Gare au manga

Pseudomorph of Love : Pour l’amour des cristaux

Après Femme fatale de Shuzo Oshimi, c’est au tour d’une mangaka que j’admire de sortir son premier artbook : Haruko Ichikawa. En me faisant découvrir L’ère des Cristaux, l’artiste m’avait émerveillé par la beauté de ses dessins et la pureté de son style, si bien que j’avais consacré un long article sur les éléments visuels de la série. Il était donc naturel que je me penche sur son grand recueil d’illustrations afin de les contempler dans de très bonnes conditions.

pseudomorph of love - artbook houseki no kuni.jpg

En vogue avec notamment la diffusion de l’anime (disponible en simulcast sur ADN), le huitième tome de L’ère des Cristaux est sorti le 22 novembre au Japon. Simultanément à sa parution, le premier artbook de l’autrice (en très grande partie consacré à la série) a vu le jour. Coûtant 2800 yens (soit environ 21€), le livre de 128 pages est édité chez Kodansha en sens de lecture français. Maintenant que vous savez tout sur l’ouvrage, vous êtes prêts pour un compte-rendu détaillé de son contenu sans la moindre once d’objectivité mais avec de nombreuses photos !

Lire la suite « Pseudomorph of Love : Pour l’amour des cristaux »

Gare au manga

Les femmes fatales de Shuzo Oshimi

Publié en France pour la première fois en 2015 par les éditions Akata grâce à Dans l’intimité de Marie avant d’intégrer le catalogue de Ki-oon avec Les Fleurs du Mal et en attendant Happiness chez Pika, Shuzo Oshimi s’est très vite imposé comme l’un des auteurs les plus doués de sa génération. Au Japon, l’artiste fait également les beaux jours de plusieurs maisons d’édition puisque sont sortis simultanément le sixième tome de sa série phare Happiness chez Kodansha, le premier volume de son dernier manga Chi no Wadachi chez Shogakukan et enfin Femme fatale, son premier artbook chez Futabasha. Aujourd’hui, c’est ce dernier qui nous intéresse.

femme fatale - shuzo oshimi artbook.jpg

Coûtant 2400 yens (soit environ 18€), Femme fatale retrace la carrière de Shuzo Oshimi à travers 128 pages d’illustrations entièrement en couleur, à l’exception de deux doubles-pages représentant les couvertures du premier tome des Fleurs du Mal et du cinquième d’Happiness qui ont donc été édités en noir et blanc (sauf en France pour la première). Comme en témoigne le titre de l’artbook et sa couverture mettant en avant trois jeunes femmes emblématiques de la bibliographie de l’auteur, l’ouvrage tourne autour de la gente féminine. Bien entendu, il y a des personnages masculins mais ils sont clairement minoritaires. De plus, il est important de noter que le livre ne suit pas l’évolution de l’auteur d’une manière chronologique, ce qui fait s’alterner des illustrations absolument sublimes avec d’autres beaucoup moins marquantes.

Lire la suite « Les femmes fatales de Shuzo Oshimi »

Découvertes

Sui Ishida : de Zakki à Twitter

Déjà mentionné dans l’article « découverte » que j’avais écrit jadis (d’ailleurs mea culpa, en relisant les 14 tomes, c’est vraiment un excellent manga qui va crescendo en qualité narrative et visuelle) sur le phénomène Tokyo Ghoul, l’auteur de la saga, Sui Ishida, continue d’officier pour notre plus grand plaisir. Fort de son expérience sur la série Tokyo Ghoul et ses quelques spin-off (TG Joker est disponible dans un tome relié de TG:re et TG Jack sera lisible entièrement en numérique), l’auteur continue de faire vivre ses personnages préférés à travers la suite du manga : Tokyo Ghoul :re, et en parallèle à cette actualité plus ou moins récente, vient la sortie de l’été : Tokyo Ghoul Zakki. C’est bon j’ai fini de présenter tout ce beau monde, on met les pieds dans le plat.

tokyo-ghoul-zakki-glenat
Tokyo Ghoul Zakki, le mini artbook de la saga Tokyo Ghoul, publié par Glénat

Lire la suite « Sui Ishida : de Zakki à Twitter »

Gare au manga

L'art de Jiro Taniguchi

Jiro Taniguchi et moi, c’est une histoire un peu particulière. Une sorte d’attirance et de répulsion réciproques. Au sens propre déjà, car oui, le mangaka me fuit. J’ai fait plusieurs déplacements pour le rencontrer (Bruxelles, Angoulême) et au final, je ne l’ai jamais vu. Peut-être connaît-il mon avis sur la majeure partie de sa bibliographie ? Des récits sans grand intérêt, mal rythmés, chiants quoi ! Et pourtant résumer ma relation à Jiro Taniguchi à ça serait omettre à tel point certains de ses livres m’ont marqué, Quartier Lointain et Un zoo en hiver en tête de liste.

Vous l’avez bien compris (enfin j’espère), dans cet article je vais parler de Jiro Taniguchi et plus précisément de son artbook.

art de jiro taniguchi

Lire la suite « L'art de Jiro Taniguchi »

Gare au manga

Muzan-e : quand les pontes de l'eroguro rencontrent un maître de l'estampe japonaise

Si vous avez l’habitude de lire mes articles, les noms de Suehiro Maruo et Kazuichi Hanawa vous sont sans doute familiers (et si ce n’est pas le cas, la barre de recherche de Nostroblog est faite pour vous)(et sachez que ça me fait beaucoup de peine). Vous ne le saviez peut-être pas mais ces deux hommes, représentants du courant eroguro dans le manga, ont sorti un livre ensemble. Publié pour la première fois au Japon en 1988, cet artbook se nomme Muzan-e.

Note 1 : Âmes sensibles, esprits fragiles et tout le tralala : revenez plus tard.
Note 2 : Il s'agit d'un article sur un artbook, les images sont donc importantes. Pour les agrandir, il suffit de cliquer dessus.

muzane suehiro maruo kazuichi hanawa artbook

Lire la suite « Muzan-e : quand les pontes de l'eroguro rencontrent un maître de l'estampe japonaise »

Gare au manga

Mini-artbook pour maxi-qualité

Parce que même petit un artbook c’est joli, je vais vous présenter rapidement deux recueils d’images que j’apprécie particulièrement. Ils ont couté moins de 12 euros pièce et ne sont donc pas très onéreux.

Real Postcard Book 2010 :

Real Postcard Book

Il s’agit en fait d’un petit livre regroupant 30 illustrations de Real en couleurs. Certaines sont plutôt anciennes mais d’autres datent de 2010, année où est sorti l’ouvrage. A ma connaissance le bouquin ne contient pas d’illustrations originales, mais c’est toujours un plaisir d’avoir un recueil des dessins de Takehiko Inoue. Attention cependant, mieux vaut avoir lu la série jusqu’au tome 10 pour découvrir le postcard book, au risque de faire dévoiler des éléments clefs de la narration du manga.

Lire la suite « Mini-artbook pour maxi-qualité »

Gare au manga, Meloku

Tsukiji Nao : Adekan x Nostalgia

Si Tsukiji Nao fait ses débuts en tant qu’illustratrice en 2001, il faudra attendre 2012 et son manga Adekan pour la découvrir en France. Au Japon, Adekan est publié dans le magazine Wings de Shinshokan, mensuel connu pour avoir accueilli des séries cultes de CLAMP, telles que RG Veda et Tokyo Babylon. En France, c’est Ototo qui s’occupe de l’édition du manga, et Nostalgia, le premier artbook de l’auteure, a été publié fin 2013.

adekan 6

Dans Adekan, on suit les aventures de Shiro, un fabriquant de parapluie qui déteste enfiler des sous-vêtements, et Kojiro, un policier zélé. Ensemble ou chacun de leur côté, ils vont se retrouver au cœur d’enquêtes toutes plus sordides les unes que les autres. Pour les résoudre, ils devront user de malice, et lorsque cette solution les mène dans une impasse, il suffira alors de taper plus fort que ses adversaires. En fait, si Adekan démarre sur un rythme d’enquêtes, la narration se diversifie petit à petit. Un fil rouge apparaît rapidement, et les mystères autour de Shiro ne cessent de s’intensifier. C’est sans compter l’apparition d’Anri, un troisième personnage principal se présentant comme le frère du fabriquant de parapluie.

Lire la suite « Tsukiji Nao : Adekan x Nostalgia »

Gare au manga

Ranpo Panorama : Suehiro Maruo x Edogawa Ranpo

Rangez les âmes sensibles au placard, aujourd’hui je vais parler de Suehiro Maruo. Et plus précisément de Ranpo Panorama, l’artbook que Le Lézard Noir a publié en France.

Le livre est sorti en 2010 au Japon, soit après que Suehiro Maruo ait adapté en manga deux nouvelles de Edogawa Ranpo : L’île Panorama et La chenille. Si vous ne l’avez pas encore compris cet artbook regroupe des illustrations de Suehiro Maruo en hommage au célèbre écrivain. Mais pas seulement…

ranpo-panorama-lezard-noir

Lire la suite « Ranpo Panorama : Suehiro Maruo x Edogawa Ranpo »