Gare au manga

Day of the Flying Head : la fuite des cerveaux revisitée par Shintaro Kago

Alors que les éditions IMHO tardent à publier de nouveaux mangas de Shintaro Kago en français (bon courage à eux), les fanatiques de l’auteur peuvent toujours se tourner vers l’éditeur italien Hollow Press afin d’assouvir leur soif d’eroguro, quand bien même les ouvrages en question tendent bien plus vers la science-fiction et l’horreur que l’érotisme. La barrière de la langue ? Aucun souci, les mangas de Shintaro Kago publiés par Hollow Press sont entièrement muets. Après vous avoir parlé d’Industrial Revolution and World War et de Tract, nous vous présentons dans cet article le troisième projet de la maison d’édition : Day of the Flying Head.

day of the flying head hollow press

Lire la suite « Day of the Flying Head : la fuite des cerveaux revisitée par Shintaro Kago »

Publicités
Neer

GRAVE, de l’eroguro dans le cinéma français ?

Grave est un film réalisé par Julia Ducournau, une inconnue au bataillon qui se démarque clairement des réalisateurs français actuels. En effet, ce film est une œuvre singulière qui se trouve à la croisée des genres : entre film de genre, thriller, comédie et film d’horreur, il est manifestement difficile de coller une étiquette dessus. Et ceci n’est pas pour déplaire la rédaction de Nostroblog. Quitte à analyser cette œuvre, autant prendre un angle original à l’instar de son parti pris en le mettant en lien avec l’eroguro, courant artistique japonais alliant érotique et grotesque.

Dès lors, de quelle manière Grave témoigne-t-il d’une alliance entre l’érotique et le grotesque ?

grave film.jpg

Lire la suite « GRAVE, de l’eroguro dans le cinéma français ? »

Gare au manga

La gazette du manga #3

Elle est de retour ! Les nouveaux lecteurs du blog ne la connaissent pas tant il n’y a pas eu de numéro depuis longtemps (la dernière est sortie en août 2015, quand même). Laissez-moi donc vous présenter La gazette du manga. Il s’agit d’un coin où je parle de l’actu du manga en filtrant uniquement les choses qui m’intéressent. Le but est non seulement d’informer sur des sujets trop souvent omis par les gros sites mais aussi et surtout d’y apporter mon point de vue et mes commentaires. Maintenant que vous savez tout, c’est parti pour les news !

akira-moto
en moto s’il vous plaît (et sans le tome 2 d’Akira)

Lire la suite « La gazette du manga #3 »

Damien, Mirabilia

MURAKAMI Takashi : le chewing-gum collé à la carie de l’humanité

Fin novembre 2000 : tandis que plusieurs d’entre vous dormaient en classe ou chouinaient en public pour que maman vous offre votre kinder surprise à l’Intermarché du coin, je visitais une exposition qui m’a bouleversé sur bien des points. Intitulée Au-delà du spectacle, elle s’est tenue au Centre Pompidou jusqu’au 8 janvier 2001. J’en ai retenu deux éléments primordiaux :

  • Le concept d’esthétique relationnelle de Nicolas Bourriaud. Esthétique rela-quoi ? Je m’explique : il s’agit d’une théorie élaborée en 1998 expliquant la manière dont l’art met en jeu de plus en plus d’interactions humaines, faisant parfois naître une œuvre. Les années multimédia se concentrent autour du désir collectif de créer de nouveaux espaces de convivialité et d’instaurer de nouveaux types de transactions face à l’objet culturel. Ces derniers sont des vecteurs et des producteurs potentiels de sociabilité où le dialogue et l’intersubjectivité confèrent à l’œuvre l’opportunité de montrer et de suggérer son processus de fabrication, sa position dans le jeu des échanges (références, impact, réciprocité) et la fonction qu’elle assigne au « spect-acteur ». L’iconologie panofskienne (le jeu des références dans l’histoire de l’art) demeure mais est reléguée au second plan par l’expérience personnelle du visiteur qui imbrique ses connaissances sur l’œuvre comme autant de briques légitimant à ses yeux son existence et l’éducation qu’il a reçu et se fabrique.
  • Les provocations ero-kawaii de l’artiste japonais Takashi Murakami. Et il va me falloir plus d’un paragraphe car j’en ai pris plein la vue. Retour sur les deux œuvres sulfureuses présentées dans cette exposition… Attention, article NSFW !!

Lire la suite « MURAKAMI Takashi : le chewing-gum collé à la carie de l’humanité »

Le tatami de Nostroblog

NECRONOMIDOL – Nemesis : Interview de l’artiste Jennie Zakrzewski

Ces voix, cette flûte, cette ambiance qui ouvre le Nemesis de Necronomidol… encore un peu et on croirait nos tympans revenus à l’écoute de la bande-son signée J.A. Seazer qui accompagnait le Cache-Cache Pastoral (田園に死す, 1974) de Shuji Terayama. Œuvres musicales contiguës, qui partagent un goût certain pour l’ero-guro puisque l’un se pare d’une illustration de Kazuichi Hanawa, pendant que l’autre s’endimanche de Suehiro Maruo. Ainsi la parution vinyle de Nemesis chez Specific Recordings apparaît comme l’occasion rêvée de s’entretenir avec Jennie Zakrzewski, chargée des relations presses et directrice artistique (entre autres gâpettes), sur le travail visuel qui accompagne la naissance d’un album.

Lire la suite « NECRONOMIDOL – Nemesis : Interview de l’artiste Jennie Zakrzewski »

Gare au manga

Ces 13 mangas que j'attends en français

Si Eck, Enwyn et Bobo le font, pourquoi pas moi ? C’est dans cette optique que je me décide à présenter des mangas qui mériteraient d’être publiés en français.  Choisir, c’est renoncer. Sauf que moi je choisis de ne pas renoncer. Du coup je ne vais pas lister ici-même trois ou quatre séries comme mes collègues, mais bien treize. Ouais, parce que les tops 10 c’est pour les petits joueurs (puis ça porte bonheur treize, non ?). Bon, au final j’ai quand même dû renoncer à quelques titres, car j’en attends bien plus que treize… J’ai donc décidé de me fixer une règle pour concocter cette liste : présenter uniquement des mangas d’auteurs qui ont déjà été publiés en France.

Et si certains éditeurs me lisent, qu’ils ne fassent surtout pas les timides et qu’ils piochent allègrement dans cette liste. C’est cadeau.

Lire la suite « Ces 13 mangas que j'attends en français »

Gare au manga

Tract de Shintaro Kago : reprendrez-vous des spaghettis à la sauce eroguro ?

Après une première collaboration qui a donné lieu à l’excellent Industrial Revolution and World War en 2015, la maison d’édition italienne Hollow Press croise à nouveau la route de Shintaro Kago (présenté par moi-même ici) pour donner naissance à Tract. Présenté sous la forme d’une exposition au Toronto Comic Arts Fetival, le bouquin est désormais disponible sur le site de l’éditeur au prix de 20€. On est loin du format manga traditionnel, l’ouvrage étant composé de 64 pages entièrement en couleurs publiées en A4. Et nul besoin de comprendre l’italien, le japonais ou que sais-je : comme son prédécesseur, Tract est une BD muette.

Track Shintaro Kago cover

Lire la suite « Tract de Shintaro Kago : reprendrez-vous des spaghettis à la sauce eroguro ? »