Ces mangas plus ou moins connus mais qui se font attendre.

Il y a plus d’un an, Eck vous avait proposé une série d’articles sur des mangas du Japon pas disponibles en France et c’est bien dommage parce qu’on espère vraiment qu’une traduction permettra de rendre le titre accessible au plus grand nombre. Comme il ne reçoit plus rien de ce pays lointain, je me propose pour compléter la suite face aux nombreuses demandes de fans enthousiastes. Cet article vous présentera de façon brève quatre séries différentes mais qui attisent toutes ma curiosité. Et peut-être bientôt la vôtre ?

Totsukuni no Shojo ~ Siúil, a Rún

Il arrive parfois, aux détours d’errances sur le net, de tomber sur d’intrigantes images. Une couverture mystérieuse aux silhouettes énigmatiques. Curieux, je me suis mis à la recherche du titre, avec pour seuls indices ce sous-titre étrange « Siúil, a Rún ». Même si une recherche via google image est vite faite.totsukuni ni shojo

Bref. C’est ainsi que je découvre ce seinen manga de Nagabe, publié dans le Comic Garden des éditions Mag Garden, aux côtés de The Ancient Magus Bride (en France chez Komikku). Pour le moment, un seul tome est sorti au Japon, mais le succès est au rendez-vous puisqu’il en est à sa quatrième réimpression. Le tome 2 est prévu pour septembre.

L’histoire ? C’est celle d’une petite fille, Shiva, qui vit recluse dans une maison avec un étrange gardien, alors qu’elle aspire à plus de liberté et qu’elle ne souhaite qu’une chose, revoir sa famille.

Le rythme de narration est plutôt posé, et le style de la mangaka impose rapidement une atmosphère inquiétante, qu’elle sait rompre par des scènes plus légères et grâce à l’insouciance bonne enfant de Shiva. Le premier tome pose les bases du scénario et donne envie de lire la suite (notamment à cause d’un sacré cliffhanger). Vivement la vf que je puisse arrêter de dépendre des vilains scans tout moches.

Probabilité de sortie en France : 90%

Plusieurs titres issus de cet éditeur et plus spécifiquement de ce magazine de prépublication ont déjà eu la chance de finir en France, principalement chez Ki-oon et Komikku (le duo petite fille/grand monstre humanoïde rappelle d’ailleurs The Ancient Magus Bride chez ce dernier). Totsukuni no Shôjo devrait sans aucun doute suivre la même voie.

Twitter de l’auteur(e) : @mucknagabe

African Office Worker

Les japonais ont un don inouï pour trouver des concepts. Le manga que je vais vous présenter d’ici quelques mots n’échappe pas à cette règle. Je l’ai découvert il y a peu, en cherchant des infos sur Nowadays Egyptian Gods, en avril dernier. Il s’agit d’African Office Worker (comme le nom de ce paragraphe l’indique), de son titre japonais アフリカのサラリーマン (Africa no Salaryman). Contrairement à Nowadays Egyptian God, il n’est pas prépublié dans le Comic Pool d’Ichijinsha, mais dans le Gene Pixiv de Media Factory, un autre magazine de prépublication en ligne. J’ai trouvé les couvertures attrayantes et intrigantes.

african office worker 1 _gamuComme son nom l’indique, ce gag manga narre les aventures de businessman anthropomorphes. Un lion, un toucan et un iguane (je crois ?), qui travaillent ensemble dans la même boîte, et on suit leur quotidien riche en péripéties et quiproquos. Pour le lire, c’est ici : https://comic.pixiv.net/works/1250

Pas le manga du siècle, mais je le trouve rigolo alors que je comprends rien au japonais et puis, ça se laisse suivre.
african office worker 2 _gamu

Probabilité de sortie en France : 5%

Un chiffre volontairement pessimiste. Car si les titres de l’éditeur finissent en grande majorité chez Doki-doki, et que le reste se partage entre Clair de Lune, Soleil ou Panini, quand l’on s’intéresse plus particulièrement au magazine Gene Pixiv, on remarque que pour le moment seul un titre a été annoncé, Les six Destinées, et ce chez Doki-doki. Donc à moins que cela n’ouvre la voie à d’autres, j’y crois peu. Il faudrait un miracle ou que Akata cherche à remplir sa collection WTF ?! de titres différents…
Twitter du mangaka : @kuso_manga

Dungeon Meshi

Ce titre de Ryoko Kui est déjà plus connu et fait parler de lui depuis un bon moment, depuis les débuts de sa prépublication dans le Harta de l’éditeur Enterbrain à sa victoire à l’édition 2016 du classement Kono Manga ga Sugoi!.

dungeon meshi

Comme vous le savez sûrement, surtout si vous avez écouté le Monthly Manga Podcast n°2 ou que vous suivez l’actualité japonaise, Dungeon Meshi, c’est l’aventure façon RPG featuring La Cuisine pour les Nuls. Une équipe de bras cassés explorent des donjons pour sauver la sœur du héros, Laois (ou Lyos selon d’autres sources), enlevée par un dragon. En chemin, ils vont cuisiner toutes sortes de bestioles.

L’originalité du manga réside dans les détails. Car le mangaka s’amuse à faire suivre chaque rencontre avec un monstre d’une recette de cuisine détaillée. J’ai hâte de pouvoir profiter d’une version française (parce que trop la flemme des scans pourris).

Probabilité de sortie en France : 99%

Eh oui, pas 100%, parce qu’on ne sait jamais ce que l’avenir nous réserve. Mais vu l’aura du titre, ce serait étonnant. Maintenant que Dungeon Meshi arrive à son troisième tome, une annonce ne devrait plus trop tarder. En France, Komikku, Sakka et Ki-oon sont les éditeurs les plus friands de ce magazine, donc plus qu’à attendre.

Aoi Horus no Hitomi

Ce quatrième et dernier titre de ma liste a été découvert lors du dévoilement de sa couverture en Septembre 2015 (ça date) puis j’ai approfondi mes recherches lorsque l’on ma rappelé son existence sur Twitter à l’occasion de mon article sur Nowadays Egyptian Gods (vous ai-je déjà parlé de mon article sur Nowadays Egyptian Gods ???). Aoi Horus no Hitomi – Dansô no Jô no Monogatari (碧いホルスの瞳 -男装の女王の物語), « L’œil bleu d’Horus » en français, est un seinen de Chie Inudoh qui compte pour le moment 2 tomes, ce qui est encore assez peu pour une parution française.aoi horus no hitomi reine egypte

La mangaka raconte l’histoire de Hapsetchout, reine-pharaon de la XVIIIe dynastie, avant son accession au trône d’Egypte. Evidemment, comme l’histoire de cette époque est pleine d’hypothèses et de vérités sujettes à caution, Chie Inudoh peut prendre plus facilement des libertés avec la réalité historique. Reste à voir si le manga est aussi intéressant que le laissent supposer les illustrations couleur de la mangaka.

Probabilité de sortie en France : 75%

Élevée car le thème historique est porteur actuellement et le magazine Harta plaît de plus en plus aux éditeurs français (et aussi parce que j’ai beaucoup d’espoir). On sait déjà via Twitter que ce seinen ne finira pas chez Sakka, reste donc Komikku et Ki-oon comme possibilités, et ce dernier semble trouver le segment porteur (Bride Stories, Ad Astra, Cesare…). A suivre…

Blog de l’auteure : Inulab

Note de fin : j’ai beaucoup cité les trois mêmes éditeurs, hasard de cette sélection, mais on n’est pas à l’abri de surprise, comme on a eu ces derniers mois avec Glénat qui sort des titres plus originaux et moins commerciaux (Jabberwocky, Les Enfants de la Baleine, L’ère des Cristaux…).

Publicités

10 réflexions sur “Ces mangas plus ou moins connus mais qui se font attendre.

  1. cocofinger

    Des titres intéressant qui méritent de venir en France. Notamment la perle égyptienne qu’est Aoi Horus no Hitomi ! Déjà qu’avec Yu-Gi-Oh! qui m’a fasciné au point d’adorer tout ce qui touche à l’Égypte antique, je n’en serais que plus heureux de découvrir ce manga sur nos frontières. Ou alors apprendre la japonais pour lire cette merveille directement à la source.

    J’ai aussi une grande impatience pour Totsukuni no Shôjo, qui ressemble certes au spitch de Mahô Tsukai no Yome, mais qui se démarque énormément sur les illustrations. Et puis, le Twitter de l’auteur nous dévoile son trait artistique (d’une beauté, putain !). Vivement ! Le tome 2 est prévue pour le 8 octobre 2016.

    1. J’ai hâte que les deux là sortent (un peu moins pour DM car j’ai peur que la hype soit trop forte, laissant trop d’espoirs alors que le titre risque de s’essouffler et de devenir répétitif ou sans surprise). Au final, sur les 4 présentés, 3 ont de fortes chances de sortir. Un bon ratio.

      (sinon, Totsukuni no shôjo #2, c’est pour septembre)

  2. bidib

    Je retiens le titre de Totsukuni no Shojo ~ Siúil, a Rún la couverture est en effet très sympa. J’ai tout de suite pensé à The ancient magus bride mais je préfère le style graphique de totsukuni.

  3. Ping : Mangas : quelles perspectives pour 2017 ? | Heaven Manga

On attend votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s