Laboratoire imaginaire

Parasite (Kiseiju) et l’écologie.

Après une analyse des relations entre les humains et les parasites, il est intéressant de se pencher sur l’écologie. L’écologie, au sein de la biologie, est l’étude des interactions entre les êtres vivants et leurs milieux d’habitat. On peut même préciser cette définition. L’écologie est aussi l’étude de l’équilibre biologique et de la survie des espèces selon les conditions d’existence et les comportements des êtres vivants. Maintenant que les définitions sont posées et admises, on peut les transposer à l’univers de Parasite, le manga d’Hitoshi Iwaaki. Et puis, on va aussi s’égarer de l’écologie pour parler un peu d’anthropologie (un tout petit peu). C’est le chic du biologiste : être polyvalent. Par contre, je spoil un peu.

Lorsque l’on commence à lire le manga ou à regarder la version animée, on est mis nez à nez avec notre planète bleue, la Terre.

lorigine-du-mal
L’origine du mal.

Lire la suite « Parasite (Kiseiju) et l’écologie. »

Images dérisoires, Ours256

Moi, jardinier citadin – Danse avec les salades

Depuis son « divorce » avec Delcourt, les éditions Akata nous proposent des titres qui se différencient énormément des sorties traditionnelles. Avec Seediq Bale, elles s’intéressaient au sort des guerriers seediq dans un conflit qui les opposaient à des japonais présentés comme tortionnaires et intolérants. Dans Moi, jardinier citadin, on quitte les champs de batailles pour aller… dans les champs tout court !

Min-ho CHOI, dessinateur de BD prometteur, ne se retrouve plus dans le système. Depuis quelques années, il vivote en travaillant pour différents studios d’animation, mais il a bien du mal à prendre du plaisir dans la production de masse. Suite à son mariage, il décide de quitter Séoul, et emménage alors à Uijeongbu, une plus petite ville au nord de la capitale et en bordure de montagne. C’est là que, après avoir démissionné, il décide de se consacrer à sa nouvelle vie, entre jardinage et dessins. Sous le regard bienveillant des anciens du quartier, Min-ho CHOI va apprendre à observer les rythmes de la nature, ceux des plantes mais aussi les siens… Complètement ignorant en jardinage, il découvrira pourtant, au contact de ses truculents voisins, à quel point les préjugés véhiculés par le monde moderne ne sont que des aberrations, et qu’il n’est finalement pas si compliqué de cultiver son potager en respectant toute forme de vie… et surtout sans pesticides !! Lire la suite « Moi, jardinier citadin – Danse avec les salades »