Kevo42

La nostro sélection musicale du 29 octobre

La nostro sélection du 22 octobre a été publiée avec une semaine de retard. Afin de rattraper le temps perdu, cet épisode paraît dans la foulée. L’idée était de proposer un épisode plus léger, mais entre les découvertes de Ludo et le récapitulatif du mondovision 4 qui vient de se terminer, on arrive à un épisode riche en belles découvertes pour finir ce mois d’octobre. Si vous voulez encore plus d’informations musicales, je vous invite à soutenir le financement participatif de Magic RPM. C’est cher mais j’ai beaucoup de respect pour ce magazine, qui chaque semaine propose des choix qui sortent des sentiers battus.

Mise à jour du 12 novembre : nouveauté : la playlist est aussi disponible sur deezer. Le lien est à retrouverà a suite de la playlist youtube. Dîtes-moi dans les commentaires si vous souhaitez d’autres plateformes.

Le lien vers la playlist sur deezer

Retour sur le mondovision 4

Je l’avais évoqué rapidement dans la nostro-sélection du 22 octobre, le mondovision de la chonson 4 a eu lieu la semaine dernière. Si la troisième édition s’était déroulée sur twitch dans un format très proche du vrai eurovision, cette quatrième édition revenait aux fondamentaux. Le concept inventé par la spécialiste des gifs de K-Pop Parpy est simple.

  •  16 candidats tirent un pays au sort dont ils doivent choisir un clip récent, pas trop connu (ni Ed Sheeran ni BTS), et pas sexiste, transphobe, etc. parce qu’on est là pour la bonne ambiance.
  • Les clips sont présentés sur twitch avec un vote du public et un vote des participants. 
  • La compétition se déroule en plusieurs phases : une phase de poule d’abord avec deux morceaux qui sortent sur 4, puis quart de finale, demi-finale et finale.

Les 16 pays représentés étaient les suivants : Kenya, Inde, Pays-Bas, Afrique du Sud, Royaume-Uni, Corée du Sud, Nigéria, France, Chine, Colombie, Sénégal, Japon, Mexique, Australie, Etats-Unis et Suède.

Je vous invite à regarder tous les clips car tous les morceaux sont chouettes et étonnants.

A l’exception de Lido Pimienta  que les amateurs de musique sud-américaine connaissent bien,et Joy Crookes qui était en couverture de la nostro-sélection du 15 octobre, on peut dire que les clips présentés étaient totalement inconnus. Comme à chaque édition, j’ai particulièrement apprécié le côté frais et positif de la sélection, qui tient bien là de son modèle l’Eurovision. De plus, et mine de rien, ce type de sélection interroge sur ce qu’est un tube. L’espace d’une semaine on se passionne pour de la dance en suédois ou en néerlandais (pas la langue la plus facile pour chanter vite, bravo Froukje), on découvre l’impact de Benzema au Nigéria,  les danseuses no-bra d’Afrique du Sud, des b-boy indiens qui impressionnent beaucoup moins que leurs homologues mexicaines ou pour un rappeur aborigène qui envoie du lourd. Tous ces pays que l’on ne voit jamais et pourtant, il suffit de chercher un tout petit peu pour trouver des trésors.

Autre aspect que je trouve intéressant, le Mondovision montre à quel point la notion de nationalité est complexe. Lido Pimienta est une colombienne qui vit au Canada, Lass un sénégalais qui vit en France, Chris Lee pour la Chine était accompagnée par un groupe français. Dans un débat politique qui voudrait poser la nationalité comme une combinaison hyper rigide de droit du sol et de droit du sang, on voit à quel point dans la vraie vie tout est plus fluide et plus complexe que cela, et aussi plus funky et cool. 

Je ne ferai pas d’article pour raconter mon chemin vers la sélection du titre qui a représenté le Sénégal, comme j’ai pu le faire pour l’Argentine. Mais je voulais en dire deux choses :

1 – j’ai gagné, et j’ai beau dire oui le mondovision c’est d’abord une fête de la musique, je suis extrêmement content d’avoir gagné.
2 – J’ai trouvé le clip de Lass grâce à Radio Nova. On peut donc dire que les programmateurs de cette radio sont compétents pour découvrir des morceaux qui vont plaire. Peut-être pour cela que la radio existe depuis 40 ans.
3 – Ce n’est pas le clip que j’avais retenu au départ. J’avais un peu regretté pour Ms Nina d’avoir sélectionné une chanteuse argentine qui vivait en Espagne. Je voulais donc un morceau qui soit 100% sénégalais et populaire là-bas. J’avais donc choisi Dieukeur sama (mon mari)  de Aida Samb, qui était en top tendances sur youtube pour le Sénégal. Un morceau pas incroyable mais avec un buisson en forme de coeur irrésistible. Problème : le jour du début de la compétition, Parpy revient vers moi pour me signaler que  les commentaires sur youtube reprochent une ligne du morceau qui justifie la violence conjugale, ce qui n’est pas du tout dans l’esprit de la compétition ni ne fait partie des choses que je veux valoriser, bien sûr.. Il m’a donc fallu trouver une solution de repli.
4 – Comme le Danemark à l’euro 1992, qui a gagné alors qu’il n’était pas qualifié au départ,  Lass est donc sorti de nulle part au dernier moment pour tout emporter. Il faut dire que le clip est vraiment très beau, pour un morceau beau et entraînant. 

Pour poursuivre l’expérience, @HyShuLo  qui représentait la Corée a publié une liste des morceaux qu’elle a failli proposé sur Twitter. @Blabla_about_m a elle publié une liste de morceaux colombiens sur youtube.

On se retrouve donc d’ici quelques mois pour un prochain Mondovision. En attendant, je vais essayer de proposer des sources musicales toujours plus diverses pour que cette nostro sélection soit toujours plus mondiale et colorée.

La presse a adoré : The war on drugs, Geese, Marissa Nadler

The war on drugs – I don’t live here anymore. Aux Etats-Unis, the war on drugs est un groupe qui remplit de grosses salles et gagne des grammy awards. Du rock-folk assez commercial sans que ce soit un défaut. Le groupe fait la couverture de la version pour abonnés de Visions et est mentionné dans 8 sources sur 11, soit un vrai plébiscite.

Geese – Projector : un groupe de rock très intéressant, qui plaira aussi bien aux amateurs de Parquet courts que de Television. 

Marissa Nadler – the path of clouds. Un album de chansons vénéneuses, quelque part entre Lana del Ray et Nick Cave.

Les vieux de la vieille : Nightmares on wax, Tori Amos, Last night in Soho, Bernard Lavilliers

Nightmares on wax – Shout Out! To Freedom. Il était aux côtés d’Aphex twin un des premiers artistes du label Warp.  Aphex Twin était bizarre, Nightmares on wax était lui trip hop. Pour ce nouvel album, il collabore avec des jazzmen et des chanteurs et chanteuses soul de la nouvelle scène anglaise, pour un réel retour en forme.

Tori Amos- Ocean to ocean. Composé durant le confinement, ce nouvel album est présenté comme un retour aux sources de la femme piano. On le dit néanmoins à chaque album, et on sait tous très bien qu’elle ne reviendra jamais à l’intensité des trois premiers albums. On lira au moins les paroles sur Genius, parce que Tori Amos a toujours des choses intéressantes à raconter.

La bande son de last night in soho. Le nouveau film d’Edgar Wright met en scène une jeune femme qui ne vit que pour la musique des années 60, au point de s’y projeter. Si le résultat de cette tentative de fantastique sérieux divise les opinions, la bande son elle fait l’unanimité, comme toujours chez le réalisateur de Scott Pilgrim. A noter que ce morceau titre a été suggéré à Edgar Wright par Quentin Tarantino, qui en parlait régulièrement comme la chanson idéale de générique d’un film qui n’avait jamais existé. 

Bernard Lavilliers et Terrenoire – Je tiens d’elle (single) : avis de Ludo. Ca sonne comme une évidence mais on n’y avait jamais pensé. Bernard Lavilliers et Terrenoire ensemble pour un titre hommage à leur ville de St Etienne. Le titre sera présent sur l’album de B. Lavilliers (12 novembre). Le trio évoque le ressenti entre deux générations sur une ville ouvrière, minière, plein de mélancolie. Une évidence vous dis-je.

Les valeurs sûres : Kasabian, Juliette Armanet, Imagine Dragons, Ed Sheeran, Jay-Z, Jonsi, Mastodon, Mick Jenkins, Metronomy, Swedish house mafia ft. the weeknd

Kasabian – Alygatyr (single) : avis de Ludo. Kasabian n’est plus. Enfin dans sa version originelle. Tom Meighan chanteur et leader du groupe a été exclu pour des faits de violence conjugales dont il semble assumer la responsabilité. C’est le très productif guitariste, auteur, compositeur Sergio Pizzorno qui reprend le lead et le chant. Meighan est remplacé numériquement par Tim Carter qui tourne avec le groupe depuis 2013. A nouveau au complet, Kasabian vient de sortir Alygatyr dont les paroles font un peu écho aux turbulences traversées. Cry me a river, Don’t you want the stars in the sky, See, you better rise from the ashes. Quant à Meighan, il planche sur un album solo mais qui cela intéresse?

Juliette Armanet – L’Epine (single) : avis de Ludo. On reste sur la vague du fun avec le dernier single de Juliette Armanet qui nous amène doucement vers son album prévu pour le 19 novembre. L’Epine parle des blessures personnelles, du fait de vivre avec, le tout avec une sobriété et une douceur très envoutante.

Imagine Dragons – Enemy (avec JID) (single) : avis de Ludo. A la demande de @eckdesu, je me suis penché sur le nouveau titre de Imagine Dragons “Enemy” en featuring avec JID. Enfin Eck veut surtout que j’évoque Arcane, la série animée issue de League Of Legends. Si je suis bien incapable de vous parler plus en détails de cette animé,  Je peux vous dire qu’Imagine Dragons participe à la B.O tout comme Woodkid, Bones UK ou encore Sting. Et pour “Enemy”, si vous aimez Imagine Dragons, ça ira directement booster votre coeur. 

Ed Sheeran – = avis de Ludo: Ed Sheeran revient avec =  blindé de pop, de folk et un peu d’electro. Ed Sheeran a choisi le bon signe pour nommer son album. Rien ne bouge et on aurait peut être aimé une petite prise de risque.

La bande son de The harder they fall : ce western produit par Jay-Z a pour volonté de mettre en avant les cowboys noirs, trop souvent invisibilisés des prodctions hollywoodiennes. La bande-son propose un casting encore plus prestigieux que le film, avec Jay-Z, Kid Cudi, Lauryn Hill, Seal, Pretty Yende, etc. dans un concept western qui ravira les vieux fans du Sad hill de Kheops.

Jonsi – Obsidian : nouvel album du chanteur de Sigur Ros. La musique parfaite pour marcher au bord de l’océan en se croyant dans Death Stranding.

Mastodon – Hushed And Grim : avis de Ludo. Mais qui a envie d’écouter 1h26 de Mastodon en 2021? Non, demandons-nous, qui arrive encore à se permettre de sortir un double album en 2021? Bah Mastodon, se pose pas la question et le fait. 15 titres, 1h26 de Metal et d’excursion hors des sentiers battus. Hushed And Grim est un séisme qui souhaite tout raser sur son passage et invite les éléments à se déchainer. Souvent incroyable, de temps en temps lassant, Hushed And Grim est un album long et courageux.

Mick Jenkins – Elephant In The Room : avis de Ludo. Mick Jenkins, rappeur de Chicago, propose le très court (38 minutes) Elephant In The Room aux titres intimes, productions douce et une voix très saccadée. Le genre parfait pour être avalé par une mégapole dans la froideur de la nuit. Bon vu que j’écris depuis la Haute Savoie, l’effet tombe à l’eau. Jenkins ne rate pas sa critique sociétale et la met en parallèle de ses actes qui peuvent lui coûter cher. D’autres thèmes sont abordés (l’abandon de son père, les influenceurs, les filles) et font plus ou moins mouche. Globalement, Elephant In The Room est pertinent et possède une teinte jazzy très agréable

Metronomy – It’s good to be back (single). Après un EP collaboratif tout à fait réussi (j’adore le premier morceau), Metronomy annonce son nouvel album, prévu pour le 18 février 2022 avec un premier single primesautier. 

Swedish house mafia and the weeknd – Moth to a flame. Enfin the Weeknd est partout : il est chez Rosalia (le single vient de sortir, on en parle dans deux semaines), et il est chez Swedish house mafia cette semaine. The weeknd, le genre de gars qui reste dans un coin pendant une orgie à chuchoter des trucs genre okamari no suzoki, ça ne veut rien dire mais ça fait mystique, les gens sont intrigués.

Des morceaux étonnants pour épater vos amis : Toybloid, Chvrches, Bandit Bandit, Julien Doré et Eddie de Pretto, Kyo et Xavier Dang

Toybloid – Modern love : Avis de Ludo. Toybloid, groupe de rock français qui compte dans ses rangs Lou Sirkis, fille de Stephane Sirkis, membre décédé d’Indochine, ressort Modern Love en version deluxe. L’album était sorti en 2020 et je profite de sa nouvelle édition pour inviter à les découvrir. Surtout en live !!!

Chvrches – Screen violence director’s cut : avis de Ludo. Toujours sur la vague de la réédition, Chvrches livre la director’s Cut de Screen Violence, sorti en aout dernier. Augmenté de trois titres, Screen Violence est selon moi une très bonne porte d’entrée pour découvrir ce groupe écossais et la synthpop. Et il comporte un featuring de Robert Smith.

Bandit bandit – Zone 51 (single) : Avis de Ludo. Duo rock aux guitares décomplexées, chantant en français et en anglais, Bandit Bandit sort Zone 51, un single à l’efficacité imparable, comme tous les titres qu’ils sortent depuis 2019. Pour le moment on n’a droit qu’à des singles ou des EP 5 titres mais on prend. Si vous avez l’occasion de les voir en live, sachez que je vous envie et foncez donc les soutenir.

Julien Doré et Eddy de Pretto – Larme fatale : avis de Ludo. Julien Doré a sorti Larme Fatale en duo avec Eddy de Pretto, un titre qui semble évoquer la pandémie et ses conséquences. L’info importante si vous aimez Julien Doré, son album Aimée va ressortir fin novembre, avec des nouveaux titres et tous les revenus iront à l’association les blouses roses qui intervient dans les hôpitaux auprès des enfants et personnes âgés.

Kyo – Quand je serai jeune – avis de Ludo. Kyo, sortira un album le 26 novembre dont le premier extrait est Quand Je Serai Jeune. Synopsis: Et si les boomer avaient une machine à remonter le temps ?

Xavier Dang – Diagnosis. on finit avec le premier single du nouvel album, prévu pour décembre, de Xavier Dang, aussi connu sous le nom de MisterMV ou de vieux monsieur, suivant les contextes. Je ne pense pas que ce soit l’album promis lors du Z event 2020, qui devrait être rempli de featurings absurdes. Il semblerait logique en effet que cet album-là sorte en 2022 pour le prochain marathon caritatif. En attendant, on retrouve dans Diagnosis ce que MV sait faire : une musique synthétique proche de la chiptune, plutôt rêveuse, que l’on retrouverait volontiers dans un jeu de plateforme narratif façon Gris.  

Les sources

Magic RPM : Radiohead, Parcels, Snail Mail et autres sorties des 29 octobre et 5 novembre 2021
Brooklyn Vegan : Notable releases (10/29) et Bill’s indie basement
Les Inrockuptibles : Les 5 albums du 29 octobre à écouter absolument !
Visions : Draußen! Die Alben der Woche
KEXP : New Music Reviews (11/1)
Paste : 10 New Albums to Stream Today Featuring The War on Drugs, Theon Cross, Lily Konigsberg and more
Remezcla : Martox Is at Their Sexiest State With Disco-Tinged ‘Suerte’ et autres articles musicaux
NPR : New Music Friday: The top 10 albums out on Oct. 29
Le canal auditif : 5 nouveaux albums à écouter — édition du 29 octobre 2021

On attend votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s