La séance du jour, LvK

Calls, angoisse auditive

Il y a des moments, on se demande ce qu’on faisait de si important au point de passer à côté d’une oeuvre que tout le monde semble avoir vu sauf nous. C’est la question que je me pose avec la série « Calls » dont la première saison a été diffusée en 2017 et la seconde en 2019. En 2020, je suis tombé par hasard sur cette incroyable expérience auditive.

Créée par Timothée Hochet d’abord sur Youtube puis développée sur Canal+ Décalé, « Calls » est une série composée de vingt épisodes répartis sur deux saisons. Ici nous sommes face à quelque chose qui bouscule les codes de la peur en favorisant les idées face au budget. Avec peu de moyen, on peut faire de grandes choses et « Calls » en est la preuve. Dans une interview, Timothée Hochet expliquait (à raison) que la peur au cinéma a toujours le même problème : il en dit trop surtout au moment des révélations.

Lire la suite « Calls, angoisse auditive »

La séance du jour, LvK

Joker (2019) – Joyeusement corrosif

Depuis le 9 octobre 2019, il est possible de voir dans nos salles de cinéma le tant attendu film Joker, un origin story sur le grand antagoniste du même nom. Après visionnage, il y a deux constats à faire : tout le bruit assourdissant autour est compréhensible et il est assez difficile d’en parler. Comme j’aime les défis, j’ai décidé de m’y mettre avec quelques légers spoilers.
Lire la suite « Joker (2019) – Joyeusement corrosif »

La séance du jour, LvK

On a vu: The Devil and Father Amorth par le papa de l’Exorciste

Cet article a été rédigé en juillet 2018 soit au moment de la sortie du documentaire sur Netflix. Aujourd’hui il s’est écoulé une bonne année et l’effet de surprise n’existe plus mais pour les curieux, une petite critique peut aider à sauter le pas.

Attendu par beaucoup et en aucun cas par moi, le documentaire The Devil And Father Amorth est arrivé sur Netflix en cette fin du mois de juillet. Au sommaire: exorcisme, William Friedkin et quelques crispations.

Il faut savoir que je suis quelqu’un de très crédule et fasciné par les histoires de fantômes et autres cas de possessions. Je choppe tout ce qui passe à ce sujet, je regarde, je me crée de nouvelles peurs et je continue. Je voue même une assez grande passion pour les films du genre qui sortent au cinéma ainsi que les documentaires. Alors forcément quand je vois apparaître un témoignage signé William Friedkin, je saute sur l’occasion.

Lire la suite « On a vu: The Devil and Father Amorth par le papa de l’Exorciste »

La séance du jour

The Purge – Ennui en enfer

the_purge_serie_tv

De retour sur Nostroblog après mon dernier article en date de septembre 2017, j’ai décidé de vous parler de la série The Purge, disponible sur le service Prime Vidéo d’Amazon.

Coupons tout suspense et allons direct au but: The Purge est une purge. C’est tout pour moi, pouce bleu et n’oubliez pas d’activer la petite cloche. A dans deux ans…

Bon ok, je vais tenter sans traîner des pieds de développer un peu mes pensées et de les ordonner. Commençons par faire un tour du propriétaire.

Lire la suite « The Purge – Ennui en enfer »

La séance du jour

« Ça » Adolescence volée

A moins de vivre loin des réseaux sociaux, internet voire même de la télévision, vous avez forcément entendu parler du film horrifique de l’année. « Ça » est arrivé le 8 septembre sur les écrans américains puis le 20 du même mois en France. C’est en profitant d’une avant-première que j’ai pu me délecter de la nouvelle adaptation de l’oeuvre culte de Stephen King. Attention cet article comporte quelques petits spoilers.

Lire la suite « « Ça » Adolescence volée »

La séance du jour, LvK

Batman – The Boring Joke ?

batman-the-killing-joke-joker

Fraîchement sortie sous forme numérique, l’adaptation d’un des comics les plus populaires fait déjà énormément parler. Il pourrait être intéressant de papoter des polémiques développées au Comic Con de San Diego ou encore du machisme d’Alan Moore mais votre auteur préfère rester focus sur un seul sujet. The Killing Joke est-il un bon film d’animation ? Attention Spoilers Lire la suite « Batman – The Boring Joke ? »

La séance du jour, LvK

10 Cloverfield Lane

10_Cloverfield_Lane

Qu’il est agréable de retrouver le chemin de nostroblog pour y causer cinéma de qualité. Après de longues semaines d’absence, je me suis enfin décidé à mettre à jours mes brouillons et publier au milieu de la culture underground propre à la nostroteam. Rapprochons nous un peu plus de la sphère mainstream et discutons de 10 Cloverfield Lane.

J.J Abrams est un homme avec une énorme paire de co*****s. Devenu une cible facile et un peu trop mis dans la lumière avec la réalisation de Star Wars, l’homme a réussi à tenir secret un projet attendu jusqu’à deux mois avant sa sortie en salle. Précisons que si personne n’attendait vraiment 10 Cloverfield Lane une suite à Cloverfield surprise de 2008 excitait de nombreux fans.

Lire la suite « 10 Cloverfield Lane »

La séance du jour, LvK

Qui es tu Leigh Whannell ?

 

whannell

Il y a quelques semaines, j’ai entamé un article consacré à James Wan réalisateur de quelques films d’horreur-épouvante et mis dans la lumière par Fast And Furious 7.  Le cinéaste australo-malaisien passera derrière la caméra pour Aquaman prévu pour 2018. En écrivant mon article, je me suis rendu compte que ce n’est pas sur Wan que je devais plancher mais son acolyte de toujours Leigh Whannell. Insidious 3 est son premier film actuellement dans les salles américaines (et chez nous le 8 juillet 2015).

Lire la suite « Qui es tu Leigh Whannell ? »

La séance du jour, LvK

Mad Max – Miller remonte sur le trône (SPOILERS)

Ce fût difficile mais j’y suis parvenu. Rentrer dans la salle de Mad Max en ayant vu que très peu d’images et en conservant une hype totale. George Miller est revenu avec un Max contemporain tout en conservant le viscérale des opus précédents.

La filmographie de Miller est tout à fait particulière presque succulente tant elle surprend. Sa saga Mad Max représente 1/3 de sa carrière dans laquelle on trouve Happy Feet 1 et 2, Babe 2 ou encore Lorenzo. Ce dernier est d’ailleurs le dernier effort « réaliste » de Miller et remonte à 1992. 23 ans plus tard et 30 ans après le dernier épisode de sa mythique trilogie, le réalisateur australien lâche les chevaux sur l’autoroute de l’action frénétique. What a lovely day. Lire la suite « Mad Max – Miller remonte sur le trône (SPOILERS) »

La séance du jour, LvK

Sin City [2] – je ne tuerai pas pour lui

a_dame_to_kill_for

En 2005, Franck Miller et Robert Rodriguez mettent une petite baffe visuelle aux spectateurs avec Sin City. Une ville où le vice domine et où les balles et les poings négocient mieux que la parole. Le film se démarquait par une réalisation en noir et blanc détonante. Ajoutons à cela un casting 5 étoiles à faire rougir les Expendables (quelle bande de tocard). Neuf années plus tard, Miller et Rodriguez remettent le couvert pour un film bien moins réussi sur bien des points.

Sin City fait parti de ces films que j’aime me refaire par temps de pluie ou quand l’ennui est là. Un plaid sur les jambes, une tasse de café dans les mains et une assiette de cookies sur la petite table de salon. Sin City est l’expression de la bestialité de l’homme face à des situations d’urgence ou la perte du contrôle. Tout y est exagéré, quasiment improbable comme dans un cartoon. Décomplexé, violent, beau à pleurer, en 2005 Franck Miller et Robert Rodriguez adaptent parfaitement le comics Sin City.

Quand A Dame To Kill For a été annoncé j’ai presque été surpris. Pourquoi cela ? Que vient-il faire là ? La crainte de le voir en retard sur son époque comme Marv été grande. La fin du premier film avec ce départ d’Hartigan le rendait beau et dramatique, réussit en somme. Miller voulait adapter le deuxième tome de son comics A Dame To Kill For et rajouter deux intrigues inédites : The Long Bad Night & Nancy’s Last Dance. Nouveau film, nouveau casting (prometteur), des trailers alléchants, les boobs de Eva Green. Y a du vice dans la promo, j’aime ça. Lire la suite « Sin City [2] – je ne tuerai pas pour lui »