LvK, Nostrogamer

L’E3 des nostrogamers

e3_2017

Il vient de fermer ses portes, il a créé de l’enthousiasme, provoqué une déferlante de sel. Il, c’est l’Electronic Entertainement Expo. Plus connu sous l’abréviation E3, ce salon américain du jeu vidéo a lieu chaque année au mois de juin à Los Angeles. Son importance est telle que c’est lui qui donne le ton sur le marché du jeu vidéo. Les nouvelles consoles et nouvelles licences (ou suite) sont annoncées au cours de l’E3 via des conférences organisées par les constructeurs ou les éditeurs. Comme en 2015, l’équipe (enfin une petite partie) de Nostroblog livre son avis. Lire la suite « L’E3 des nostrogamers »

Nostrogamer

Unravel : il suffira d’un fil

Je me souviens encore de l’annonce d’Unravel. C’était lors de l’E3 2015, la grande messe annuelle du jeu vidéo et cible de tous les regards. Alors que les conférences interminables et les auto-célébrations s’enchaînent, c’est à la surprise générale Electronic Arts qui attire mon attention. En slalomant entre les FIFA, MADDEN, Need For Speed et Battlefront, on découvre Unravel. C’est le très doux Martin Sahlin (créatif – Studio Coldwood Interactive) qui monte sur scène pour pitcher ce beau projet suédois

Martin_Sahlin
le meilleur moment de l’E3 2015

Noyé dans la masse de jeux de la conférence voir même de l’E3, Unravel arrive tout de même à sortir son épingle du jeu. D’abord parce que le discours et la timidité de Martin Sahlin a marqué mais aussi parce que la curiosité est totale. Il semble y avoir dans ce jeu un brillant mélange entre songes et réalité. L’un et l’autre se reliant par un fil rouge. L’envie d’en savoir plus est là et c’est lors de la Gamescom (l’E3 en version européenne) que l’on va découvrir du gameplay. Dans la forme, il n’y a rien de bien original puisqu’il s’agit d’un plateformer à scrolling horizontal mais en évoluant sur les deux tableaux accessibles on se rapproche des expériences Limbo, voire Braid. Pour finir avec les comparatifs, le récent et très discuté (et non discutable) The Witness, démontre que le genre est bien moins important que le sous texte.

Lire la suite « Unravel : il suffira d’un fil »