Ohmygodiloveyouguys

San Diego Comic-Con 2016 : le best-of des trailers

Coincé cette année entre le congrès républicain et le congrès démocrate, le Comic-Con de San Diego (SDCC) a au moins l’avantage d’être fun. Quoi, certains trouvent que la politique c’est fun ? Bon, ok, mais Comic-Con a des TRAILERS ! Alors qui c’est qui gagne ? Hein ? Qui ? (Batman, c’est toujours Batman qui gagne)

Alors c’est parti pour un best-of totalement biaisé des meilleurs trailers de ce SDCC 2016.

On commence avec celui qu’on attend tellement qu’on ne l’attend même plus mais en fait si, on l’attend quand même : Sherlock saison 4 !

Lire la suite « San Diego Comic-Con 2016 : le best-of des trailers »

Ohmygodiloveyouguys

Dans une galaxie proche, très proche…

Alors autant être honnête tout de suite, je n’ai jamais été un fan de Star Wars. C’est donc toujours en tant que sceptique que j’ai approché la franchise. C’est pour ça que si tu es un fan de Star Wars, toi cher lecteur, tu risques de te sentir offensé en lisant les prochains paragraphes. Je compatis. Parce que je suis fan de Star Trek, et on s’y connait en compassion.

black-free-hug-photo-Favim.com-3851996 Lire la suite « Dans une galaxie proche, très proche… »

Ohmygodiloveyouguys

Doctor Who, Saison 9 : Reverse the polarity

Comme tous les ans, mais jamais à la même époque de l’année, nous voici à présent réunis non pas pour la naissance du Christ mais pour le bilan de la dernière saison de Doctor Who.

doctorclara-age1

Attention, spoilers are coming. (chers amis non-anglophones, ne lisez pas la suite si vous n’avez pas vu la saison 9, et aussi pardon pour tous les anglicismes)

Pour cette saison, pas de gros changements au début, Peter Capaldi tient toujours le rôle du Docteur, et Steven Moffat est toujours showrunner. Et si vous cherchez un article conçu pour assassiner l’horrible showrunner qu’il est, misogyne de surcroit, et dévoreur de bébés, vous vous êtes encore trompés d’adresse.

Lire la suite « Doctor Who, Saison 9 : Reverse the polarity »

Les rétrospectives de Papy Maerlyn, Ohmygodiloveyouguys

Batman par Morrison #06 : Batman and Robin will never die

Batman est mort.
Mais Batman ne peut pas mourir. Gotham a besoin de Batman. Le monde a besoin de Batman.

En fait, Morrison n’a même pas vraiment tué Bruce Wayne, il l’a juste coincé quelque part dans le passé. Mais les bases de son run sur Batman & Robin sont que tout le monde le croit mort. Et si ça, c’est déjà un gros SPOILER pour vous, ce n’est pas la peine d’envisager de lire le reste.

batman_and_robin

Lire la suite « Batman par Morrison #06 : Batman and Robin will never die »

Maerlyn, Ohmygodiloveyouguys

The Blacklist: Alias avec des chapeaux

Des fois, je ne sais pas quoi regarder. Genre je viens de mater une de mes séries préférées pour la 50ème fois (probablement Buffy ou Farscape), je suis à jour sur toutes les autres, et les nouveautés ne me disent rien. Alors je vais voir ce qui est sorti il y a un an ou deux, et dont je n’ai plus entendu parler depuis.
C’est comme ça que j’ai repensé à The Blacklist. Je me souvenais juste qu’il y avait une série en cours avec James Spader. Et j’adore James Spader, il a joué dans une de ces séries que je regarde 50 fois (Boston Legal, le chef-d’œuvre de David E. Kelley).

the-blacklist-Saison-Episode-Serie-En-Streaming-Streaming

Alors le pitch: Raymond « Red » Reddington (James Spader), un criminel faisant partie de la liste des 10 personnes les plus recherchées par le FBI décide soudain de se rendre. Il ne désire parler qu’à une seule personne, la toute nouvelle agente Elizabeth Keen (Megan Boone). Il désire coopérer avec le FBI afin d’attraper tous les criminels les plus dangereux, ceux dont ils ne connaissent même pas l’identité. Pourquoi ? Parce que. Lire la suite « The Blacklist: Alias avec des chapeaux »

Maerlyn, Ohmygodiloveyouguys

Doctor Who, saison 8: La peur est un superpouvoir

CE BILAN CONTIENT QUELQUES SPOILERS. NE LISEZ PAS SI VOUS N’AVEZ PAS ENCORE VU LA SAISON 8.

 doctor-who-season-8

Une nouvelle saison de Doctor Who vient de se terminer.  Une saison qui nous a permis de découvrir un nouveau Docteur. Peter Capaldi prend le relais de Matt Smith. On se retrouve donc avec un Docteur plus âgé, enfin en apparence seulement puisque le personnage a 2000 ans. Eleven devient Twelve. Ou « Capaldouze » comme j’ai décidé de l’appeler. Je n’ai pas encore réussi à rendre le terme populaire mais je reste confiant.
Si vous ne connaissez pas Capaldi, je vous conseille l’excellente série The Thick of It, où il interprète un directeur de la communication pour le gouvernement britannique dont l’hystérie n’est surpassée que par la vulgarité.

 MTucker02

Mais contrairement à ce qu’on était beaucoup à croire, Capaldi ne va pas interpréter un Docteur qui parle à toute vitesse et gueule sur tout le monde. Il rompt la (relativement jeune) tradition instaurée par Tennant et Smith, et incarne un Docteur au ton plus posé et moins bavard. Le Docteur de Capaldi fait beaucoup penser à celui de Jon Pertwee, le 3ème Docteur (jusqu’au choix du costume). Il est condescendant et autoritaire. Il fait aussi penser au premier Docteur (William Hartnell) qui se montrait généralement froid et méprisant envers les êtres humains (surtout au début). Lire la suite « Doctor Who, saison 8: La peur est un superpouvoir »

Maerlyn, Ohmygodiloveyouguys

On s’en Ninjette un ? (Empowered vol. 7)

Empowered-Vol.-7

Pour ce 7ème volume, Emp passe au second plan et la trame principale se resserre sur sa meilleure copine. Rappelons les faits, Ninjette s’est échappée de son clan (Kubaragi) car son père (le chef) voulait qu’elle soit utilisée comme mère pondeuse afin de faire plein de bébés ninjas. Des ninjas du clan Ayakami ont tentés de la capturer (à la fin du volume 3) pour toucher la prime que son papa a mis sur sa tête, mais ils se sont pris une méchante dérouillée.

Et maintenant, le reste du clan n’est pas content. Lire la suite « On s’en Ninjette un ? (Empowered vol. 7) »

Maerlyn, Ohmygodiloveyouguys

Mindfuck et superchicas (Empowered vol. 5 et 6)

65551617

Il y a un nom à retenir de ce volume: Mindfuck (oui dans ce contexte, c’est un nom). Personnage apparu dans le volume 4; au début on savait juste que c’était un individu télépathe vêtu d’une tenue de cosmonaute et, accessoirement, l’ex de Sistah Spooky. Mais dans les dernières cases, on apprenait aussi que sous cette tenue ne se trouvait pas un grand brun musclé, mais une superbe blonde. Alors que Spooky déteste les blondes d’habitude. Mindfuck a tout de suite l’avantage d’être très sympathique (ça fait du bien dans un univers où tous les super-héros sont des connards), mais aussi de rendre le personnage de Sistah Spooky bien plus intéressant (et sympathique aussi d’ailleurs). Comme tous les personnages principaux, elle a aussi son background bien lourd avec une enfance pas très sympathique. Cela nous donne également un nouveau décor; la station spatiale (aka « The d10 » à cause de sa forme), où vit Mindfuck, et point crucial dans le réseau de transport par portail de téléportation. Lire la suite « Mindfuck et superchicas (Empowered vol. 5 et 6) »

Maerlyn, Ohmygodiloveyouguys

Emp’lus (Empowered vol. 3 et 4)

Aujourd’hui, continuons notre merveilleux voyage au milieu des super-héroïnes et du bondage.

60857274

Beaucoup d’informations dans ce volume 3. Des infos qui laissent bien évidemment encore plus de questions dans nos têtes. Tellement d’ailleurs, que la première fois que je l’ai lu, la frustration avait prédominé, et c’est seulement à après une relecture au calme que je me suis rendu compte du nombre imposant de nouveaux éléments apportés à l’univers d’Empowered dans ce volume. Lire la suite « Emp’lus (Empowered vol. 3 et 4) »

Maerlyn, Ohmygodiloveyouguys

Empouvoirée (Empowered vol. 1 et 2)

Aujourd’hui, je vais vous causer d’un comic qu’il est trop bien, Empowered.


810654-417080_empowered_back_cover_art_by_adamwarren_super_

Empowered, c’est de la détente. C’est frais, sucré, et joli comme un mojito. Adam Warren avait à la base créé le perso pour une commande spéciale à propos d’une demoiselle en détresse se faisant souvent attacher (!), puis petit à petit le perso a pris vie. Devenant une super-héroïne au costume qui la rend super puissante. Sauf que ce super costume, il est aussi super fragile, et que la moindre déchirure le rend super inutilisable. Alors la pauvre Empowered se fait souvent capturer par les méchants (et attacher, bah oui le concept de la demoiselle dénudée en position bondage, il allait pas s’en éloigner complètement le Warren, l’est pas ouf), et elle est un peu la risée de tout les autres super-héros (principalement la bande à laquelle elle appartient, les Superhomeys). Lire la suite « Empouvoirée (Empowered vol. 1 et 2) »