Saveurs graphiques d’Asie 2 : Hirohiko Araki

Après vous avoir présenté l’illustrateur Felix Ip précédemment, allons faire un petit tour du côté du Japon. Coucou Hirohiko.

Hirohiko_Araki

Hirohiko Araki est un mangaka japonais. Lecteurs assidus de Nostroblog, je pense que vous connaissez à peu près tous le monsieur et sa saga emblématique qu’est JoJo’s Bizarre Adventure, plus de cent volumes sortis, tous ça… Donc cette fois, nous allons nous attarder sur l’aspect graphique de son travail.

J’ai eu l’idée de l’inclure dans cette rubrique non pas car c’est un jeune dessinateur qui demande à être connu (il a fêté ses 30 ans de carrière et a vendu des millions d’exemplaires dans son pays d’origine), mais parce que sa vision de l’esthétique graphique est atypique pour un auteur qui est un moteur de la maison d’édition Shueisha. Il vaut le coup de l’analyser un peu.

EzhNPD4
Les personnages de Golden Wind, cinquième partie de JoJo’s Bizarre Adventure

Plusieurs auteurs de manga déclarent vénérer le talent d’Araki (Sho-U Tajima par exemple, pas vraiment un petit dessinateur de pacotille, n’est-ce pas…). Et pourtant, son style est à la fois beau et moche, élégant et crade, précis et brouillon. Araki n’est pas un illustrateur ordinaire, et je dirais que son dessin vaut pour 50% exactement de son succès (les cinquante autres revenant à son imagination débordante).

Shou Tajima
Ce dont est capable Sho-U Tajima

Si son dessin est binaire, c’est parce qu’on peut découper sa carrière en deux étapes. Je résume sa carrière à JoJo’s Bizarre Adventure, puisque nous ne pouvons lire que cette série en francophonie. Que celui qui a lu autre chose d’Araki me jette la première pierre.

Première étape donc, Araki voit son manga JoJo’s Bizarre Adventure comme un manga grotesque et parodique. C’est l’essence au moins des deux premières parties du manga, Phantom Blood et Battle Tendency. Vous pouvez chercher sur le net, beaucoup de lecteurs (notamment les premiers en France, aux éditions J’ai Lu en 2002) ont comparé JoJo à Hokuto no Ken, à cause des personnages masculins taillés comme des armoires à glace, la déferlante de violence, et même du chara design.  Mais si on regarde de plus près, Araki semble avoir la volonté de parodier Ken dès le début, tant la violence et la caricature sont exacerbés et même inspirés du manga de Tetsuo Hara et Buronson. Passés les personnages principaux, les protagonistes secondaires ont tous un physique disgracieux qui les rend drôles. C’est simple, au début, JoJo, c’est le dessin de Ken parodié. Mais qui dit dessin de Ken, dit souci du détail (même encore plus que pour Tetsuo Hara). Ceci est donc la période, grotesque, crade, parodique et précise d’Araki.

Extrait de Stardust Crusaders, la troisième partie
Extrait de Stardust Crusaders, la troisième partie
Extrait de Battle Tendency, la deuxième partie
Extrait de Battle Tendency, la deuxième partie
1435103890-img000009
Incursion dans le cartoonesque lors de la quatrième partie

Mais plus tard, tout doucement dès Golden Wind, Araki fait migrer son style graphique vers quelque chose de différente, de plus « racé ». Très influencé par la mode, les personnages de son manga deviennent androgynes et adoptent des traits fins. Ils ont même les lèvres ouvertes de manière sensuelle, comme peuvent le rappeler les photographies de mode ! Dès lors, le design général du manga peut paraître plus nébuleux, moins précis, plus biscornu par moments. Mais en réalité, c’est parce qu’Araki innove. Il conserve son aspect violent et parodique mais en lui mettant un masque froid inspiré de l’imagerie de la mode. Et bien que plus brouillon et toujours aussi excessivement violent, le dessin est plus élégant.

On dit de JoJo que c’est un manga crypto-gay. On disait ça de Ken aussi d’ailleurs. En vrai, je pense que quelque soit la période du manga et le style adopté, Araki est un parodiste. Il parodie la pop-culture en général en insérant des références musicales et cinématographiques qui arrivent comme un cheveu sur la soupe, en faisant poser ses personnages de manière inutilement lascive et efféminée quelque soit leur gabarit. Et pour que tout ça marche, il s’appuie sur ses capacités en dessin, très puissantes, qui lui permettent parfois de dessiner des objets de manière extrêmement précise, d’autres fois de représenter des situations abstraites, mais surtout de designer des personnages de telle manière qu’ils soient à la fois élégants et ridicules.

ACDC, l'un des vilains de la partie 2
Le ridicule du dangereux ACDC, l’un des vilains de la partie 2
Gyro, l'un des héros de la partie 7
L’élégance de Gyro, l’un des héros de la partie 7

Hirohiko Araki, c’est un auteur qui trolle ses lecteurs depuis le début, en leur faisant avaler naturellement cette contradiction graphique permanente. Et c’est là qu’il est très fort.

Lire Araki

JoJo’s Bizarre Adventure saison 1 – Phantom Blood
JoJo’s Bizarre Adventure saison 2 – Battle Tendency
JoJo’s Bizarre Adventure saison 3 – Stardust Crusaders
JoJo’s Bizarre Adventure saison 4 – Diamond is Unbreakable
JoJo’s Bizarre Adventure saison 5 – Golden Wind
JoJo’s Bizarre Adventure saison 6 – Stone Ocean
JoJo’s Bizarre Adventure saison 7 – Steel Ball Run
Rohan Kishibe
Rohan au Louvre
La saison 8, JoJo-Lion, paraîtra immédiatement après la fin de Steel Ball Run, normalement en fin d’année 2016.

Araki et la mode

Les artworks pour Gucci, ici dans la boutique de Shinjuku
Les artworks pour Gucci, ici dans la boutique de Shinjuku
Artworks pour des magazines de mode
Artworks pour des magazines de mode
Publicités

4 réflexions sur “Saveurs graphiques d’Asie 2 : Hirohiko Araki

    1. J’avoue que, si je trouve quelques défauts gênants à SBR, au final, ça doit effectivement être ma préférée aussi. Notamment grâce à ce style racé. Étant au bout de SBR, j’ai l’impression qu’Araki est en train de finir de trouver son style et qu’il se pose. Les images que j’ai vu de JoJo-Lion m’ont l’air dans le même style que la fin de SBR, mais en encore plus fin, et même plus clair. J’ai hâte :3

  1. Ping : Nostro Awards 2016 : les meilleurs mangas d’Action – NOSTROBLOG

On attend votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s