Comic books

La jeunesse de Picsou – Don Rosa, archiviste de l’enfance

Je viens de lire le premier tome du diptyque La jeunesse de Picsou, écrit et dessiné par Don Rosa. Un travail de fourmi nourri par la passion d’un homme qui a lu, décortiqué et appris par cœur (pourrait-on penser) la bibliographie de Carl Barks sur la vie de Picsou et ses canards de congénères. J’espère que la lecture de cet article saura vous donner envie de lire cette bande dessinée comme cette dernière m’a donné envie d’écrire cet article.

C’est à travers une anthologie chronologique qu’il retrace l’histoire de ce personnage emblématique qu’est Balthazar Picsou, la compilation The Life and Times of Scrooge McDuck en VO (on restera sur les traductions françaises dans un souci de clarté et de compréhension grand public), et recompose son passé. Plus de secrets désormais pour ce vieil homme aigri et richissime qui ne peut être désormais vu d’un mauvais œil car, bon sang, quelle vie !

la-jeunesse-de-picsou-1-glenat
Couverture de l’édition lue et commentée

Lire la suite « La jeunesse de Picsou – Don Rosa, archiviste de l’enfance »

Eck, Sur vos écrans

Big Hero 6 – Quand Disney revient d’un voyage au Japon

San Fransokyo, quoi de plus adéquat comme mélange de villes et de cultures que San Francisco et Tokyo, qui sont conjointement présentes aux deux bords d’un même océan, et qui font le lien entre culture américaine (comics) et culture japonaise (manga). Le nom de la ville et sa représentation visuelle et culturelle sont une synthèse parfaite du concept même de Big Hero 6, à savoir un mix américano-japonais, ou nippo-américain si vous préférez dans cet ordre. Les Nouveaux Héros en français, ce film est une adaptation d’une équipe de super-héros issue d’un comic book Marvel de 2008, lui-même faisant suite à une équipe de 1998. Et quand vous allez voir les couvertures, vous aurez compris que le rouleau compresseur Disney sera passé par là pour adoucir tout ça façon… Disney ?

Sunfire & Big Hero 6Big Hero 6

Lire la suite « Big Hero 6 – Quand Disney revient d’un voyage au Japon »