My Lesbian Experience with Loneliness : un peu de fesse et beaucoup de difficultés

Ce mois-ci chez l’éditeur américain Seven Seas a été annoncée la sortie de My Solo Exchange Diary, la suite du manga autobiographique My Lesbian Experience With Loneliness, de Nagata Kabi, chez le même éditeur. En plus d’être une bonne nouvelle, cette publication est aussi un témoin du succès que cette autobiographie remporte parmi le lectorat anglophone (et japonais, bien sûr). Vous avez d’ailleurs probablement déjà vu sa couverture rose à rayures quelque part, et ce manga a déjà remporté plusieurs prix plus ou moins officiels, au Japon et aux États-Unis. Rien d’officiellement annoncé en France pour l’instant, mais c’est un titre que j’attends avec impatience.

Comme le titre l’indique, il s’agit d’une autobiographie touchant à des sujets très intimes dans les détails, c’est donc une œuvre très personnelle. Et pourtant, c’est aussi une œuvre très universelle par sa clarté et son large éventail de thèmes.

91tuQVIWztL
L’édition américaine chez Seven Seas Entertainment

Lire la suite

Publicités

Lire des livres jeunesse quand on est moins jeune

Le « livre jeunesse », c’est quoi, déjà ? D’après le dictionnaire, on désigne par là l’ensemble des livres destinés aux plus jeunes, de la petite enfance à l’adolescence ; et donc on retrouve le même nom pour le secteur de l’édition qui leur est dédié. D’abord un petit retour sur cette industrie en France : la jeunesse est le deuxième secteur de l’édition, avec 20% des ventes totales, et plus de 90 éditeurs, d’après les chiffres de 2014. C’est aussi une industrie culturelle comme une autre avec ses stars que l’on voit à chaque rentrée (Max et Lili, Tchoupi, Petit Ours Brun et autres best-sellers réguliers), ses grands noms célèbres et ses légendes (Tomi Ungerer, Grégoire Solotareff, Yvan Pommaux et plein d’autres encore). Pourtant c’est aussi un secteur qui n’est pas très homogène, le livre jeunesse va du livre en mousse aux roman « premières lectures », en passant par l’album, la BD et le manga kodomo, et autres formats, parfois uniques. La limite entre livre jeunesse varie parfois : faut-il inclure ou séparer les adolescents ? Comment mesurer la limite ? Est-ce pertinent ? Mais je préfère laisser de côté tout ce qui est destiné aux adolescents ainsi que la Young Adult litterature pour me concentrer essentiellement ici sur les albums jeunesses, pas seulement bien sûr, mais c’est ce que je connais le mieux. Gardez donc bien à l’esprit que je ne vous présente qu’un tout petit détail du tableau !

Tout un monde
J’espère que vous appréciez cette incroyable blague de ma part (Mais Tout Un Monde est aussi un bon livre)

Lire la suite