« Ô couverture, rabats ta jaquette et dévoile-moi tes dessous ! » – Troisième volet

Kasane – La voleuse de visage, vol.2

Notre mouette rieuse propose donc ses services en qualité de joker pour aspirantes médiocres grâce à ses prédispositions innées pour incarner une vie simple mais rayonnante, même devant l’homme le plus lassé de la profession. Et si cette « distributueuse » de talents reconsidérait son pacte pour conserver un pactole ?

Le Requiem du Roi des roses 1 V1

Car, comme souvent, embrasser une carrière présente son revers de médaille !

En deux mots: Slip Stick

Daruma MATSUURA, Ki-oon, 7.65 €

Le monde selon Uchu, vol.1&2

Uchu 01_Jaq HD_page_001

On dit souvent que rien en ce monde ne peut être parfait, sinon l’Univers lui-même n’aurait pu exister. C’est une Vérité. Moi et mon frère en sommes les preuves. Quitte à se torturer les méninges, autant en faire profiter l’assemblée et perturber leur quiétude. L’auteure cherche à m’agencer selon son bon vouloir. Tout cela parait bien brouillon. En me voyant l’observer fixement, elle semble avoir lâché son crayon, avortant de la sorte la mise en page de sa couverture. Quoi de plus logique lorsqu’elle prend conscience que je l’ai emberlificoté dans le fil d’un récit divertissant pour elle et ses ouailles mais oppressant pour nous. Alice et mon frère sont encrés et ancrés dans ma problématique. A vous de choisir : rester dans une hallucination préfabriquée bienveillante et ramper comme une chenille. Ou bien devenir le chat de Cheshire et jouer avec les propres codes de l’auteur.

Jaquette Uchu 2

L’assemblage est en cours : tout doit être réglé, sans tâche ni personnage partant de travers. Mais comme ma table de travail, rien n’ira dans le sens voulu. Le grand chambardement m’oblige à tout y laisser en plan pour remédier in extenso à l’imperfection de mon univers.

UchuT1_COUV HD
Droit de grève pour buller en paix

Reliées les unes aux autres, les lettres du titre sont à l’image de mes personnages : des concepts rendus abstraits de par leur invisibilité et manipulés à souhaits. Je tire les ficelles, ou les emmêle, pour mieux vous/leur faire perdre le fil de l’histoire.

Cette idée de briser un 4e mur, elle n’est pas de moi. Tezuka et Edika, pour ne citer qu’eux, l’ont abondamment utilisé. En revanche, j’ai amplifié le phénomène pour en faire un récit à part entière. Je regarde mon théâtre avec cette curiosité parfois gênante ou malsaine qui engendre des crises et une probable modification de mon intrigue contre mon gré…

Couv Uchu 2

Je me rends difficilement compte qu’être dans un manga n’a rien d’un pays des merveilles. Consciente ou amnésique, je chemine dans un univers en noir et blanc ou rien n’est positif ou négatif. L’auteur se matérialise dans sa création, personnification de sa mainmise, de son omnipotence. Détourner l’attente du lecteur, falsifier une action et donner à lire du délié pour repousser les appétits à reluquer les pleins.

Dans cette anthropologique bidimensionnelle, je dois remettre en page, en place et en phase : modifier pour mieux cimenter.

En deux bulles : Murs mûrs

Ayako NODA, Casterman, 8.45 €

Au cœur de Fukushima, vol.1

Couv Fukushima

Au cœur d’une terre désolée, un étendard annonce la présence d’un sanctuaire, lieu de recueillement propice au repos et à la prière. On scrute les alentours. On se perd. Et l’on se rend compte que cette prière s’adresse à la terre que la population locale espère voir prochainement rétablie.

En deux mots : Fugu sashimi

Kazuto TATSUTA, Kana (collection Made In), 9.90 €

Père & Fils, vol.1

Couv Pere&Fils 1

Lui, c’est mon papa. Le blond, pas le brun. Il vend tout plein d’herbes qui peuvent guérir les gens. Moi, je le suis, je l’embête un peu mais je sens qu’il est perdu quand il doit s’occuper de moi. Il y a des choses qu’il ne sait pas faire. Pas comme ma maman. Ma maman ? Elle est partie mais elle me suit sans que je puisse la voir. En tout cas, c’est pas un fantôme. Enfin, je crois. Mon papa me laisse le regarder travailler et j’essaie d’apprendre tout ce qu’il dit. Plus tard, je veux faire comme lui. En fait, j’ai surtout envie de l’aider à trouver une herbe qui rend heureux. Parce que mon papa, il aide beaucoup de gens mais personne ne l’aide depuis que maman est partie. Une herbe qui détruit la tristesse, ça doit bien exister, non ? En tout cas, je vais tout faire pour la trouver. En attendant, je vais essayer de m’occuper de lui pour le rendre heureux.

En doux mots : jeune pousse

Mi TAGAWA, Ki-oon, 7.90 €

Sangsues, vol.5

Couv Sangsues 5

Yôko Sakura
Appartement n°5
Rue de la Petite-Truanderie – Paris

Le 1er mars 2016

Objet : résiliation du bail

Monsieur,

Je suis actuellement sous-locataire du logement tout-équipé sis au rue de la Petite-Truanderie à Paris en vertu d’un contrat de bail éditorial que nous avons conclu ensemble. Je vous informe de mon intention de résilier ce bail, conformément aux dispositions des chapitres 1 à 29 de la publication contractée le 13 mai 2015.

Par la présente, je vous donne congé, lequel prendra effet le 30 mars, eu égard au délai de préavis d’un mois prévu par la loi éditoriale.

Pour le mois de mars, je ne vous serai redevable que du loyer et des charges dus pour la période du 1er au 30 mars, soit 8.45 €.

Je me tiendrai à votre disposition pour vous rendre les clefs ainsi que pour établir l’état des lieux contradictoire de sortie.

Veuillez recevoir, Monsieur, l’expression de mes sincères salutations.

Yôko Sakura

En deux mots : Sans fuir

Daisuke IMAI, Casterman, 8.45 €

Snegurochka, one-shot

Couv Snegurochka

Un gentil écureuil était le camarade,
Le tendre ami d’un beau danois.
Un jour qu’ils voyageaient comme Oreste et Pylade,
La nuit les surprit dans un bois.
En ce lieu point d’auberge ; ils eurent de la peine
À trouver où se bien coucher.
Enfin le chien se mit dans le creux d’un vieux chêne,
Et l’écureuil plus haut « grimpa » pour se nicher.
Vers minuit, c’est l’heure des crimes,
Longtemps après que nos amis
En se disant bon soir se furent endormis,
Voici qu’un vieux renard affamé de victimes
Arrive au pied de l’arbre, et, levant le museau,
Voit l’écureuil sur un rameau.
Il le mange des yeux, humecte de sa langue
Ses lèvres qui de sang brûlent de s’abreuver ;
(…)

Jean-Pierre Claris de Florian (1755-1794)

En deux mots : Not Koolkhoze

Hiroaki SAMURA, Casterman, 12,95 €

D’s©

Tous mes remerciements à Christel (Kana), Victoire (Ki-Oon) et Wladimir (Casterman) pour l’obtention des visuels.

Publicités

3 réflexions sur “« Ô couverture, rabats ta jaquette et dévoile-moi tes dessous ! » – Troisième volet

  1. Lili

    C’est toujours sympa, ce concept d’article.

    ça me fait plaisir d’y voir Uchu, c’était une lecture très agréable et j’espère que l’on aura encore l’occasion de lire cette auteure. Le tome 2 est nettement supérieur au premier. Le lire m’a mis légèrement mal à l’aise, je ne sais pas si c’était voulu, mais si c’était le cas, c’est réussi. ça doit être le côté « marionnettiste », ça crée une petite angoisse.

    Et la fable de Florian pour Snegurochka est très belle, mais je veux la fin!

    Juste une réflexion pour Kasane, pas lu le manga, je ne sais absolument pas ce qu’il vaut, mais les couv’ et ce qui se trouve en dessous des jaquettes n’a aucune grâce à mes yeux. Bon, je dois être la seule à le penser, je crois.. (mais ça a un côté assez répulsif pour moi).

    Quand est ce que tu remontes un peu dans le temps pour commenter des couvertures d’anciens mangas? Tu nous ferais un paragraphe nostalgie (ou paléolithique).

    Merci pour l’article. :)

    1. Non, t’es pas seule au monde Lili. Les couvertures de Kasane sont hideuses, et l’intérieur est encore plus affreux.

      (Désolé.)

      (Par contre l’article est toujours aussi agréable à lire Damien.)(Je me rattrape comme je peux hein.)

  2. Ping : Biblioth’Eck – Janvier ~ Juillet 2016 – eckdesu

On attend votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s