Les interviews de Meloku

3 questions à Daisuke Imai

Fin 2015, en pleine publication de Sangsues, la maison d’édition Casterman nous a permis prendre contact avec Daisuke Imai afin de parler de son art. En résulte une courte interview d’à peine trois questions longtemps restée dans nos placards et que nous décidons d’enfin vous dévoiler. Et pour cause, l’auteur revient au devant de la scène avec la publication de Destins Parallèles chez Komikku. Un projet ambitieux de l’artiste puisqu’il s’agit en fait de deux séries agissants comme des miroirs l’une de l’autre, Elle et Lui, alternant le point de vue sur une romance entre la femme et l’homme.

daisuke imai (sangsues - destins paralleles) interview.png

Etant tombé sous le charme des dessins de Daisuke Imai à la lecture de Sangsues, fasciné par la manière dont ses personnages se fondent dans les décors, je l’ai questionné sur son processus créatif. L’entretien est succinct mais si comme moi les planches de l’artiste vous séduisent, quelques informations sur sa manière de les composer pourraient vous intéresser.

Lire la suite « 3 questions à Daisuke Imai »

Publicités
Gare au manga, Manga

Manga au singulier #4

Plus d’un an après le précédent numéro, voici le retour de cette rubrique tant aimée. Comme d’habitude, on sélectionne le premier tome de quelques nouvelles séries sorties récemment. Petite nouveauté, nous sommes plusieurs de l’équipe à exprimer ci-après nos avis. Au programme :

Je voudrais être tué par une lycéenne

[Meloku]
Adorant plus que tout Usamaru Furuya pour des ouvrages comme Litchi Hikari Club et Je ne suis pas un homme, j’attendais son retour en France avec beaucoup d’impatience. Et c’est J’aimerais être tué par une lycéenne qui ouvre le bal, un manga dont je ne doutais aucunement de la qualité avant de l’acheter (d’autant plus que je l’ai lu en vo). Bref, me plonger dans la logique maladive dépeinte par cet auteur m’a fait un bien fou tant elle est retranscrite avec justesse. Là où certains se moquent des fetish ou en rajoute, enlevant toute crédibilité à la déviance représentée, Furuya la met en scène sans juger. Bien sûr, il restera des crétins pour hurler « JAPOOON » mais qu’importe. Ce qui compte réellement c’est qu’il arrive à toucher les lecteurs passionnés par son aura malsaine. De plus, il brille par sa mise en scène qui fascinera les nouveaux venus et ce sera un immense plaisir de retrouver le tracé de son crayon pour les anciens lecteurs. Espérons juste que d’autres mangas de Furuya suivent, à commencer par Notre Hikari Club, afin qu’une nouvelle génération découvre cet artiste hors normes.

Lire la suite « Manga au singulier #4 »

Gare au manga

L’Enfant et le Maudit : l’image comme vecteur de poésie

Les joueurs du récent The Last Guardian le savent, la poésie ne se ressent pas uniquement en lisant des poèmes, elle peut se cacher dans les images. Dans ce jeu vidéo de Fumito Ueda, on incarne un jeune garçon faisant la rencontre d’un animal fantastique. S’ensuit une épopée quasi-muette d’une splendeur telle que le spectateur actif devant son écran pourra sans mal s’émerveiller et qualifier l’œuvre de poétique.

l'enfant et le maudit manga

« La poésie, on ne sait pas ce que c’est, mais on la reconnaît quand on la rencontre », disait Jean L’Anselme. Et ce terme de poésie, quand bien même il peut paraître galvaudé, c’est justement ce qu’évoque une œuvre mettant elle aussi en scène l’histoire d’une rencontre : L’Enfant et le Maudit ; un manga d’un artiste se cachant sous le pseudonyme de Nagabe, publié au Japon depuis 2015. Dans cet article, nous allons nous intéresser à ce titre atypique selon la question suivante : de quelles manières L’Enfant et le Maudit dégage-t-il de la poésie ?

Lire la suite « L’Enfant et le Maudit : l’image comme vecteur de poésie »

Gare au manga

Nostro Awards 2016 : les meilleurs mangas à Suspense

nostro-awards-polar

Après l’action, découvrons les polars qui ont maqué l’année 2016. Certains ne sont pas pour autant sans temps mort non, mais ils ajoutent une dose de mystères ou alors une tonalité pouvant rappeler les films noirs. D’autres, plus lents, brillent par leurs enquêtes, et par le fait de tenir en haleine le lecteur jusqu’à lui donner toutes les cartes en mains à la fin. Bref, voici la dernière sélection de ces Nostro Awards !

Lire la suite « Nostro Awards 2016 : les meilleurs mangas à Suspense »

Gare au manga

Nostro Awards 2016 : les meilleurs mangas sur le Quotidien

nostro-awards-quotidien

Retour à notre monde à présent. Après avoir exploré l’imaginaire avec la sélection précédente, les Nostro Awards continuent et récompensent des œuvres présentant des tranches de vie se déroulant dans notre réalité. Ainsi elles abordent des sujets actuels de société ou même l’histoire de France. Elles nous racontent des histoires avec un ton doux ou amère. Elles sont proches de nous, et donc nous touchent avec d’autant plus d’aisance. Rions, pleurons, réfléchissons avec les meilleurs mangas de 2016 sur le quotidien.

Lire la suite « Nostro Awards 2016 : les meilleurs mangas sur le Quotidien »

Gare au manga

Nostro Awards 2016 : les meilleurs mangas sur l’Imaginaire

nostro-awards-imaginaire

Pour ces second Nostro Awards, nous allons nous plonger dans le monde de l’imaginaire. Mais pas question de faire doublon avec la SF/Fantasy. Nous parlerons d’œuvres qui se déroulent dans un monde proche du nôtre, mais agrémentées d’une touche de surnaturel. Ici on traite de magie, de légendes, de contes. Ce sont des œuvres qui prêtent, chacune à leur manière, à la rêverie. Elles nous font nous intéresser aux limites de notre monde tout en développant notre imagination.

Lire la suite « Nostro Awards 2016 : les meilleurs mangas sur l’Imaginaire »

BD

Pour une publication française de Yokohama Kaidashi Kikô

Chers lecteurs, même si cette façon de faire est un peu abrupte, je vais faire de la publicité très directe pour inviter les éditeurs français à songer à une publication du manga Yokohama Kaidashi Kikô. C’est un manga exceptionnel, chef d’œuvre contemplatif, et il est vraiment regrettable que nous ne puissions le lire physiquement dans notre langue.

ykk4

3d00a2d9bf7a06f93242bfc4fed392f7Yokohama Kaidashi Kikô est un manga d’Hitoshi Ashinano, publié par Kodansha dans la revue Gekkan Afternoon entre 1994 et 2007. Il existe deux éditions de la série : l’une en 14 volumes, puis la plus récente, condensée en 10 volumes. Elle conte l’histoire d’Alpha, une cyborg très élaborée qui tient un café en attendant le retour de son propriétaire. Dans ce monde, une catastrophe semble avoir fait baisser le niveau de l’activité humaine, ce qui est très propice à une vision calme, contemplative et crépusculaire du monde. Le titre du manga, qu’on peut traduire par « Journal de shopping de Yokohama », évoque les trajets en scooter que doit effectuer Alpha de sa campagne vers Yokohama pour faire les courses. Alors que Yokohama est censée être une ville importante du Japon moderne, elle y croise peu de gens, ce qui est caractéristique de ce monde sur le déclin. Alpha rencontre plusieurs personnages récurrents, de ses voisins humains à d’autres cyborgs, en passant par des créatures surnaturelles, dans diverses séquences tranches-de-vie.

Lire la suite « Pour une publication française de Yokohama Kaidashi Kikô »