Bitter sweet Symphony, Dear Noctis

Une alternative à la Kpop

Souvent lorsqu’on aborde la musique coréenne, la kpop surgit en premier lieu, presque instinctivement, dans l’esprit d’autrui. A tort ? Il faut dire que celle-ci est une industrie toujours florissante dans son pays d’origine, omniprésente dans les tops musicaux, mais aussi dans le quotidien des coréens avec nombre d’idoles prêtant leur image pour nombre de marques.

Nos yeux d’occidentaux voient également en premier à travers elle, grâce à un fandom très présent sur les réseaux sociaux, à de multiples reportages qui en parlent comme d’un phénomène, à des événements qui font grand bruit chez nous comme la KCON qui remplit une salle aussi grande que Bercy ainsi qu’à un contenu toujours plus fréquent.

Même dans une industrie jeune où la Kpop est omniprésente, il y a la place pour d’autres styles. Les uns existent avec les autres et représentent un enchevêtrement. La musique coréenne est un monde où les artistes se croisent constamment.

Mon envie aujourd’hui est de vous présenter des artistes coréens hors de l’univers Kpop, une façon de s’initier à la musique coréenne autrement. Pour compléter ce bref article, une playlist vous attend à la fin, car rien ne vaut mieux que l’écoute pour découvrir !

Lire la suite « Une alternative à la Kpop »

Salles obscures

11ème édition du Festival du Film Coréen de Paris

Du 25 octobre au 1er novembre s’est tenue la 11ème édition du Festival du Film Coréen de Paris. À travers une sélection riche et variée, et la présence d’acteurs et réalisateurs, l’évènement a rencontré un franc succès, avec des files d’attentes monumentales pour certaines séances. Votre serviteur Raismith est allé voir 18 des 29 films du festival. Je vous propose un tour d’horizon de la sélection.

FFCP affiche.jpg

Lire la suite « 11ème édition du Festival du Film Coréen de Paris »

L'hikikomori est de sortie

Les fleurs qui ne se fanent pas : L’exposition polémique d’Angoulême

Vous avez peut-être entendu parler d’une exposition sur les femmes de réconfort coréennes durant le festival international de la bande-dessinée d’Angoulême. Et pour cause, la presse en a parlé en boucle. Enfin elle a surtout parlé des commentaires de certains japonais ultra-nationalistes (qu’elle aura vite fait de renommer « Le Japon ») qui ont créé une polémique. Cet article propose un retour sur la presse et leur bien-pensance sélective ainsi que sur une exposition qui a soi-disant failli provoquer la troisième guerre mondiale.

Parce que oui, moi, j’y étais.

femmes de réconfort bd Lire la suite « Les fleurs qui ne se fanent pas : L’exposition polémique d’Angoulême »