Gare au manga

L’Enfant et le Maudit : l’image comme vecteur de poésie

Les joueurs du récent The Last Guardian le savent, la poésie ne se ressent pas uniquement en lisant des poèmes, elle peut se cacher dans les images. Dans ce jeu vidéo de Fumito Ueda, on incarne un jeune garçon faisant la rencontre d’un animal fantastique. S’ensuit une épopée quasi-muette d’une splendeur telle que le spectateur actif devant son écran pourra sans mal s’émerveiller et qualifier l’œuvre de poétique.

l'enfant et le maudit manga

« La poésie, on ne sait pas ce que c’est, mais on la reconnaît quand on la rencontre », disait Jean L’Anselme. Et ce terme de poésie, quand bien même il peut paraître galvaudé, c’est justement ce qu’évoque une œuvre mettant elle aussi en scène l’histoire d’une rencontre : L’Enfant et le Maudit ; un manga d’un artiste se cachant sous le pseudonyme de Nagabe, publié au Japon depuis 2015. Dans cet article, nous allons nous intéresser à ce titre atypique selon la question suivante : de quelles manières L’Enfant et le Maudit dégage-t-il de la poésie ?

Lire la suite « L’Enfant et le Maudit : l’image comme vecteur de poésie »

Gare au manga

L’ère des Cristaux : l’art de la narration par l’image

Après avoir remporté le prestigieux Prix Tezuka dans la catégorie de la nouveauté avec Mushi to Uta, Haruko Ichikawa débute en octobre 2012 sa première série dans les pages de la revue Afternoon de Kodansha : L’ère des cristaux. En France, le manga est publié depuis janvier 2016 par les éditions Glénat et c’est Anne-Sophie Thévenon qui se charge de la traduction.

ère des cristaux haruko ichikawa.png

Il s’agit d’une œuvre de science-fiction se déroulant dans un avenir si lointain que les humains ont disparu. La Terre est peuplée de gemmes humanoïdes livrant une lutte acharnée contre les Séléniens. On suit l’histoire à travers le regard de Phos, un cristal ne pouvant pas prendre part à la guerre du fait de sa fragilité. Ainsi le manga est intéressant à bien des égards. Non seulement on peut y voir des similitudes avec la religion bouddhiste, mais en plus de nombreux thèmes y sont développés : l’immortalité, le regard des autres, le sens de la vie, la place dans la société et bien d’autres. Néanmoins c’est autre chose qui nous intéresse aujourd’hui. En ouvrant un volume de la série, l’esthétisme de Haruko Ichikawa et sa science de la mise en page frappent aussi bien par leur éclat que leur originalité. A partir de ce constat, nous allons analyser les dessins de L’ère des cristaux.

Lire la suite « L’ère des Cristaux : l’art de la narration par l’image »

Gare au manga

L'imagerie de la lune dans le manga

Lumière dans l’obscurité, révélatrice de l’âme humaine, la lune fascine. Moi, évidemment, mais aussi de nombreux mangakas.

Qu’elle soit pleine, sous forme de croissant, ou… étrange, comme dans Soul Eater, la lune fait partie intégrante de la bande-dessinée japonaise.

lune soul eater

Alors, que fait-on de la lune dans un manga ?

Lire la suite « L'imagerie de la lune dans le manga »

Le bazar du renard

[interlude visuel]

La beauté est inutile, et c’est précisément pour cela qu’elle est attirante. C’est sur cette base que je vous propose de perdre agréablement votre temps avec mon article. Ici, je vais vous proposer une série d’illustrateurs dont j’apprécie le travail et qui touchent à des thèmes qui me fascinent. On va éviter au maximum les textes, pour le plaisir des yeux (et plus, si affinité).

Bonne visite. Et pensez à cliquer sur les images pour les agrandir.

Lire la suite « [interlude visuel] »

Azej

Transgression, protection, humour : le sexe dans les images du Moyen Âge

On a pu voir apparaître ces derniers mois des comptes sur Twitter ou Tumblr qui relaient des images médiévales humoristiques. Ils partagent le plus souvent des enluminures avec des créatures issues des bestiaires médiévaux, des scènes de la vie courante assez cocasses et parfois même des images carrément érotiques voire sexuelles. Le problème de ces comptes est qu’ils publient ces images sans jamais les contextualiser ou les expliquer. Si de notre point de vue d’internaute du XXIe siècle, le contenu est drôle, on ne parvient pas toujours à saisir le véritable sens de ce que l’on vient de voir, comment ces images étaient perçues, et à quel point elles étaient répandues.

Ici ce seront essentiellement les représentations des organes sexuels qui vont nous intéresser, parce qu’outre le fait qu’on dispose ainsi d’un corpus large, je trouve qu’elles illustrent très bien la manière dont les hommes au Moyen Âge concevaient différemment les images. Et, sans le cacher, le sujet d’étude est fort drôle. Néanmoins je ne me base que sur des images que l’on trouve en Occident chrétien, d’une part parce que c’est essentiellement celles-ci que publient les comptes médiévistes humoristiques, d’autre part parce que le rapport à l’image n’est pas le même en dehors de la Chrétienté et que je ne tenterais pas d’expliquer un sujet que je ne maîtrise pas le moins du monde.

Lire la suite « Transgression, protection, humour : le sexe dans les images du Moyen Âge »