? La frenchie Alice ? Uchu qui se revendique ? Son frère qui l’exige ? Nous, lecteurs ? Ou bien Le Monstre comme le décrivent nombre de ses personnages ? Ou peut être même Noda herself ?

(Les origines) Ikki & Hibana même combat
Petite parenthèse sur les origines du Monde Selon Uchu avant qu’il ne devienne selon Sakka. La maman d’Uchu et de tous ses acolytes a officié dès 2012 dans le magazine de prépublication phare, (R.I.P) Ikki. Avec les Taiyo Matsumoto, Q.Hayashida ou Daisuke Igarashi au casting, on comprend de suite que la demoiselle était en bonne compagnie. Depuis ses nouveaux travaux ont basculé vers le nouveau mensuel qui monte Hibana (en français étincelle). Ce dernier reprenant la même ligne conductrice que son défunt ancêtre.

le_monde_selon_uchu_doublepage_alice
Ma double page favorite du volume.

Roster efficace, patte graphique aguicheuse 
La quart de française Alice, les frères Hoshino (dont Uchu), le valeureux Ida, (Shojo) Saimi ainsi que le Professeur d’Arts plastiques constituent la palette de personnages étalés dans ce tome introductif. Tout s’articulera autour de ces cinq-là sauf chamboulement ou énorme twist à venir. Les parents des uns et des autres n’étant pas vraiment dans le champ de l’objectif (je n’ai rien contre eux). Plus bien évidemment le fameux Monstre dont on entend parler de plus en plus, chapitre après chapitre…

Sans déballer toute l’intrigue, les nœuds relationnels et surtout l’ensemble des détournements et des ingéniosités glissés, parce que ce n’est pas sport, disons que le tout nouveau petit Sakka a vraiment tout pour plaire. Que ce soit dans la complicité, la complexité (je pense surtout à Uchu) ou encore la plastique de ses personnages.

Car si Noda-sensei a indéniablement des idées en pagaille avec un tome un plein de promesses, elle a surtout un sacré coup de crayon. Avec des traits expressifs et des planches à s’en lécher les babines. Les illustrations de chapitres ne sont également pas en reste. Mention très bien pour la couverture des plus originales et complètement en adéquation avec le dedans (récompensée au Japon, ne me demandez plus pour quel prix, mais elle l’a raflé c’est le principal).

A VOUS de jouer
Difficile de statuer sur le dénouement et les arguments du second tome, mais l’accroche et là et j’ai du mal à me contenir pour connaître la suite. Si comme moi vous êtes amateurs des rayons frais, rien ne vous empêche d’y goûter à moindre investissement, car il s’agit d’un diptyque et non d’un Kochikame-like.

Dix-sept février.
Deux cents vingt-quatre pages.
Huit chapitres.
Prix public, huit euros quarante-cinq centimes.

Publicités

7 réflexions sur “Le Monde selon Uchu, le manga dont VOUS êtes le héros ?

  1. J’ai bien aimé ce premier tome mais je trouve qu’il est trop parodique et que Noda ne maîtrise pas forcément les codes qu’elle détourne (normal pour une auteure débutante). En revanche le second m’a mis sur le cul (enfin tu le sais, t’étais pas loin de moi quand je l’ai lu). Elle va au bout de ses idées et gomme tous les défauts du tome 1 en un tour de maître remarquable.

    1. Le tome 2 est beaucoup plus sérieux dans l’approche de la métafiction, on sent que le côté gadget est dépassé avec des dessins et des personnages beaucoup plus sombres dans leur approche. L’intrigue avance aussi à grandes foulées.

  2. Ping : Les dernières lectures de Dio #6. – Dio-sama's world

  3. Ping : « Le Monde selon Uchu » Ayako Noda – Suspends ton Vol

  4. Ping : Nostro Awards 2016 : les meilleurs mangas sur l’Imaginaire – NOSTROBLOG

On attend votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s