Meloku

Conquêtes – Tome 1

Belle difficulté que d’essayer de se lancer dans la BD de Science-Fiction alors qu’on en a pas lu depuis des années et qu’on souhaite trouver une aventure plutôt récente et sans trop de tomes. Il fût un temps où je m’étais mis aux Comics avec la collection Renaissance de DC mais je me suis vite égaré. Trop de licences, des reboots à gogo etc… J’ai donc décidé de lâcher un peu ce genre de lecture (mais j’y reviendrai peut-être -teasing ON- avec du Marvel – teasing OFF-) pour me pencher vers la bande dessinée.

En errant dans diverses librairies spécialisées, je me suis à chaque fois arrêté devant la couverture de CONQUÊTES et son Tome 1.

Conquêtes_Couverture.jpg

Tout me parle, le froid, les vaisseaux, les soldats, cette femme totalement badass et au dos, une offre alléchante : 5 exoplanètes, 1 envahisseur : l’Homme.

La Terre ne peut plus abriter l’humanité. Cette dernière se compose désormais de 5 colonies, disposant chacune d’une armada de vaisseaux spatiaux qui sillonne l’espace vers 5 exoplanètes. Ces mondes, déjà peuplés par des formes de vie intelligentes, impliquent un seul choix dicté par la survie: CONQUÉRIR !

Le premier tome s’appelle Islandia du nom d’une des 5 exoplanètes repérées par ces colons. Cette planète de glace semble abriter une race d’autochtones similaire à l’Homme. A bord du Fafnir un Navire Spatial, le lieutenant Kirsten Konig se réveille de sa cryostase qui a duré 30 ans. A peine remise sur pieds et malgré quelques signes de fatigue, Kirsten est missionnée pour établir un camp de base et entrer en contact avec les « Islandiens ». Après avoir parfaitement accomplie sa mission, Konig est en proie à des hallucinations perturbantes mais surtout découvre qu’une des bases au sol a été attaquée. Afin de protéger les siens (dont sa fille) et ses troupes, elle va mener une enquête qui va remettre en question sa mission mais aussi sa vie.

Conquêtes_Extrait

Longue de 77 pages, l’aventure de Kirsten Konig est passionnante avec un rythme d’écriture très dynamique. Scénarisé par  Jean-Luc Istin (français) et dessiné par Zivorad Radivojevic (serbe), Conquêtes prend le temps d’installer un cadre, un environnement, des personnages, une trame et une patte graphique.

En quelques pages, on est vite plongé dans un univers qui pourrait rappeler par moment la saga vidéoludique Mass Effect. On découvre le héros, un léger background, son caractère, les personnages qui gravitent autour d’elle et les enjeux. La petite faiblesse imputée à l’écriture concerne le background général. Pas de date, on ignore pourquoi la Terre n’est plus une planète viable et il faut grappiller ici et là la nationalité de cette flotte spatiale. Kirsten appartient à un peuple nordique d’origine germanique. On en saura pas plus. Mais le reste est tellement bien mené que ces questions en suspends ne sont pas indispensables. Il faut se tenir au fait qu’on débarque à un instant T et tout ce qui compte c’est ce qui se déroule après notre arrivée dans cet univers. La qualité d’écriture permet d’aller très souvent à l’essentiel et paradoxalement prend le temps en une ou deux cases de développer des pensées, une opinion sur le fait que ces hommes vont coloniser une planète et donc avoir un impact sur les autochtones. En une case par exemple, on sait que Islandia a été étudiée, qu’elle est habitable et sans danger pour les colons. Des détails qui sont souvent occultés dans des longs métrages (coucou Alien Covenant et Prometheus). Dynamique et pertinence sont au rendez vous de ce premier tome.

En ce qui concerne l’aspect visuel de cette bande dessinée, on est dans quelque chose de très agréable. Les couleurs sont sobres et rendent la lecture facile. Le cara-design est réaliste avec de bonnes proportions. En parlant de proportions, mon coup de coeur va au design des décors et surtout aux dessins des vaisseaux. Il y a un rapport de force entre la planète Islandia et cette flotte venue la coloniser. Un gigantisme saisissant que l’on peut rapprocher de Star Wars jusque dans le design des casques de la sécurité du Fafnir. Le confort de lecture est aussi dû à une édition soignée avec un papier glacé et des bulles de dialogues bien adaptées à chaque case.

Conquêtes_Extrait_2

Si globalement ce premier tome est une belle découverte, il est impossible pour moi de ne pas évoquer la fin et sa vitesse d’expédition. Une fois que le problème est résolu, ce qui a quand même pris environ 70 pages, on quitte le Fafnir en l’espace d’une demie page. Cela est sans doute dû au fait que les tenants et aboutissants arrivent avant la résolution mais il aurait été judicieux de parler de conséquences de certains actes.

La dernière bulle fait allusion aux autres tomes, à d’autres flottes et donc d’autres héros.

Conquêtes est édité par Soleil dans la collection Anticipation

Temps de lecture: 30 minutes environ

Prix: 16€95 – 11€99 au format Kindle

Contient quelques scènes (légères) de nudité et de violences

Les premières pages sont disponibles à la lecture ici

Les images proviennent du site de l’éditeur

Publicités

On attend votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s