Les interviews de Meloku

3 questions à Daisuke Imai

Fin 2015, en pleine publication de Sangsues, la maison d’édition Casterman nous a permis prendre contact avec Daisuke Imai afin de parler de son art. En résulte une courte interview d’à peine trois questions longtemps restée dans nos placards et que nous décidons d’enfin vous dévoiler. Et pour cause, l’auteur revient au devant de la scène avec la publication de Destins Parallèles chez Komikku. Un projet ambitieux de l’artiste puisqu’il s’agit en fait de deux séries agissants comme des miroirs l’une de l’autre, Elle et Lui, alternant le point de vue sur une romance entre la femme et l’homme.

daisuke imai (sangsues - destins paralleles) interview.png

Etant tombé sous le charme des dessins de Daisuke Imai à la lecture de Sangsues, fasciné par la manière dont ses personnages se fondent dans les décors, je l’ai questionné sur son processus créatif. L’entretien est succinct mais si comme moi les planches de l’artiste vous séduisent, quelques informations sur sa manière de les composer pourraient vous intéresser.

Lire la suite « 3 questions à Daisuke Imai »

Publicités
Quod reliquum est

« Ô couverture, rabats ta jaquette et dévoile-moi tes dessous ! » – Troisième volet

Kasane – La voleuse de visage, vol.2

Notre mouette rieuse propose donc ses services en qualité de joker pour aspirantes médiocres grâce à ses prédispositions innées pour incarner une vie simple mais rayonnante, même devant l’homme le plus lassé de la profession. Et si cette « distributueuse » de talents reconsidérait son pacte pour conserver un pactole ?

Le Requiem du Roi des roses 1 V1

Car, comme souvent, embrasser une carrière présente son revers de médaille !

En deux mots: Slip Stick

Daruma MATSUURA, Ki-oon, 7.65 €

Lire la suite « « Ô couverture, rabats ta jaquette et dévoile-moi tes dessous ! » – Troisième volet »

Quod reliquum est

« Ô couverture, rabats ta jaquette et dévoile-moi tes dessous ! » – Second volet

Deathco, vol.1

deathco-t1-jaq
Quand y’en a marre, y’a cauchemar… CAU-CHE-MAR !

Punky Brewster sous acides élevée dans les catacombes de M, une espèce d’hommage à Pizza the Hutt, je mâche des idées noires qui volètent funestement dans mon quotidien. En bullant ma bile sans me soucier des lendemains désenchantés, je flotte au-dessus de la masse avec des ballons gonflés de noirs desseins, me laissant porter par des courants contraires et des contrats sans contrainte. Ma capuche m’abrite d’un monde détestable et réchauffe mes pensées nihilistes. Guy Debord et Franquin auraient probablement aimé faire ma connaissance… mais moi pas.

deathco-t1-couv
Du ciel, vous n’êtes que des fourmis. Du sol, vous n’êtes que des cafards

En deux mots : Bad cave

Atsushi KANEKO, Casterman, 8.45 €

Lire la suite « « Ô couverture, rabats ta jaquette et dévoile-moi tes dessous ! » – Second volet »

Gare au manga

Sangsues et la politique de l’enfant unique

Sangsues est un manga de Daisuke Imai publié dès 2011 au Japon dans la revue mensuelle Comic@Bunch de Shinchosha. Le manga s’est conclu en 2013 avec son cinquième volume. En France, c’est Casterman qui le publie d’après la traduction du japonais d’Aurélien Estager. A ce jour, seuls les deux premiers tomes sont sortis chez nous, et ça tombe bien puisqu’on va parler d’une thématique abordée dans le second album : la politique de l’enfant unique.

[Note : vous l’auriez deviné si vous aviez lu le titre de l’article.]

sangsues daisuke imai tome 2 sakka

Lire la suite « Sangsues et la politique de l’enfant unique »

Gare au manga, Meloku

Manga au singulier #1 : Arslan, Sangsues et Ajin

Aujourd’hui j’inaugure une nouvelle rubrique dans laquelle je vais parler de premiers volumes de mangas (oui, ça fait deux ans que je veux la lancer mais à chaque fois je passe à autre chose). Deux critères sont nécessaires pour figurer dans la liste. Le premier est que la série soit récente. Et le second est qu’elle m’intéresse. Que ce soit un coup de cœur ou une déception, je choisis d’en parler uniquement si je pense qu’elle en vaut la peine. Après, si vous voulez que je critique un manga en particulier, n’hésitez pas à me le demander.

Ne vous étonnez pas si les critiques sont assez courtes et pauvres en informations. J’ai voulu me concentrer sur le ressenti à la lecture de chaque premier tome. Si le cœur m’en dit, je détaillerai plus en profondeur après la lecture de plusieurs volumes.

Julien Bonnaric

Aujourd’hui nous allons parler d’Arslan de Hiromu Arakawa, de Sangsues de Daisuke Imai et d’Ajin de Gamon Sakurai et Tsuina Miura. Allons-y !

Lire la suite « Manga au singulier #1 : Arslan, Sangsues et Ajin »