Quod reliquum est

Les #4FavMangas de Nostroblog – Le retour !

Après un premier jet en 2015, le hashtag #4favmangas revient avec une présentation claire et concise de 4 titres favoris choisis par chacun des nouveaux membres du Nostroblog.

I. Andrea

Blame!

Lire la suite « Les #4FavMangas de Nostroblog – Le retour ! »

Publicités
Gare au manga

Nostro Awards 2016 : les meilleurs mangas d’Action

nostro-awards-action

Pour contraster avec le quotidien et ses tranches de vie qui peuvent paraître monotones au yeux de certains, il nous faut de l’aventure, du rythme, des bagarres ! Ce joli programme, on le retrouve dans notre sélection des meilleurs mangas d’action débutés en 2016. Entre délires esthétique, déconstruction du genre et histoires japonaises, les séries choisies aujourd’hui proposent différentes façons de percevoir le divertissement.

Lire la suite « Nostro Awards 2016 : les meilleurs mangas d’Action »

Neer

Le réalisme graphique dans les mangas

Qu’est-ce que le réalisme ? Se dit réaliste généralement ce qui est proche de la réalité. La signification varie selon le contexte dans lequel ce terme est employé ; il existe le courant pictural réaliste comme il existe le courant littéraire réaliste. Mais ici, il s’agira de se rapporter au graphisme qui se veut être une représentation fidèle du réel.

Ainsi, inutile de faire un listing des œuvres possédant un style graphique réaliste, ce ne serait pas intéressant. Et bien que, par exemple, le style graphique de Tetsuo Hara ou de Boichi puissent être qualifiés de réalistes, je ne les considère pas réalistes au sens propre dans la mesure où il y a énormément d’exagérations (muscles extrêmement saillants, déformations etc.). Ces mangakas usent également d’une abondance de codes visuels, sans parler de l’idéalisation des corps qu’ils soient féminins ou masculins. Non, ce qui nous intéresse est un réalisme qui permette au manga de s’émanciper de ces exagérations graphiques et de ces stéréotypes.

Dès lors, en quoi le réalisme peut-il permettre à un manga de s’affranchir de ses codes ?

Il s’agira donc dans cet article de comparer trois mangakas qui tentent bien différemment d’innover en usant du réalisme.

Lire la suite « Le réalisme graphique dans les mangas »

Capsules cro'

Une Sacrée Mamie, Saga riche en émotions

Pour tout vous dire, Une Sacrée Mamie est le genre de manga que je n’aurai même pas pris la peine de regarder sur un étal et encore moins de retirer d’un facing en librairie. Je n’ai rien contre les grands-mères et les générations précédentes, loin s’en faut. Pas seulement parce qu’elles ont fait pipi avant moi. Je ne suis juste pas vraiment dans ma tasse de thé avec le manga mis en avant comme familial. Une Sacrée Mamie ne devrait pas déroger à mon ego de conduite. Ces bons vieux préjugés laissent toujours une amertume particulière lorsqu’au final un contre-exemple vient les briser en mille morceaux. Toujours empressé de prendre mes volumes manquants et de lorgner sur le même type de lectures, j’en oublie des fois que des titres tout en simplicité ne tablant que sur le casting mères, filles et fils, rivalisent avec les trucs les plus fouillés et complexes qui soient.

Le prêt de l’intégrale de la série m’a convaincu d’autant plus vite de cette vérité. Affirmation qui existe heureusement pour beaucoup d’autres titres qu’Une Sacrée Mamie. Là, comme ça à chaud, je ne fais sortir de mon chapeau que du Yotsuba& ou du Mes Voisins les Yamada. En creusant beaucoup ressortent. Les titres dits familiaux sont loin d’être une cible de niche. Ils traitent du sujet dans toutes les mesures et sous tous les angles possibles. Il y en a pour toutes les bourses. Ici, aucune ardoise à régler pour onze tomes chargés en chapitres. L’avantage du prêt m’évitant d’avancer piécettes et me dotant du tout à portée de main. Nul risque, nulle attente. Que demande le peuple ?  Après digestion, intérêt zéro pour le titre ou flamme immédiate ?

nostroblog_unesacreemamie
L’écharpe de rigueur, même en cas de temps doux, est l’apanage de nos aïeux.

Lire la suite « Une Sacrée Mamie, Saga riche en émotions »

I Write sins not tragedies

Un regard sur… Sumeragi Natsuki

Le nom de Sumeragi Natsuki ne vous dit rien ? Découvrez le travail de cette mangaka si peu connue par chez nous, mais qui comptabilise pourtant pas moins de 7 titres licenciés en France.

Sumeragi Natsuki Lire la suite « Un regard sur… Sumeragi Natsuki »

Mirabilia

Kyôgen : la folie maîtrisée (partie 2/2)

Dans la précédente partie, nous avions évoqué plusieurs caractéristiques du théâtre kyôgen : ses origines, son jeu scénique et son matériel (masques, accessoires et costumes). Après un bref aperçu des pièces jouées, nous allons nous intéresser aux acteurs qui, en les « réactivant », contribuent à la perpétuation d’une tradition vieille de 4 siècles, classant ainsi certaines familles d’acteurs au rang de « Trésor national Vivant ».

Lire la suite « Kyôgen : la folie maîtrisée (partie 2/2) »

Manga

Ki-ichi VS the World

J’avais fait un article sur Ki-itchi VS à la sortie du premier tome, en 2012. Depuis, la série est devenue quelque peu invisible, chaque tome sortant dans la plus totale discrétion. Il faut avouer que le sujet ne fait pas rêveur, en traitant d’un Japon réaliste et loin d’être idéalisé. Bouclé en 11 tomes depuis Octobre dernier, j’ai enfin pris le temps de lire la fin.

image-kiitchi-vs Lire la suite « Ki-ichi VS the World »