Meloku

La nostro sélection musicale du 24 septembre

Un nouveau rendez vous hebdomadaire pour faire le point sur les nouvelles sorties. Une playlist, quelques conseils d’écoute et beaucoup de découvertes. On commence avec la semaine du 24 septembre, marquée par l’album de Sufjan Stevens et Angelo de Augustine.

Spotify, youtube, deezer, apple music, ou tout autre service que vous utilisiez, il n’a jamais été aussi simple d’écouter de la musique. Fini l’époque du choix, du CD que l’on attend impatiemment et que l’on écoute 5 fois de suite en rentrant du magasin. Tout est là, toujours et nous sommes comme des enfants passant la nuit dans un magasin de jouet.

Les outils de découverte sont néanmoins limités. Les algorithmes peuvent vous aider à suivre les sorties de vos artistes préférés, ou, mais ce n’est déjà pas aussi clair, à découvrir des artistes qui ressemblent à ce que vous avez déjà écoutés. Le problème est que ce n’est pas forcément le critère de découverte. Si l’on peut se passionner pour un genre assez pointu de musique, on peut aussi, et je pense surtout, écouter des artistes pour ce qu’ils ont d’unique. On n’écoute pas du glam rock mais David Bowie, pas du funk mais Prince, pas du rap mais PNL.

La presse musicale qu’elle soit sur internet ou en papier a encore pour moi deux intérêts. Le premier c’est approfondir : interviews, dossiers ou juste analyses plus approfondies. Pour cela, la presse papier reste imbattable. Le deuxième c’est découvrir. Si la critique notée a largement perdu de son sens quand tout est accessible, sélectionner et mettre des disques en avant permet de faire des découvertes parmi les centaines de sorties hebdomadaires.

Depuis quelques semaine, je me suis imposé la contrainte de faire une playlist à partir des playlists proposées par les différents magazines et sites. Plutôt que de mettre des albums en entiers, je me limite à trois, pour que cela reste écoutable.  A cela j’ajoute des bandes sons de films, de jeux vidéo et en route pour l’aventure.

Le but de ces articles que j’espère pouvoir vous proposer le plus régulièrement possible est de passer en revue avec vous les sorties notables parmi les titres repérés par des sites français, américains, ou allemands, la liste étant amenée à s’allonger pour plus de diversité.

Vous avez deux formats pour la playlist, une playlist complète via spotify d’environ 9 heures, et une version plus réduite avec des clips sur youtube.

La semaine de décalage me donnera le temps d’écrire l’article. Je prépare néanmoins la playlist dans le week-end. Vous pouvez donc la retrouver avant l’article, ainsi que toutes les playlists depuis que j’ai commencé, soit depuis juin 2021, en vous abonnant à mon profil Spotify.

Une fois passée cette introduction, commençons par dire que la semaine du 24 septembre n’est pas la plus riche de toutes. Malgré tout, quelques bandes sons de jeux vidéo très attendues, un acteur chanteur plus doué qu’Alain Delon, ou la folk de Sufjan Stevens et Angelo de Augustine nous permettent de passer une riche semaine. Toutes les sources sont à la fin de l’article.

Les valeurs sûres : Sufjan Stevens & Angelo de Augustine, Damon Albarn, Parquet Courts, Laura Jane Grace, l’école des fans du Velvet Underground, Coldplay et BTS.

L’album vedette de la semaine est le nouvel album de Sufjan Stevens. Pour ceux qui ne le connaîtraient pas, il s’agit d’un des, si ce n’est le plus important chanteur de folk contemporain. La particularité de cet album ? Il a été coécrit et interprété avec Angelo de Augustine, jeune chanteur protégé de Sufjan, à partir des films et lectures faites en commun. Ce n’est pas l’album de la réinvention, mais c’est très bien.

Autres valeurs sûres, deux singles issus de deux albums plutôt attendus. D’un côté un Damon Albarn à la douleur ancienne, comme toujours quand il est en solo, et de l’autre le nouveau single de Parquet Courts. Vous êtes peut-être passés à côté de leur album précédent, mais il était vachement bien. Dans mon esprit, il s’agit d’un groupe faisant parties, avec Idles ou Shame, de l’éternelle réinvention du rock anglais, mais en fait il s’agit d’un groupe américain. Donc bon. Mais vraiment, c’est chouette. Le nouveau single est un peu bizarre, on n’a pas l’impression que c’est bien chanté, mais à la troisième écoute vous l’aurez dans la tête.

Format court toujours, Laura Jane Grace revient avec un EP dans la lignée de ce qu’elle fait avec son groupe Against Me. Il s’agit de son deuxième disque en moins d’un an. Le confinement a été productif et on ne s’en plaindra pas.

Dernière valeur sûre, l’album de reprises du Velvet Underground, I’ll be your mirror, qui réunit un casting all star (Iggy Pop, Michael Stipe de REM, Kurt Vile, Fontaines DC, Sharon von Etten, Courtney Barnett, etc.) pour des versions plutôt respectueuses. Parfait pour vos soirées étudiantes d’hypokhâgne / khâgne.

Impossible pour finir de ne pas parler du choc des titans Coldplay X BTS. Je ne sais pas quoi en dire. Coldplay est devenu depuis de nombreuses années synonyme de musique pour radio nulle genre RFM ou France Bleu, avec pour objectif de ne surtout procurer aucune émotion d’aucune sorte. Résultat BTS est le groupe le plus aventureux des deux… Comme Call of Duty cette collaboration n’est pas le genre d’œuvre qui enthousiasme la critique, mais assure très fort dans les ventes : déjà 37 millions d’écoutes sur spotify en une semaine et 22 millions de vues du clip en un jour.

Des bandes – son : le sommet des dieux, Delta Rune et Sable

Quelques bandes sons intéressantes cette semaine. On évoquera rapidement la bande son du Sommet des dieux, pas parce qu’elle n’est pas bien mais parce que je ne l’ai pas écoutée. C’est néanmoins l’occasion d’évoquer la sortie de ce film, qui témoigne de l’histoire d’amour jamais interrompue entre la France et Taniguchi. Il s’agit en effet du deuxième film français adapté d’une de ses œuvres après Quartier lointain.

Les deux bandes sons les plus attendues sont à retrouver côté jeu vidéo : Delta Rune chapitre 1 et 2 est sorti sur consoles après la version PC. Je ne sais pas quels sont les gros titres de cette nouvelle œuvre, mais les musiques d’Undertale sont devenues cultes, et il n’y a aucune raison que celles de cette suite ne le deviennent pas. Cadeau bonus, la reprise de Megalovania par la fanfare MOS.

Autre bande son attendue, celle de Sable par Japanese Breakfast, qui sort donc son deuxième album en moins de 6 mois. Si le jeu a déçu, la bande son, elle, est un plaisir.

Côté français : Albin de la Simone, Malik Djoudi

Si vous aimez la musique élégante et mélancolique d’Albin de la Simone mais n’aimez pas sa voix, vous serez heureux d’apprendre qu’il vient de sortir un album 100% instrumental. Était-ce la solution ?  Je ne sais pas.

Les inrocks défendent fortement le nouvel album de Malik Djoudi, Troie. Un disque de variété joli comme tout. Ce n’est pas franchement mon truc, je ne sais pas si ce sera le vôtre non plus, mais je peux comprendre l’idée.

Les découvertes de la semaine : Caleb Landry Jones, Big | Brave, The body, One step closer

Le disque étonnant de la semaine est le deuxième album de Caleb Landry Jones, Gadzooks vol. 1 (une deuxième partie est prévue sous peu). On le connaît en tant qu’acteur, prix d’interprétation à Cannes cette année pour Nitram, et toujours prêt à jouer les personnes fragiles et néanmoins malsaines dans des films indépendants comme Byzantium, Antiviral ou Get out. Sa musique est un peu à son image, avec un rock sophistiqué et bizarre, qui voudrait être dans la lignée de Tom Waits, mais me fait personnellement penser aux disques du groupe de Sean Lennon et Les Claypool. De la pop psychédélique, avec des clowns, quoi.

Autre sortie surprenante, la collaboration entre Big | Brave et The body. The body est un groupe dont je n’ai jamais entendu parler mais dont je suis très honoré de faire la connaissance de. Big | Brave est de son côté le groupe de doom préféré de tes amis qui font des expositions bizarres avec des mobiles en fil de fer pendant leur cursus aux beaux-arts. Ensemble, ils font de la folk plus proche de Midsommar que de la petite maison dans la prairie. Un disque résolument hanté pour les gens en manque de nouvel album des Swans.

Enfin, si vous êtes fans de Punk Hardcore et que vous voulez écouter autre chose que Turnstile (on ne voit pas trop pourquoi), le premier album de One step closer a été très remarqué. Au programme, de la batterie qui galope, une voix pleine de douleur et de revendication, et des riffs qui font lever le poing au ciel pour maudire le destin.

Les vieux de la vieille : Nathalie Imbruglia, the Connells, Uffie, Amon Tobin, Tocotronic et die Ärzte

Le 24 septembre était la date du retour de Nathalie Imbruglia, mais aussi des Connells (les chanteurs de 74, 75). Je vous avoue que je n’attendais pas particulièrement ces disques. Je ne crois pas m’être trompé. La vraie surprise reste sans aucun doute le retour d’Uffie dont on était sans nouvelle ou presque depuis son très bon premier album il y a déjà 11 ans. Le premier extrait est plutôt chouette dans une ambiance un peu italo disco. Je suis curieux.

Retour aussi d’Amon Tobin, artiste électronique qui a fait les beaux jours de Ninja Tune il y a déjà 20 ans. Un album qui amène sa petite ambiance froide et sophistiquée et qui gagne certainement à être écouté avec attention.

Enfin, pour les germanistes, Tocotronic et Die Ärzte reviennent avec respectivement un single et un album très engagés contre l’extrême droite. Le nouveau single de Tocotronic s’appelle en effet « jeunesse sans dieu contre le fascisme », et l’album de Die Ärzte invite fortement à manifester contre le retour des nazis. Musicalement, il s’agit de rock allemand. On a connu Tocotronic bien plus en forme, ce single rappelant le très ennuyeux K.O.O.K. Die Ärzte ont l’air de bien plus s’amuser. Je ne suis pas plus fan que cela de pop-punk, mais j’avoue que je m’attendais à bien pire.

Les sources de la playlist 

Sufjan Stevens & Angelo de Augustine, Andy Shauf, Caleb Landry Jones et autres sorties du vendredi 24 septembre, article publié par Magic RPM 

Les 5 albums du 24 septembre à écouter absolument !, article publié par les Inrockuptibles 

Draußen! Die Alben der Woche, article publié par le site du magazine Visions

Notable Releases of the Week (9/24), article publié par le site Brooklyn Vegan : https://www.brooklynvegan.com/one-step-closer-big-brave-body-sufjan-stevens-angelo-de-augustine-ashley-shadow-lakeyah-reviews/

10 New Albums to Stream Today par le site Paste, https://www.pastemagazine.com/music/new-albums/albums-to-stream-sufjan-stevens-ada-lea/

Et un coup d’œil sur le site Remezcla pour la musique Sud-Américaine :  https://remezcla.com/music/

Je suis preneur de toute suggestion pour élargir cette veille musicale. A mercredi prochain pour de nouvelles aventures : on parlera de Blood moon, le nouveau projet de Converge, et de plein d’autres disques.

On attend votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s