Gare au manga, Manga

Manga au singulier #5

Et de nouveau le retour de cette rubrique tant appréciée, où l’on parle avec bonne humeur des premiers tomes de nouvelles séries sorties récemment, sans forcément rentrer dans les détails. Cette fois-ci, nous partons pour un voyage dans l’imaginaire et l’émotion (et parfois, les deux en même temps !).

To your eternity

To your Eternity 1

Yoshitoki Oima est désormais une auteure qu’on connaît. Fort du succès de A silent voice (dont je vous avais parlé pour la sortie du premier tome) et en attente de son adaptation en long métrage d’animation, les éditions Pika lancent sa nouvelle série, To your eternity, après une prépublication au format numérique.

Au commencement « il » était une sphère.

Lire la suite « Manga au singulier #5 »

Publicités
Terra Incognita

Keijo!!!!!!!! : Hip, Hip, Hip, …

Dis-moi Twitter, qu’as-tu donc de beau à me faire découvrir ?

8
©HIRAMOTO Akira / Kôdansha

Tiens, un tweet du site Natalie Comics annonce une adaptation animée du manga Keijo!!!!!!!! – Hip Whip Girl. Ce titre m’est parfaitement inconnu. Voyons voir le site de l’éditeur… oh, une série sportive entièrement dédiée aux fesses !? Voilà qui est très très intére… ssant !

041
Désolé jeunes gens, je suis sur un dossier urgent qui ne peut souffrir d’être traité en retard. Merci donc de bien vouloir patien… ter ! – © HIRAMOTO Akira / Kôdansha

***** Mises à jour autour de la version animée *****

Le studio Xebec, en charge de la production de cette série, a diffusé le 24 juillet une première bande-annonce à l’occasion du Tokyo Wonder Festival qui se déroule tous les ans à Chiba. L’anime, constitué de 12 épisodes, a débuté le 6 octobre et s’est terminé le 22 décembre avec une flopée de moments grotesques et abracadabrants qui font honneur à celles déployées dans le manga.

Un second trailer est diffusé lors du Comiket 90 (12-14 août) avec la présentation de l’opening et de l’ending de la série. Le premier, 「DREAM×SCRAMBLE!」 est chanté par AiRI tandis que le générique de fin, 「Fantas/HIP Girlfriends!」, est assuré par les principales seiyuus de l’anime : Lynn (Nozomi), M.A.O (Miyata), Kaede Hondo (Kazane) et Saori Ônishi (Non). Ces deux chansons ont respectivement été mises en vente les 26 et 19 octobre. Par ailleurs, l’ending est vendu avec 4 pochettes différentes représentant chacune une fille de la chambre 309 dans le centre d’entraînement pour devenir keijoka professionnelle.

%e3%80%90%e5%b0%bb%e3%82%ab%e3%82%a6%e3%83%b3%e3%83%88%e3%83%80%e3%82%a6%e3%83%b3%e3%80%91%e6%9c%ac%e6%97%a510-6%e6%94%be%e9%80%81%e9%96%8b%e5%a7%8b%ef%bc%81%e3%81%a8%e3%81%84%e3%81%86%e3%82%8f**********

Mais quelle est donc cette série dans laquelle notre respectueux proviseur semble totalement s’immerger ? Pour le savoir, nous allons également nous pencher sur les balconnets en béton armé de ces demoiselles dotées d’un déhanché si terrifiant qu’un simple coup de postérieur peut vous expédier 20 mètres plus loin ! J’exagère ? Comme ce manga : complètement !

Lire la suite « Keijo!!!!!!!! : Hip, Hip, Hip, … »

Gare au manga

Manga au singulier #2 : Unlucky Young Men, Brainstorm’ seduction, Mirages d’été, Levius et Last Hero Inuyashiki

Voici un nouveau numéro de Manga au singulier, rubrique dans laquelle je sélectionne des premiers tomes de mangas (et/ou des one shot) sortis récemment. Parce que vous comprenez, rester dans le coup, c’est important. Ici seront mis en avant cinq titres publiés en France entre fin août et début octobre et qui représentent des courants et des manières d’aborder le neuvième art assez différents. Trêve de suspens (pour qui n’a pas lu le titre), je vais parler d’Unlucky Young Men, Brainstorm’ seduction, Mirages d’été, Levius et Last Hero Inuyashiki.

Si vous avez lu le premier épisode de Manga au singulier, vous constaterez quelques différences sur la forme (et notamment l’ajout d’une bannière réalisée gracieusement par Julien Bonnaric, dont je vous invite très fortement à faire un tour (voire même plusieurs) sur son site professionnel et sa page Facebook), mais le fond reste le même : c’est-à-dire mettre sur papier le ressenti à la lecture. Pas d’information et encore moins d’analyse dans cette chronique. Désolé.

Julien Bonnaric

Lire la suite « Manga au singulier #2 : Unlucky Young Men, Brainstorm’ seduction, Mirages d’été, Levius et Last Hero Inuyashiki »

Gare au manga

Chiisakobé : l’art délicat d’exprimer ses sentiments selon Minetaro Mochizuki

Il existe des mangakas qui sont des monstres sacrés dans leur pays et qui n’arrivent pourtant pas à trouver un public en France. C’est le cas de Minetaro Mochizuki. Lauréat du Kodansha Award en 1997, puis du Prix Tezuka en 2000, décrit par Katsuhiro Otomo (le papa d’Akira s’il vous plait) comme « le mangaka le plus doué de sa génération », les classiques de l’auteur sont boudés par le public francophone. Même son Dragon Head, une œuvre d’une puissance sans égale, a été un échec, bien que publié par Pika (et Manga Player, son ancêtre) en deux éditions.

Malgré tout, aujourd’hui, Le Lézard Noir donne une nouvelle chance à l’auteur dans nos contrées en publiant son dernier manga : Chiisakobé. Alors qu’elle était publiée dans la revue japonaise Big Comic Spirit depuis 2012, la série s’est terminée il y a peu. Au total, le manga compte donc quatre tomes. Chaque volume de l’édition française coûte 15€ et la traduction du japonais est assurée de main de maître par Miyako Slocombe.

chiisakobé tome 1 critique Lire la suite « Chiisakobé : l’art délicat d’exprimer ses sentiments selon Minetaro Mochizuki »

Gare au manga, Meloku

Manga au singulier #1 : Arslan, Sangsues et Ajin

Aujourd’hui j’inaugure une nouvelle rubrique dans laquelle je vais parler de premiers volumes de mangas (oui, ça fait deux ans que je veux la lancer mais à chaque fois je passe à autre chose). Deux critères sont nécessaires pour figurer dans la liste. Le premier est que la série soit récente. Et le second est qu’elle m’intéresse. Que ce soit un coup de cœur ou une déception, je choisis d’en parler uniquement si je pense qu’elle en vaut la peine. Après, si vous voulez que je critique un manga en particulier, n’hésitez pas à me le demander.

Ne vous étonnez pas si les critiques sont assez courtes et pauvres en informations. J’ai voulu me concentrer sur le ressenti à la lecture de chaque premier tome. Si le cœur m’en dit, je détaillerai plus en profondeur après la lecture de plusieurs volumes.

Julien Bonnaric

Aujourd’hui nous allons parler d’Arslan de Hiromu Arakawa, de Sangsues de Daisuke Imai et d’Ajin de Gamon Sakurai et Tsuina Miura. Allons-y !

Lire la suite « Manga au singulier #1 : Arslan, Sangsues et Ajin »