Damien, Découvertes, Eck, Quod reliquum est, Sur vos écrans

Les tops 3 des Nostroblogueurs – édition 2018

La transition entre 2018 et 2019 est bien évidemment synonyme de la période des tops et des bilans. Aujourd’hui les Nostroblogueurs (parmi ceux qui se sont remis des fêtes, du moins) se sont réunis pour dresser la liste de leurs coups de cœur de l’année. Au programme de nombreux mangas, des séries, des films ou même des jeux vidéo !

Lire la suite « Les tops 3 des Nostroblogueurs – édition 2018 »

Galatruc

My Lesbian Experience with Loneliness : un peu de fesse et beaucoup de difficultés

Ce mois-ci chez l’éditeur américain Seven Seas a été annoncée la sortie de My Solo Exchange Diary, la suite du manga autobiographique My Lesbian Experience With Loneliness, de Nagata Kabi, chez le même éditeur. En plus d’être une bonne nouvelle, cette publication est aussi un témoin du succès que cette autobiographie remporte parmi le lectorat anglophone (et japonais, bien sûr). Vous avez d’ailleurs probablement déjà vu sa couverture rose à rayures quelque part, et ce manga a déjà remporté plusieurs prix plus ou moins officiels, au Japon et aux États-Unis. Rien d’officiellement annoncé en France pour l’instant, mais c’est un titre que j’attends avec impatience.

Comme le titre l’indique, il s’agit d’une autobiographie touchant à des sujets très intimes dans les détails, c’est donc une œuvre très personnelle. Et pourtant, c’est aussi une œuvre très universelle par sa clarté et son large éventail de thèmes.

91tuQVIWztL
L’édition américaine chez Seven Seas Entertainment

Lire la suite « My Lesbian Experience with Loneliness : un peu de fesse et beaucoup de difficultés »

Gare au manga

Le guide des meilleurs mangas de 2017

En ce qui concerne les nouveautés manga, 2017 fut une année riche en titres de qualité dans des domaines très différents. Afin de représenter au mieux la diversité des bandes dessinées japonaises, j’ai concocté un guide des œuvres les plus marquantes de l’année selon dix catégories. Chacune d’entre elles se présente sous la forme d’une sélection de trois mangas et d’un coup de cœur. Vous trouverez sur les couvertures des légendes indiquant l’éditeur de la série, le nombres de tomes parus en 2017, une note signifiant si le manga est en cours ou terminé en France et son prix. Les critères de nomination sont très simples puisqu’ils se reposent sur les titres que j’ai achetés au cours de l’année ainsi que mes goûts personnels. Sur ce, c’est parti pour les découvertes, et n’hésitez surtout pas à dévoiler quels ont été vos chouchous de cette année !

le guides des meilleurs mangas de 2017 - manga suki

Lire la suite « Le guide des meilleurs mangas de 2017 »

bandes dessinées, Kevo42

Megg, Mogg & Owl : Sexe, drogue et dépression nerveuse

Toujours à la recherche de nouveautés croustillantes, le Nostroblog vous présente cette semaine la série Megg, Mogg & Owl. Une bande dessinée en plein dans notre ligne éditoriale, drôle et glauque à la fois.

Megg, Mogg & Owl est une bande dessinée australienne, traduite en France par un petit éditeur appelé Misma et découverte par Stéphane Beaujean qui arrive toujours à glisser des perles de chaos dans la sélection du festival d’Angoulême.

Cette série a débuté par accident. Simon Hanselmann, artiste et auteur de fanzines peint pour une exposition une sorcière et son chat, qu’il nomme en hommage aux personnages d’albums pour enfants Meg, Mog & Owl.  La toile plaît tant qu’il en tire une série d’histoires courtes sur le tumblr http://girlmountain.tumblr.com. La suite est une success story comme Internet les aime, avec édition aux États-Unis chez Fantagraphics et une vraie reconnaissance critique et publique en France.

De quoi parle-t’on ? Megg la sorcière et son conjoint de chat Mogg passent leurs journées à picoler, baiser et se droguer, tandis que leur colocataire Owl essaie tant bien que mal de joindre les deux bouts entre deux boulots dans des call-centers. Ils croisent des personnages pittoresques tels que Mike le roi de la glande et surtout Werewolf Jones, loup-garou dealer, père indigne et agent du chaos de manière générale.

Lire la suite « Megg, Mogg & Owl : Sexe, drogue et dépression nerveuse »

Expédition Yggdrasil

Expédition Yggdrasil – Épisode 5 : Le Minotaure

Toutes les aventures ont une fin. Et dans cet épisode, nous vous racontons comment s’est terminée l’expédition du Major Tom.

Mais le podcast n’est pas terminé, lui ! Et pour la suite, nous avons besoin de vos théories. Vous avez une idée de ce qu’est vraiment Yggdrasil ? Vous pensez savoir à quoi servent les différents étages ? Vous croyez qu’il y a de la vie sur Mars ? Alors foncez nous laisser un commentaire avec vos idées, et on en parlera dans le prochain épisode.

expygg-1x05-promo

Lire la suite « Expédition Yggdrasil – Épisode 5 : Le Minotaure »

Mirabilia

Kyôgen : la folie maîtrisée (partie 2/2)

Dans la précédente partie, nous avions évoqué plusieurs caractéristiques du théâtre kyôgen : ses origines, son jeu scénique et son matériel (masques, accessoires et costumes). Après un bref aperçu des pièces jouées, nous allons nous intéresser aux acteurs qui, en les « réactivant », contribuent à la perpétuation d’une tradition vieille de 4 siècles, classant ainsi certaines familles d’acteurs au rang de « Trésor national Vivant ».

Lire la suite « Kyôgen : la folie maîtrisée (partie 2/2) »

Mirabilia

Kyôgen : la folie maîtrisée (partie 1/2)

Introduction

Issu d’un terme en bas latin (masca, « spectre, sorcière »), le masque est un objet souple ou rigide couvrant (partiellement ou intégralement) le visage et représentant lui-même une face (humaine, animale, imaginaire, etc.). Cette notion démoniaque est associée dans l’imaginaire populaire au fait que le masque suscite généralement l’effroi mais aussi la surprise (la Toussaint au Mexique, les carnavals en Europe, etc. ). Toutefois, le masque en lui-même n’est qu’un objet, une œuvre plastique qui vaut autant par la démarche de son support que par sa forme : il arrive parfois qu’il ne soit pas dans l’obligation de représenter un personnage particulier, puisqu’il est le symbole animé d’un groupe, d’une communauté. Le masque doit donc être perçu comme une transmutation évanescente de l’identité qui tente de franchir un domaine divin, révéler une personnalité enfouie, s’enfoncer dans la féerie de la danse ou encore se projeter dans le monde du théâtre.

transmutation
Non, nous n’allons pas parler de cette transmutation-ci, même si un sujet sur la théâtralité et le masque dans les tokusatsu peut s’avérer très intéressant.

Parlons justement du théâtre et intéressons-nous, notamment au travers du masque, à une de ses formes pratiquée au Japon mais plutôt méconnue en Occident. Tout le monde connaît, ne serait-ce que de nom, le ou encore le kabuki. Mais qu’en est-il du kyôgen ?

Lire la suite « Kyôgen : la folie maîtrisée (partie 1/2) »

Terra Incognita

Les Trois Grognards : Vis ma grogne de soudard !

La librairie Ty Bull – Tome 2 à Rennes a organisé ce vendredi une soirée à l’occasion du lancement d’une nouvelle série intitulée Les Trois Grognards (Casterman). Le dessinateur Fred Salsedo (Ratafia, Nous ne serons jamais des héros, etc.) et le scénariste Régis Hautière (La guerre des Lulus, Aquablue, etc.) ont fait le déplacement pour présenter le premier album. Entretien entre une coupe de champagne et une assiette de cochonnailles.

Couv_280509
© CASTERMAN/Frédérik Salsedo/Régis Hautière

Lire la suite « Les Trois Grognards : Vis ma grogne de soudard ! »

Azej

Transgression, protection, humour : le sexe dans les images du Moyen Âge

On a pu voir apparaître ces derniers mois des comptes sur Twitter ou Tumblr qui relaient des images médiévales humoristiques. Ils partagent le plus souvent des enluminures avec des créatures issues des bestiaires médiévaux, des scènes de la vie courante assez cocasses et parfois même des images carrément érotiques voire sexuelles. Le problème de ces comptes est qu’ils publient ces images sans jamais les contextualiser ou les expliquer. Si de notre point de vue d’internaute du XXIe siècle, le contenu est drôle, on ne parvient pas toujours à saisir le véritable sens de ce que l’on vient de voir, comment ces images étaient perçues, et à quel point elles étaient répandues.

Ici ce seront essentiellement les représentations des organes sexuels qui vont nous intéresser, parce qu’outre le fait qu’on dispose ainsi d’un corpus large, je trouve qu’elles illustrent très bien la manière dont les hommes au Moyen Âge concevaient différemment les images. Et, sans le cacher, le sujet d’étude est fort drôle. Néanmoins je ne me base que sur des images que l’on trouve en Occident chrétien, d’une part parce que c’est essentiellement celles-ci que publient les comptes médiévistes humoristiques, d’autre part parce que le rapport à l’image n’est pas le même en dehors de la Chrétienté et que je ne tenterais pas d’expliquer un sujet que je ne maîtrise pas le moins du monde.

Lire la suite « Transgression, protection, humour : le sexe dans les images du Moyen Âge »

Let's Talk About

Let’s Talk About : Dragon Ball

Aujourd’hui on fait comme Dragon Ball (ça tombe bien) et on revient avec un programme que tout le monde croyait mort et enterré: Let’s Talk About.

Cette saison 2 de Let’s Talk About, diffusée à la fois sur Nostroblog et Turnleft, est très différente de la première. On passe beaucoup moins de temps sur un canapé, par exemple.

Pour ce premier épisode, on s’intéresse à Dragon Ball, parce que Dragon Ball Z: Fukkatsu no F arrive  et qu’on suit grave l’actu, même quand on en parle pas.