Damien, Quod reliquum est

Hentai : passage en revue ! [NSFW]

Ceux qui me suivent sur Twitter ont pu constater mon immense chagrin suite à l’annonce de l’arrêt brusque du manga Keijo!!!!!!!! qui a m’a tenu en émoi pendant près de 2 ans. Même si les raisons tristement évoquées par l’auteur sur son blog sont parfaitement légitimes, je me sens un peu orphelin. Vision d’un hochet C-cup que l’on vient de violemment m’arracher. Certes, Prison School continue d’alimenter ma déviance mais il me faut un autre produit de substitution pour avoir mes 5 fesses et nichons par jour afin de préserver ma santé. Chercher un autre manga comme Tsugumomo, le fils bâtard de Tenjou Tenge et Urusei Yatsura ? Oui, mais non. J’ai cherché ailleurs et, après réflexion, y ai trouvé une part de bonheur…

tumblr_moh1xlmXP71s0pux0o1_500

Lire la suite « Hentai : passage en revue ! [NSFW] »

Eck

Hentai : mélopées de la plastique et poupées élastiques

Bonjour ou bonsoir, fidèle lectorat ou nouveaux venus, curieux et curieuses de tout poil voire même imberbes ou rasé·e·s, pas de distinction ni même de chichis aujourd’hui car nous allons discuter du tout dernier manga à la mode dont le tout monde parle, n’hésitez donc pas à partager cet article avec vos proches et vos am-OH LA NON MALHEUREUX. Aujourd’hui on parle de sexe donc éloignez vos gamins de l’écran, ça va tâcher sale comme cette première fois maladroite quand vous aviez 18 ans et que ça s’est fini à la main parce que « pfou, en vrai c’est pas comme dans les hentai ». Parlons-en, des hentai. Ces mal aimés, ces caricaturés et pointés du doigt. Quelle image du sexe donnent-t-ils à leurs lecteurs ? Qui devraient être les lecteurs d’ailleurs, plutôt des jeunes en quête de sensations ou alors des adultes aguerris qui connaissent déjà leur sujet ? Et sinon au fait, c’est quoi le hentai ?

ShindoL's Cultural Anthropology, un petit bijou de l'artiste qui a ravi mon cœur (mais pas que).
ShindoL’s Cultural Anthropology, un petit bijou de l’artiste qui a ravi mon cœur (mais pas que).

Lire la suite « Hentai : mélopées de la plastique et poupées élastiques »

Images dérisoires, Ours256

Food Wars met Yves Camdeborde et les cuisiniers de Masterchef à la rue !

food-wars-1-tonkamArrivé il y a quelques mois en France via les Editions Tonkam, Food Wars – ou Shokugeki no Sôma pour ceux qui préfèrent le titre japonais – a eu le droit à une adaptation animée remarquée qui vient de commencer sur ADN. Cependant, avec un fanservice utilisé à outrance dans ses premiers chapitres (ou premiers épisodes selon le médium que vous suivez), le titre ne laissait pas une très bonne première impression. Alors, fanservice d’accroche ou cache-misère ? C’est ce qu’on va tenter de découvrir aujourd’hui.

Food Wars raconte l’histoire de Sôma, un jeune garçon qui travaille depuis toujours avec son père dans leur restaurant familial Yukihira. Alors qu’il passe son temps à affronter son père pour le forcer à reconnaitre son talent, le jeune garçon ne se rend pas compte qu’il ne lui manque qu’une seule chose pour y arriver : de l’expérience. Son paternel partant pour cuisiner pour des hôtels de luxe autour du monde, Sôma se retrouve inscrit presque malgré lui dans une école pas comme les autres : l’Académie Totsuki. Sa spécificité ? Les élèves s’affrontent dans des combats culinaires qui mettent en jeu tout et n’importe quoi ! Sôma va se rendre compte qu’il n’est pas le seul à être doué en cuisine et ainsi comprendre pourquoi son père l’a envoyé là…

Lire la suite « Food Wars met Yves Camdeborde et les cuisiniers de Masterchef à la rue ! »