Quod reliquum est

MPD Psycho : une iconostase de chair et d’encre

Dans la famille « série méconnue regorgeant de qualité et rendant gorge avec qualité », je demande le petit neveu tétraplégique qu’on a oublié de débrancher : Multiple Personnality Detective Psycho (MPD Psycho). 12 ans plus tard, la série, terminée cet été au Japon avec 24 volumes, poursuit difficilement sa publication chez Pika (1 tome par an à partir du 10ème) dans une indifférence quasi-générale.

on-va-lui-injecter-de-la-hype
Injection de 50 ml de hype…

Je ne vais pas donner une vue d’ensemble sur les 18 tomes parus mais plutôt me concentrer sur le premier volume sans tenir compte des événements qui se produisent dans les suivants. En somme, me mettre dans la peau d’un lecteur qui découvre cette série et par là tenter d’offrir à celle-ci une seconde chance d’exister au grand jour…

Lire la suite « MPD Psycho : une iconostase de chair et d’encre »

Gare au manga

Manga au singulier #2 : Unlucky Young Men, Brainstorm’ seduction, Mirages d’été, Levius et Last Hero Inuyashiki

Voici un nouveau numéro de Manga au singulier, rubrique dans laquelle je sélectionne des premiers tomes de mangas (et/ou des one shot) sortis récemment. Parce que vous comprenez, rester dans le coup, c’est important. Ici seront mis en avant cinq titres publiés en France entre fin août et début octobre et qui représentent des courants et des manières d’aborder le neuvième art assez différents. Trêve de suspens (pour qui n’a pas lu le titre), je vais parler d’Unlucky Young Men, Brainstorm’ seduction, Mirages d’été, Levius et Last Hero Inuyashiki.

Si vous avez lu le premier épisode de Manga au singulier, vous constaterez quelques différences sur la forme (et notamment l’ajout d’une bannière réalisée gracieusement par Julien Bonnaric, dont je vous invite très fortement à faire un tour (voire même plusieurs) sur son site professionnel et sa page Facebook), mais le fond reste le même : c’est-à-dire mettre sur papier le ressenti à la lecture. Pas d’information et encore moins d’analyse dans cette chronique. Désolé.

Julien Bonnaric

Lire la suite « Manga au singulier #2 : Unlucky Young Men, Brainstorm’ seduction, Mirages d’été, Levius et Last Hero Inuyashiki »

Les interviews de Meloku

Interview d’Eiji Otsuka, pour en savoir plus sur Unlucky Young Men et Mishima Boys

Lors de la dernière édition de Japan Expo était présent Eiji Otsuka. Si je m’étais déjà entretenu avec l’auteur au festival d’Angoulême, Unlucky Young Men et Mishima Boys ont depuis été annoncés respectivement chez Ki-oon et Akata. Le rencontrer une nouvelle fois était donc l’occasion d’en savoir plus sur ses nouveaux mangas. Ne pouvant me rendre à Japan Expo, les propos ont été recueillis par Ours256 selon mes questions.

eiji otsuka interview Lire la suite « Interview d’Eiji Otsuka, pour en savoir plus sur Unlucky Young Men et Mishima Boys »

Les interviews de Meloku, Meloku

Entrevue avec le prof manga : Eiji Otsuka

Pendant le festival d’Angoulême, on peut rencontrer des auteurs. Il y a ceux qui viennent à la rencontre des lecteurs et ceux qui viennent simplement en tant que visiteurs. Enfin, un peu plus dans l’ombre, il y a ceux qui viennent négocier les droits de leurs prochaines séries avec les éditeurs. Eiji Otsuka, auteur tout de même d’une conférence publique, fait partie de cette catégorie.

Le mangaka est connu en France principalement pour MPD Psycho, mais également pour être le scénariste de séries comme Leviathan, Madara, Kurosagi et j’en passe. On le sait peut-être un peu moins par chez nous, mais Eiji Otsuka est aussi critique et professeur de manga. D’ailleurs il n’a pas effectué le déplacement seul, puisqu’il été accompagné par deux de ses élèves : Chiharu Nakashima et Tatsuya Asano.

Eiji Otsuka dans son antre.
Eiji Otsuka dans son antre.

C’est donc dans ce contexte que je l’ai rencontré.


Lire la suite « Entrevue avec le prof manga : Eiji Otsuka »

Gare au manga, Meloku

Angoulême 2015, le manga et moi

Bienvenue en 2012. C’est du moins l’impression que j’ai eu en découvrant les différentes sélections de mangas pour le festival d’Angoulême. Plus sérieusement, deux auteurs (que j’adore par ailleurs) sont sélectionnés dans les mêmes catégories qu’en 2012, mais avec des mangas différents, forcément. Il s’agit de deux habitués du festival : Taiyo Matsumoto et Atsushi Kaneko. Mais je vais y revenir, puisque cet article va décortiquer, entre autres, les mangas présents dans les différentes sélections.

angoulême 2015 watterson

Cette année,  mon billet ne va pas s’éterniser puisque les mangas sont au nombre de 7 sur pas moins de 62 bandes-dessinées représentées. Et oui, quand on vous dit que c’est un sous-genre… Bref, parmi ce club des 7, un seul manga a une chance de remporter le prix de sa catégorie. Mais, attention spoilers, il ne gagnera pas. Ne soyez pas impatients de découvrir lequel est-ce, j’en parlerai en temps et en heure (c’est à dire quelques lignes plus loin dans cet article). Commençons donc le tour d’horizon des sélectionnés.

Lire la suite « Angoulême 2015, le manga et moi »

L'hikikomori est de sortie, Meloku

Un samedi au TGS

Une jeune fille fait tomber une pomme à l’arrêt de bus. Je la ramasse et lui tend. Elle la prend et la replace dans son papier. Je me rends alors compte qu’il s’agit de Holo…

Un Toulouse Game Show qui s’achève ainsi ne peut-être qu’un bon Toulouse Game Show. Et pourtant ce n’était pas gagné d’avance… Les deux derniers TGS que j’ai fait étaient en tout point catastrophiques, alors je n’attendais pas grand chose de celui-ci. De plus, le fait que le prix du billet augmente d’année en année ne m’a pas franchement donné envie de m’y rendre… Et pour finir, j’ai failli m’étouffer en voyant la programmation: youtubeurs, journalistes stars du jeu vidéo, animateurs de No-life… Au secours !!

tgs

Lire la suite « Un samedi au TGS »