Gare au manga

Les femmes fatales de Shuzo Oshimi

Publié en France pour la première fois en 2015 par les éditions Akata grâce à Dans l’intimité de Marie avant d’intégrer le catalogue de Ki-oon avec Les Fleurs du Mal et en attendant Happiness chez Pika, Shuzo Oshimi s’est très vite imposé comme l’un des auteurs les plus doués de sa génération. Au Japon, l’artiste fait également les beaux jours de plusieurs maisons d’édition puisque sont sortis simultanément le sixième tome de sa série phare Happiness chez Kodansha, le premier volume de son dernier manga Chi no Wadachi chez Shogakukan et enfin Femme fatale, son premier artbook chez Futabasha. Aujourd’hui, c’est ce dernier qui nous intéresse.

femme fatale - shuzo oshimi artbook.jpg

Coûtant 2400 yens (soit environ 18€), Femme fatale retrace la carrière de Shuzo Oshimi à travers 128 pages d’illustrations entièrement en couleur, à l’exception de deux doubles-pages représentant les couvertures du premier tome des Fleurs du Mal et du cinquième d’Happiness qui ont donc été édités en noir et blanc (sauf en France pour la première). Comme en témoigne le titre de l’artbook et sa couverture mettant en avant trois jeunes femmes emblématiques de la bibliographie de l’auteur, l’ouvrage tourne autour de la gente féminine. Bien entendu, il y a des personnages masculins mais ils sont clairement minoritaires. De plus, il est important de noter que le livre ne suit pas l’évolution de l’auteur d’une manière chronologique, ce qui fait s’alterner des illustrations absolument sublimes avec d’autres beaucoup moins marquantes.

Lire la suite « Les femmes fatales de Shuzo Oshimi »

Gare au manga

Mini-artbook pour maxi-qualité

Parce que même petit un artbook c’est joli, je vais vous présenter rapidement deux recueils d’images que j’apprécie particulièrement. Ils ont couté moins de 12 euros pièce et ne sont donc pas très onéreux.

Real Postcard Book 2010 :

Real Postcard Book

Il s’agit en fait d’un petit livre regroupant 30 illustrations de Real en couleurs. Certaines sont plutôt anciennes mais d’autres datent de 2010, année où est sorti l’ouvrage. A ma connaissance le bouquin ne contient pas d’illustrations originales, mais c’est toujours un plaisir d’avoir un recueil des dessins de Takehiko Inoue. Attention cependant, mieux vaut avoir lu la série jusqu’au tome 10 pour découvrir le postcard book, au risque de faire dévoiler des éléments clefs de la narration du manga.

Lire la suite « Mini-artbook pour maxi-qualité »