Les rétrospectives de Papy Maerlyn, Ohmygodiloveyouguys

Batman par Morrison #06 : Batman and Robin will never die

Batman est mort.
Mais Batman ne peut pas mourir. Gotham a besoin de Batman. Le monde a besoin de Batman.

En fait, Morrison n’a même pas vraiment tué Bruce Wayne, il l’a juste coincé quelque part dans le passé. Mais les bases de son run sur Batman & Robin sont que tout le monde le croit mort. Et si ça, c’est déjà un gros SPOILER pour vous, ce n’est pas la peine d’envisager de lire le reste.

batman_and_robin

Lire la suite « Batman par Morrison #06 : Batman and Robin will never die »

Les rétrospectives de Papy Maerlyn, Maerlyn

Batman par Morrison #05 (Batman R.I.P)

Batman R.I.P marque la fin d’une première période dans le run de Grant Morrison. Même si c’est dans Final Crisis qu’il finit par « tuer » (en apparence) son personnage, on peut considérer que c’est ici que nous assistons à la fin de Bruce Wayne et Batman tels que nous les connaissons. Mort et résurrection.

 batman-rip Lire la suite « Batman par Morrison #05 (Batman R.I.P) »

Les rétrospectives de Papy Maerlyn, Maerlyn

Batman par Morrison #04 (The Black Glove)

Dans le monde des comic books, quand un nouveau scénariste débarque sur une série existant depuis des décennies, il va normalement choisir les éléments du passé qu’il décide de garder et il va en laisser d’autres de côté. C’est un processus fait un peu à l’aveuglette et souvent assez vague pour que le lecteur ne se pose pas trop de questions.
Morrison en a décidé autrement. Il explique en introduction du recueil The Black Casebook qu’il a voulu condenser toutes les anciennes histoires de Batman en une seule timeline. Faisant fi des changements de ton, des reboots, des erreurs de continuité, etc… C’était un pari fou et risqué, et c’est pour ça que c’est un génie (ou alors c’est son physique de Lex Luthor, ne sous-estimons jamais ce détail).

parkinson-grant-morrison Lire la suite « Batman par Morrison #04 (The Black Glove) »

Les rétrospectives de Papy Maerlyn, Maerlyn

Batman par Morrison #03 (The Black Casebook)

Aujourd’hui, petit aparté dans notre exploration du run de Morrison, avec un gros flash-back très coloré . Mais c’est nécessaire, comme le prouve le nom en base de la couverture.

11737_900x1350 Lire la suite « Batman par Morrison #03 (The Black Casebook) »

Les rétrospectives de Papy Maerlyn, Maerlyn

Batman par Morrison #02 (The Resurrection of Ra’s al Ghul)

Si The Resurrection of Ra’s al Ghul prend bien place pendant le run de Morrison (fin 2007 pour être plus précis), l’écossais n’en est pas le seul architecte. Car ce retour de Ra’s al Ghul est un crossover entre les titres « Batman », « Robin », « Nightwing » et « Detective Comics ». Une bonne occasion de voir toute la Bat Family donc. Et c’est d’ailleurs précisément de famille qu’il est question ici.

9006_400x600 Lire la suite « Batman par Morrison #02 (The Resurrection of Ra’s al Ghul) »

Les rétrospectives de Papy Maerlyn, Maerlyn

Batman par Morrison #01 (Batman and Son)

Premier billet dans une série de je-ne-sais-combien où je vais revenir sur le run que Grant Morrison a effectué avec le Dark Knight. Attention, contient des spoilers, des théories très personnelles, et des élucubrations d’alcoolique.

Batman and Son

Le run débute en 2006 avec le numéro 655 de Batman. Lire la suite « Batman par Morrison #01 (Batman and Son) »

Les rétrospectives de Papy Maerlyn, Maerlyn, Raismith, Salles obscures

Trilogie Il était une fois de Sergio Leone

Sergio Leone, pour ceux qui ne le connaissent pas encore, c’était un réalisateur italien spécialisé dans les westerns spaghetti. Comme beaucoup de grands artistes, il fut boudé de son temps par la critique. Mais l’adage « le temps donne raison » s’applique pour lui. Il est devenu légendaire pour les films Pour une Poignée de Dollars, Le Bon, la Brute et le Truand, et pour la trilogie des Il était une fois, objet du présent billet.

SergioLeone

Cet article a été écrit à quatre mains par Maerlyn et Raismith. Chaque avis de film est accompagné d’un des thèmes musicaux d’Ennio Morricone, le fidèle comparse de Leone qui officie en tant que compositeur sur ses films et qui n’en est pas moins légendaire. Lire la suite « Trilogie Il était une fois de Sergio Leone »

Les rétrospectives de Papy Maerlyn, Maerlyn

Green Lantern voit la vie en émeraude

On continue avec le recyclage/updating de mes vieux billets la découverte de l’univers DC Comics. Avec un long détour par les années 90 cette fois-ci. Ah, les années 90, c’est l’époque où j’ai commencé à lire des comics. Et c’est ce qui rend à chaque fois si difficile d’y revenir et de se rendre compte compte que c’était probablement la pire décennie pour le média…
Fil rouge pour les lectures de cet article: la descente aux enfers de Hal Jordan aka Green Lantern, le super-héros dont les pouvoirs sont basés sur sa volonté (et sa bague car ce n’est pas la taille qui est importante, ce sont les accessoires) mais qui n’est qu’une petite fiotte dès qu’il est confronté à un truc jaune. Alors c’est parti pour de l’Emerald par-ci et de l’Emerald par-là.

Lire la suite « Green Lantern voit la vie en émeraude »

Les rétrospectives de Papy Maerlyn, Maerlyn

Animal Man, quand la fiction dépasse l’hallucination

Ceux qui suivaient mon ancien blog (levez la main que je vous vois, ok bon vous êtes timides) sont déjà familiers avec ce billet. Pour les autres, je m’intéresse ici au run de Grant Morisson sur Animal Man. Pourquoi ? Parce que, après une loooongue pause, je me suis récemment remis aux comics, et particulièrement à l’œuvre de l’écossais. Et du coup, j’ai eu envie de déterrer quelques vieux textes.

Lire la suite « Animal Man, quand la fiction dépasse l’hallucination »