Une alternative à la Kpop

Souvent lorsqu’on aborde la musique coréenne, la kpop surgit en premier lieu, presque instinctivement, dans l’esprit d’autrui. A tort ? Il faut dire que celle-ci est une industrie toujours florissante dans son pays d’origine, omniprésente dans les tops musicaux, mais aussi dans le quotidien des coréens avec nombre d’idoles prêtant leur image pour nombre de marques.

Nos yeux d’occidentaux voient également en premier à travers elle, grâce à un fandom très présent sur les réseaux sociaux, à de multiples reportages qui en parlent comme d’un phénomène, à des événements qui font grand bruit chez nous comme la KCON qui remplit une salle aussi grande que Bercy ainsi qu’à un contenu toujours plus fréquent.

Même dans une industrie jeune où la Kpop est omniprésente, il y a la place pour d’autres styles. Les uns existent avec les autres et représentent un enchevêtrement. La musique coréenne est un monde où les artistes se croisent constamment.

Mon envie aujourd’hui est de vous présenter des artistes coréens hors de l’univers Kpop, une façon de s’initier à la musique coréenne autrement. Pour compléter ce bref article, une playlist vous attend à la fin, car rien ne vaut mieux que l’écoute pour découvrir !

Je ne ferai que de courtes présentations d’une partie des figures essentielles. Les connaisseurs risquent de connaître ce qui va suivre.

Les collectifs qui promeuvent la musique coréenne

Club Eskimo : Peu de collectifs existent en Corée mais ce dernier a acquis une notoriété relative grâce à ses 2 membres principaux Dean et Crush, 2 personnalités de RnB bien connues des initiés. Le premier a plusieurs cordes à son arc, parolier, compositeur, arrangeur, interprète. Le second a acquis un certain succès rapidement dans son pays d’origine. Le collectif rassemble actuellement 10 artistes et a pour but de promouvoir la musique coréenne au-delà de ses frontières. Les membres se produisent ainsi régulièrement sur la scène internationale dont 5 d’entre eux en France (Crush, Millic, Dean, Miso, 2XXX). Leurs styles ? RnB, musique électronique, pop, rock.

88rising : ce dernier promeut la musique hip hop coréenne à travers les réseaux sociaux et par des vidéos avec la publication des clips officiels de rappeurs tels que Keith Ape et Okasian. Keith Ape, figure de la trap coréenne, essentiellement connu pour son titre It G Ma aux 40 millions de vues sur youtube qui rassemble plusieurs rappeurs de la scène asiatique.

Les labels et producteurs à suivre

Primary : sûrement le producteur le plus apprécié de la scène alternative à la kpop. Il travaille avec des artistes variés et je ne peux que vous conseiller sa collaboration Lucky You! avec le chanteur du groupe de rock hyukoh. LE groupe à suivre qui propose un contenu de grande qualité à l’image de leur dernier titre en date Wanli, qui rappellera des accents de Kasabian et Foals aux connaisseurs de rock britannique. Primary lui, souvent jazzy, funky produit des sons qui font du bien aux oreilles.

Bang, Zico : il arrive que des artistes issus de la Kpop – ayant acquis une notoriété par ce biais – produisent de très bons sons. Le premier, Bang Yong Guk, est connu pour être le leader du groupe B.A.P. Son expérience amère dans la Kpop a agi négativement sur sa santé. Il auto-produit AM 4:44 durant son procès contre son label, qui reste le plus beau rap coréen que j’ai entendu. Zico lui a un parcours similaire avec son ancien label. Leader du groupe Block B, il a su tirer profit de son statut pour produire des sons indépendants, parfois loin de ce que lui chante.

Amoeba Culture : label d’un des plus gros groupes de musique urbaine, Dynamic Duo, il propose le son de quelques artistes seulement, dans les genres rap, RnB, électro.

Highgrnd : filiale de YG un des plus gros labels coréens, il produit plusieurs artistes faisant partie du collectif Club Eskimo (Millic, OffOnOff, Punchnello).

DPR : Dream Perfect Regime, récemment arrivé sur la scène coréenne, ce label indépendant produit pour le moment un seul rappeur, Live, également fondateur de DPR. Etonnant pour un nouveau venu, la qualité des clips de l’artiste est étonnante, le soin du visuel tout particulier. En 2016, sa chanson Eung Freestyle est utilisée par Youtube pour la promotion de son application lui donnant une grande visibilité.

Une chaîne youtube

Seoul Vibes : c’est LA chaîne youtube pour aller plus loin dans la découverte de nouveaux artistes souvent très confidentiels. Si vous aimez les sons électro, urbains, lounge cette chaîne est faite pour vous et son contenu est alimenté régulièrement.

La musique coréenne n’a pas forcément quelque chose en plus. Bien que la langue soit chantante, aux intonations appuyées, et particulière comparée à celles que l’on a l’habitude d’entendre. On y retrouve également de nombreux sons jazzy – groovy – funky, des styles qui me plaisent particulièrement. Au-delà de cela, je pense qu’il ne faut pas se limiter géographiquement aux sons. La découverte est culture, et en allant vers la scène coréenne, j’ai découvert des sons qui me prennent aux tripes, me font danser, chanter. Qui me font tout simplement vivre. Et peut-être trouverez-vous également votre bonheur.

Il est temps que je vous laisse en compagnie d’une playlist. Playlist grossièrement triée par style, et qui sera alimentée au fil de mes découvertes musicales pour vous en faire profiter !

 

Publicités

On attend votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s