Gare au manga

Le guide des meilleurs mangas de 2017

En ce qui concerne les nouveautés manga, 2017 fut une année riche en titres de qualité dans des domaines très différents. Afin de représenter au mieux la diversité des bandes dessinées japonaises, j’ai concocté un guide des œuvres les plus marquantes de l’année selon dix catégories. Chacune d’entre elles se présente sous la forme d’une sélection de trois mangas et d’un coup de cœur. Vous trouverez sur les couvertures des légendes indiquant l’éditeur de la série, le nombres de tomes parus en 2017, une note signifiant si le manga est en cours ou terminé en France et son prix. Les critères de nomination sont très simples puisqu’ils se reposent sur les titres que j’ai achetés au cours de l’année ainsi que mes goûts personnels. Sur ce, c’est parti pour les découvertes, et n’hésitez surtout pas à dévoiler quels ont été vos chouchous de cette année !

le guides des meilleurs mangas de 2017 - manga suki

Lire la suite « Le guide des meilleurs mangas de 2017 »

Publicités
Les interviews de Meloku

Interview d’Eldo Yoshimizu : le manga comme exutoire

Exposé en galerie avant de devenir un livre, Ryuko est le premier manga d’Eldo Yoshimizu, un artiste reconnu qui, à presque 50 ans, a décidé d’auto-publier sa bande dessinée. Diffusé en France chez Le Lézard Noir et sur une traduction de Miyako Slocombe, ce diptyque à l’accent vintage fait d’ores et déjà figure d’incontournable pour tout amateur de récits à l’action effrénée. Et ça tombe bien, car durant le Festival d’Angoulême, nous avons pu rencontrer l’auteur afin d’approfondir l’univers de son œuvre grâce à un entretien exclusif de près d’une heure, traduit par Asako Duval, que nous vous livrons ici.

eldo yoshimizu interview nostroblog.png

Lire la suite « Interview d’Eldo Yoshimizu : le manga comme exutoire »

Gare au manga

Nostro Awards 2016 : les meilleurs mangas d’Action

nostro-awards-action

Pour contraster avec le quotidien et ses tranches de vie qui peuvent paraître monotones au yeux de certains, il nous faut de l’aventure, du rythme, des bagarres ! Ce joli programme, on le retrouve dans notre sélection des meilleurs mangas d’action débutés en 2016. Entre délires esthétique, déconstruction du genre et histoires japonaises, les séries choisies aujourd’hui proposent différentes façons de percevoir le divertissement.

Lire la suite « Nostro Awards 2016 : les meilleurs mangas d’Action »

La séance du jour, LvK

Mad Max – Miller remonte sur le trône (SPOILERS)

Ce fût difficile mais j’y suis parvenu. Rentrer dans la salle de Mad Max en ayant vu que très peu d’images et en conservant une hype totale. George Miller est revenu avec un Max contemporain tout en conservant le viscérale des opus précédents.

La filmographie de Miller est tout à fait particulière presque succulente tant elle surprend. Sa saga Mad Max représente 1/3 de sa carrière dans laquelle on trouve Happy Feet 1 et 2, Babe 2 ou encore Lorenzo. Ce dernier est d’ailleurs le dernier effort « réaliste » de Miller et remonte à 1992. 23 ans plus tard et 30 ans après le dernier épisode de sa mythique trilogie, le réalisateur australien lâche les chevaux sur l’autoroute de l’action frénétique. What a lovely day. Lire la suite « Mad Max – Miller remonte sur le trône (SPOILERS) »

La séance du jour, LvK

Sin City [2] – je ne tuerai pas pour lui

a_dame_to_kill_for

En 2005, Franck Miller et Robert Rodriguez mettent une petite baffe visuelle aux spectateurs avec Sin City. Une ville où le vice domine et où les balles et les poings négocient mieux que la parole. Le film se démarquait par une réalisation en noir et blanc détonante. Ajoutons à cela un casting 5 étoiles à faire rougir les Expendables (quelle bande de tocard). Neuf années plus tard, Miller et Rodriguez remettent le couvert pour un film bien moins réussi sur bien des points.

Sin City fait parti de ces films que j’aime me refaire par temps de pluie ou quand l’ennui est là. Un plaid sur les jambes, une tasse de café dans les mains et une assiette de cookies sur la petite table de salon. Sin City est l’expression de la bestialité de l’homme face à des situations d’urgence ou la perte du contrôle. Tout y est exagéré, quasiment improbable comme dans un cartoon. Décomplexé, violent, beau à pleurer, en 2005 Franck Miller et Robert Rodriguez adaptent parfaitement le comics Sin City.

Quand A Dame To Kill For a été annoncé j’ai presque été surpris. Pourquoi cela ? Que vient-il faire là ? La crainte de le voir en retard sur son époque comme Marv été grande. La fin du premier film avec ce départ d’Hartigan le rendait beau et dramatique, réussit en somme. Miller voulait adapter le deuxième tome de son comics A Dame To Kill For et rajouter deux intrigues inédites : The Long Bad Night & Nancy’s Last Dance. Nouveau film, nouveau casting (prometteur), des trailers alléchants, les boobs de Eva Green. Y a du vice dans la promo, j’aime ça. Lire la suite « Sin City [2] – je ne tuerai pas pour lui »

Découvertes, Eck

Biorg Trinity – Amour, transhumanisme et bagarre

Oh!Great, cet auteur unique. Cet Ōgure Ito qui est connu pour deux séries mais qui à côté a publié des séries courtes et autres recueils de nouvelles un peu en marge de la ligne éditoriale shonen. Oui, Oh!Great a commencé avec du sexe, de la bagarre bizarre, et des scenarii tordus. Et finalement il y retourne. Dans Enfer et Paradis il mêle prophétie et bagarre avec beaucoup de sexy, dans Air Gear il réitère tout ça dans un autre univers, mais à chaque fois il reste dans des thématiques semblables. Alors quoi ? Encore une itération du modèle qui gagne ? Non, car cette fois c’est Ōtarō Maijō qui rédige l’œuvre, un auteur déjà présent dans la littérature populaire japonaise (il a même fait un des light novels de JoJo’s Bizarre Adventure). Mais rassurez-vous, ça reste toujours aussi barré, si ce n’est plus.

biorg trinity 1
La couverture du tome 1, publié par Kazé Manga.

Lire la suite « Biorg Trinity – Amour, transhumanisme et bagarre »