Le manga comme matériel pour le cinéma

Le film hollywoodien Ghost in the Shell, adapté du manga de Shirow Masamune, sort à le fin de ce mois de mars. Alors qu’en d’autres temps, il s’agissait de Crying Freeman ou Dragon Ball, voire Old Boy, l’univers du manga continue d’être exploré par Hollywood, qui y pioche des licences pour les ajouter à leur longue liste de blockbuster. Le projet Gunnm de James Cameron et Robert Rodriguez se précise, et les dossiers Death Note et Akira sont régulièrement ressortis des tiroirs.

Lorsque Hollywood ressort un projet d’adaptation de manga, c’est l’occasion d’observer deux phénomènes : premièrement, l’installation d’un dialogue de sourds entre la communauté otaku (occidentale) et les studios (présumés coupables) ; et la remise en lumière de l’impact des mangas dans la mentalité du grand public. Des articles sont écrits dans les journaux généralistes et les mangas eux-mêmes ressortent en version augmentée. Ce n’est pas pour rien que les gros projets correspondent aux séries phares des années 80 et 90 : il y a un terreau favorable pour réaliser des films calibrés, qui font vibrer la fibre nostalgique et pour lesquels mêmes les éditeurs du manga s’y retrouvent.

Lire la suite

Publicités

Les droits de l’homme selon Makoto Yukimura

Makoto Yukimura est un auteur de mangas adultes, connu principalement pour Planetes et Vinland Saga. Les innombrables qualités de ses récits, que ce soient le développement du scénario, le soin apporté au contexte, le dessin ou l’émotion qui découle de ses intrigues, lui ont apporté une certaine notoriété. Au Japon, bien sûr, mais aussi en France, où son sens de la formule a fait sensation à Angoulême en 2010. On a peut-être toutefois trop facilement tendance à résumer ses mangas à de la bonne SF ou de la bonne intrigue médiévale violente. L’intérêt de son travail est pourtant tout autre, et largement plus important et global que ces qualités terre-à-terre.

yukimura

Lire la suite

Saveurs graphiques d’Asie 2 : Hirohiko Araki

Après vous avoir présenté l’illustrateur Felix Ip précédemment, allons faire un petit tour du côté du Japon. Coucou Hirohiko.

Hirohiko_Araki

Hirohiko Araki est un mangaka japonais. Lecteurs assidus de Nostroblog, je pense que vous connaissez à peu près tous le monsieur et sa saga emblématique qu’est JoJo’s Bizarre Adventure, plus de cent volumes sortis, tous ça… Donc cette fois, nous allons nous attarder sur l’aspect graphique de son travail.

J’ai eu l’idée de l’inclure dans cette rubrique non pas car c’est un jeune dessinateur qui demande à être connu Lire la suite

Saveurs graphiques d’Asie : Felix Ip

J’ai l’honneur de vous présenter une nouvelle rubrique qui, je l’espère, paraitra de manière régulière. Il y sera question de présenter l’art d’illustrateurs asiatiques, auteurs de bandes dessinées ou non. Aujourd’hui, nous commençons avec Felix Ip, un auteur de manhua, animateur et illustrateur hongkongais.

12994323_665940973544042_6259665837741830306_n
Blood & Steel

felix IPFelix Ip

Connu pour avoir occupé le poste clé de directeur artistique au sein des studios Imagi et Unicorn, on peut le suivre actuellement sur les séries de manhua Blood & Steel et Monkey King reloaded, ainsi que sur les réseaux sociaux à travers ses nombreuses illustrations.

Lire la suite

Un jour nous parviendrons toutes et tous à lire la fin d’Aria de Kozue Amano

Derrière ce titre d’article sous forme de film d’auteur français, se cache une petite actu (enfin, qui a quelques semaines maintenant). Le manga Aria (Kozue Amano, 2002-2008) va connaitre une réédition dans un format kanzenban. Les 12 tomes initiaux vont être convertis en 7 beaux volumes.

Pour la petite histoire, Aria, et son prologue Aqua, sont parus en France dans les années 2000 chez l’éditeur Kami. Stoppé au bout du septième tome, il fut l’une des plus grosses frustrations pour un lecteur de manga tel que moi. À quoi la faute ? Editeur qui n’a pas les épaules ou manga de niche invendable ? Probablement un peu des deux… Mais modérons et développons le second point.

aria manga france

Lire la suite

Le sujet épineux de la traduction des onomatopées

Prenez un manga au hasard dans votre collection, et regardez les onomatopées. Vous avez des chances de tomber sur différents cas de figure : des onomatopées complètement traduites, qui remplacent le texte en japonais, ou bien les onomatopées laissées telles quelles.

Okay, maintenant, let’s fight ! Qu’est-ce que vous préférez ?

IMG_2514 IMG_2513

L’exemple même de la traduction qui abime l’image – Kenshin, ancienne version tankôbon et Perfect, éditions Glénat

Lire la suite

Les genres de mangas sont-ils voués à disparaître ?

Shônen (jeune garçon), shôjo (jeune fille), seinen (jeune adulte homme), josei (jeune adulte femme), yaoi (mise en scène de relations homosexuelles masculines), yuri (mise en scène de relations homosexuelles féminines), kodomo (enfant) : voici la très grande majeure parties des types de classification de manga.

Death Note en couverture du Weekly Shônen Jump
Death Note en couverture du Weekly Shônen Jump

La règle est simple : un magazine de prépublication, un genre attribué et basta. Death Note, manga à tendance anthropo-sociologique, est publié dans le Shônen Jump : c’est un shônen. Chi – une vie de chat, manga kawaii montrant un petit chat qui s’amuse de tout avec un vocabulaire d’enfant est publié dans Morning : c’est un seinen. Chihayafuru, manga bourrés d’effets rosaces comme dans plein de séries shôjo et mettant en scène des jeunes qui se surpassent dans un jeu à compétition comme dans pleins de séries shônen est publié dans Be Love : c’est un josei. Si vous fréquentez les forums et les réseaux sociaux, vous avez peut-être un peu débattu avec d’autres internautes qui ne sont pas d’accords avec votre vision de la classification d’une série. « Il faut l’acter maintenant : il n’y a pas de bagarre dans Death Note, ni de surpassement de soi, mais c’est quand même un shônen ! » ou au contraire « ce n’est pas possible que Chi soit un seinen, ça saute aux yeux que c’est un manga enfantin ! ».

La réalité est plus nuancée.

Lire la suite