Damien, Quod reliquum est

Hentai : passage en revue ! [NSFW]

Ceux qui me suivent sur Twitter ont pu constater mon immense chagrin suite à l’annonce de l’arrêt brusque du manga Keijo!!!!!!!! qui a m’a tenu en émoi pendant près de 2 ans. Même si les raisons tristement évoquées par l’auteur sur son blog sont parfaitement légitimes, je me sens un peu orphelin. Vision d’un hochet C-cup que l’on vient de violemment m’arracher. Certes, Prison School continue d’alimenter ma déviance mais il me faut un autre produit de substitution pour avoir mes 5 fesses et nichons par jour afin de préserver ma santé. Chercher un autre manga comme Tsugumomo, le fils bâtard de Tenjou Tenge et Urusei Yatsura ? Oui, mais non. J’ai cherché ailleurs et, après réflexion, y ai trouvé une part de bonheur…

tumblr_moh1xlmXP71s0pux0o1_500

Lire la suite « Hentai : passage en revue ! [NSFW] »

Elsior, Les trucs à lire

Honey Days : Chronique des Jours Heureux

Si pour certains, la rentrée est synonyme de retour des habituels coups de Blues et reprises douloureuses, ce n’est certainement pas le cas pour notre éditeur bien-aimé. C’est donc d’un pas décisif que Taifu se lance dans la publication d’histoires s’étalant sur plusieurs tomes, signant ainsi le passage à l’âge adulte d’une collection somme tout assez jeune et ce pour notre plus grand plaisir. Pour ceux qui suivent assidument l’actualité Hentai, je veux bien sur parler de Honey Days !

Honey1-jaq
La couverture du premier tome, époustouflante et haute en couleur, avec une Haruna on ne peut plus sublime.

C’est donc avec ce doublé de Tana que Taifu fait son premier pas dans les séries longues. Tout d’abord, revenons un peu sur cet auteur assez méconnu au Japon comme en France. Tana est un tout jeune mangaka ayant débuté sa carrière en 2005 en collaboration  avec le Comic Tenma. Donnant principalement dans le Doujin, on le retrouve assez peu souvent sur la scène éditoriale manga (seulement deux manga reliés à son actif). Malgré ce petit éventail, l’auteur reçoit très bon accueil de ses travaux par les lecteurs du fait du caractère assez cru et « hard » de ses titres. Observant ce fait, nous pouvons nous demander si Taifu, en jouant la carte de l’inconnu, ne prend-il pas des risques importants ? Mais pour répondre à cela, il nous faudra attendre patiemment les premiers retours des lecteurs sur ce doublé.

Lire la suite « Honey Days : Chronique des Jours Heureux »