Pour une publication française de Yokohama Kaidashi Kikô

Chers lecteurs, même si cette façon de faire est un peu abrupte, je vais faire de la publicité très directe pour inviter les éditeurs français à songer à une publication du manga Yokohama Kaidashi Kikô. C’est un manga exceptionnel, chef d’œuvre contemplatif, et il est vraiment regrettable que nous ne puissions le lire physiquement dans notre langue.

ykk4

3d00a2d9bf7a06f93242bfc4fed392f7Yokohama Kaidashi Kikô est un manga d’Hitoshi Ashinano, publié par Kodansha dans la revue Gekkan Afternoon entre 1994 et 2007. Il existe deux éditions de la série : l’une en 14 volumes, puis la plus récente, condensée en 10 volumes. Elle conte l’histoire d’Alpha, une cyborg très élaborée qui tient un café en attendant le retour de son propriétaire. Dans ce monde, une catastrophe semble avoir fait baisser le niveau de l’activité humaine, ce qui est très propice à une vision calme, contemplative et crépusculaire du monde. Le titre du manga, qu’on peut traduire par « Journal de shopping de Yokohama », évoque les trajets en scooter que doit effectuer Alpha de sa campagne vers Yokohama pour faire les courses. Alors que Yokohama est censée être une ville importante du Japon moderne, elle y croise peu de gens, ce qui est caractéristique de ce monde sur le déclin. Alpha rencontre plusieurs personnages récurrents, de ses voisins humains à d’autres cyborgs, en passant par des créatures surnaturelles, dans diverses séquences tranches-de-vie.

ykk8Le dessin est à l’image de l’atmosphère : aérien. Il se dégage une grande sérénité de cette œuvre, qui fait beaucoup de bien. Ceci est dû au concept d’une part, à la narration bien sûr, et au dessin, qui à l’instar du travail de Moebius, permet de saisir l’immensité de vastes espaces, le ciel ou les prairies. Il s’agit d’une œuvre où l’atmosphère prédomine et vous fait ressentir diverses sensations et émotions, toutes positives. On sentirait presque le vent et le soleil rouge de fin d’après-midi sur les épaules.

yokohama-kaidashi-kikou-87714Ce manga, je l’ai lu dans ma prime jeunesse, en scan, en pleine heure de gloire du site MyAnimeList qui l’avait classé dans les 3 ou 4 meilleurs mangas de tous les temps. Maintenant, la hype autour du manga dans les milieux scan/fansub est retombée. J’ai même l’impression que ceux qui comme moi lisaient de temps à autres ces perles réputées du milieu de la scantrad grâce à MyAnimeList ont disparu du web, pour la simple et bonne raison que ces mangas hautement qualitatifs ne sont plus trop les proies des personnes qui ne veulent pas payer pour lire, du moins pas massivement. Je pense vraiment que le potentiel commercial d’un tel titre est encore intact, il suffit de le vendre pour ce qu’il est : un manga pour les lecteurs qui apprécient la science-fiction et le contemplatif. Dans le genre, je vous le dis tout net : c’est le MEILLEUR.

yokohama-kaidashi-kikou-87658Ne pas le voir sur nos étals, c’est ma grande frustration de lecteur de manga, devant une réédition d’Aria (c’est dire !). Si des éditeurs pouvaient le publier, il aurait toute sa place parmi les mangas d’auteur de la collection Made In de Kana. Mais le fait qu’il soit publié au Japon chez Kodansha donne à Pika un accès plus facile à l’achat de la licence. À ce titre, la collection Pika Graphic, comprenant des mangas adultes et esthétiques tels que Dragon Head (qui va reparaitre à la fin de l’année) est toute indiquée. D’une manière générale, toute collection d’éditeurs axée sur les mangas adultes, esthétiques et d’auteur peut accueillir YKK. Et ses collection se sont multipliées ces dernières années : Latitudes chez Ki-oon et Horizon chez Komikku !

yokohama-kaidashi-kikou-1580819

À travers cette description, j’espère avoir titillé votre intérêt. Si vous avez envie de lire ce manga, n’hésitez pas à faire du bouche-à-oreille, à en parler sur les réseaux sociaux, à partager cet article (!)… C’est en se manifestant que les éditeurs seront tentés de tenter.

Chill Out.

Publicités

21 réflexions sur “Pour une publication française de Yokohama Kaidashi Kikô

  1. toturi

    Y’a Kurokawa qui sollicite le public sur un titre à acquérir. Mais bon, hum.

    Kana made in, oui, ce serait une excellente idée. De même pour Pika, ou pour la collections latitudes !

    Je fais aussi partie de ceux qui ont lu ce titre en scan, et qui souhaiteraient le lire et le posséder chez eux… (c’était chez iscariote, je crois)

    1. Oui, j’ai vu ça ! Bon timing. Je leur ai proposé. Ce n’est pas incohérent avec leurs choix éditoriaux (ils publient des mangas contemplatifs comme Yotsuba après tout), même s’ils ont l’air de limiter le nombre de leurs licences.

      Espérons ensemble :)

  2. Alors franchement, c’est ce que j’attends plus que tout au monde, merci beaucoup pour cette déclaration d’amour… Je l’avais découvert en 2014 par pur hasard via le MAL d’une connaissance érudite qui lui avait mis 10, même coup de foudre ! J’ai cru qu’il y aurait peut-être une publication aux US, étonné que pas du tout ;__;.

    Par contre, j’ai perdu tout espoir de le voir arriver chez nous.

    J’avais déjà l’idée préconçue que les éditeurs haïssent les Slice of Life qui ne se vendent pas. Mais le clou a été enfoncé quand j’ai commencé à écouter les divers Mangacast, 4/5 intervenants éditoriaux ont rappelé ce triste constat.

    …Fini par ce cher Greg qui avait dit texto dans le podcast au sujet du problèmes des Minorités-De-Lecteurs-Vocales-Et-Très-Demandeuses : « Genre Yokohama Kadashi machin truc, ils comprennent pas que la tranche de vie ne marche pas en France ! ».

    Enfin, toujours lié, je me dis que les éditeurs ont tellement peur du « Scans populaires, Ventes boudées » qui s’est mainte fois répété que ça va être encore plus compliqué… Même si, pour le coup, les adorateurs de la série sont aujourd’hui assez âgés pour avoir un accès à l’achat de manga, il est vrai :(.

    BREF voici mon constat pessimiste, mais merci tout de même d’avoir fait cette article hey ! LES MIRACLES PEUVENT EXISTER

    1. Ah, je n’écoute pas Mangacast, du coup cette réplique est cinglante :’)
      C’est vrai qu’il y a encore peu, la publication me paraissait impossible. Mais j’ai quand même l’impression que les tranches-de-vie se sont multipliés ces 2-3 dernières années, c’est pour ça que je pense que le potentiel de vente a augmenté.

  3. J’y crois encore. Je me dis qu’un éditeur l’aimera suffisamment pour avoir envie de le publier, faut donc chercher par ceux qui fonctionnent au coup de coeur.

    J’espère qu’on l’aura dans un format kanzenban.

    1. C’est vrai que j’aurais pu citer quelques éditeurs alternatifs, qui fonctionnent peut-être plus par coup de cœur. Quant au format, je pense qu’un éditeur préférera celui à 10 tomes.

  4. Nous partageons les deux mêmes frustrations : Aria + YKK.
    Sinon je vote Ki-oon. Mais pas aux éditions Latitudes, trop grande, trop chère…
    Je n’y crois pas trop… à moins qu’ils refassent un anime au Japon…

  5. Il serait vraiment dommage de ne jamais voir ce titre dans un des plus gros marchés actuels quand même. Il a parfaitement sa place à côté des grands classiques du genre. Comme toi le genre contemplatif est vraiment quelque chose qui me donne des frissons quand il est de bonne facture. Hélas le genre est en queue de peloton pour ce qui est du grand public. Espérons qu’un éditeur ait le coup de foudre et franchisse le pas.

    1. Je crois que la seule édition étrangère existante du manga est chinoise.

      Après, je n’en ai pas parlé dans l’article (j’aurais dû), mais il y a deux moyens pour une boite (et donc une maison d’édition) d’obtenir des succès : en vendant beaucoup d’une part, mais en se faisant une image aussi.
      J’avais entendu Yves Schlirf (directeur de Kana) dire qu’il adorait acquérir des titres vintage pour la collection Sensei mais que son banquier tirait la tronche. Ça ne l’a pas empêché de créer une superbe collection, avec des titres qui donnent une aura à l’éditeur.

      On peut penser que YKK ne sera pas un best-seller (je ne veux pas dire que ça sera forcément un four non plus), mais au moins, c’est un manga de qualité, qui embellira toute collection d’un éditeur. C’est à prendre en compte et que des éditeurs qui ont beaucoup de succès comme Kurokawa l’évacuent d’une phrase, c’est triste.

      1. Je vais préciser: plutôt taïwanaise que chinoise, chez Tong Li (c’est ce que j’ai mais il me manque le volume 10 devenu difficile à trouver…). J’avoue ne jamais avoir compris comment YKK a pu être ignoré ainsi surtout autour de 2004 quand on était en plein boom dans le manga :( .

        1. Ah ! Merci pour cette précision ! Disons qu’entre fin 2000s et 2013, c’était pas le bon timing (le marché était, à mon humble avis, très braqué sur les shônen de masse). Avant, c’est vrai que ça aurait pu, et maintenant, le manga adulte a plutôt le vent en poupe alors que les mastodontes du Jump s’arrêtent et ne parviennent pas à être remplacés.

          1. Le boom de 2004 je m’en souviens aussi pour des titres quotidiens tels que Beck et les Adachi en fait. Il y avait certes beaucoup de shônen de combat mais aussi du seinen, du Tezuka, des shôjo, vraiment plein de choses. Je me dis que ça aurait pu sortir à ce moment-là. Aujourd’hui, on travaille (je trouve) beaucoup plus sur l’actu alors qu’autour de 2004 les titres ne suivaient pas forcément cette actu.

      2. Alors essayons de croire à Kana sur ce coup ! Si le directeur veut toujours persévérer sur cette politique de sortie YKK a clairement un atout dans sa manche. L’expérience vécue avec l’excellente idée de Sensei est indéniablement un plus. Il aura peut être les reins solides et un aplomb plus grand que d’autres face aux banquiers. Croisons les doigts. Merci d’entretenir ce rêve.

  6. Kyoukai

    Oui oui oui oui ! Ce manga DOIT été publié en France ! Mon préféré, juste après Rough, l’une des plus grosses expériences que j’ai jamais vécu. Mais qu’attendent-ils donc ? 14 tomes, c’est pas la mort en plus XD

    1. Kyoukai

      Ah et qu’elles sont ces autres « perles » issues de MAL dont tu parles (je n’ai pas connu cet époque, à mon grand regret …) ?

      Personnellement, c’est la team Iscariote qui m’a permis de découvrir le plus de perles, entre les perles assez inconnues comme YKK ou Emanon, mais aussi les Adachi non licenciés, et plein d’autres (je suis toujours en admiration lorsque je vois la liste des mangas qu’ils ont traduits et qui ont ensuite été licenciés c’est assez dingue !) ;)

      Envoyé merci de publier ce genre d’articles, il se font rares dans le paysage francophone !

      1. Content que mon article t’ait plu ! Quand je parle de perles de MAL, je pensais aussi à Aria (même si je l’ai lu en manga relié avant de voir qu’il avait du succès dans ce milieu). Aux mangas de Mizu Sahara aussi (My Girl, top, Un bus passe, fabuleux, et j’attends toujours Watashitachi…). J’avoue que ces mangas, quand ils sont sortis en France, n’ont pas eu le succès escompté, mais bon… Après Aria, qui foire méchamment, Ki-oon publie Amanchu (qui foire aussi, mais publié quand même, et avec des sorties entretenues). Donc voilà, ça sort quand même sur nos étals, et ce sont des œuvres importantes pour la diversité du paysage manga.

  7. nausicaa70

    Je suis à fond avec vous !! Et je même très surprise de voir que l’article soit aussi récent (je pensais que cela faisait déjà un moment que les fans en parlaient aux éditeurs)

    Moi aussi je suis régulièrement les notes de MAL et je suis triste de ne pas voir publiées en France des œuvres que j’ai découvertes via ce site et qui sont pour moi indispensables (telles que Kingdom, Watashitachi no Shiawase na Jikan, Kakukaku Shikajika, Feng Sheng Ji, One outs, Holyland, Can’t See Can’t Hear But Love, … mais également des moins connues telles que Kono oto tomare, Half & Half, ou encore Magi no Okurimono)

    Bref un bon petit paquet de trésors qui mériteraient une attention plus soutenue et qui ne l’obtiennent pas …

    Quoiqu’il en soit vous avez mon soutien !! ;)

On attend votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s