Quod reliquum est

« Ô couverture, rabats ta jaquette et dévoile-moi tes dessous ! »

Le maître des livres, vol.6

Jaquette livres
Imperturbable !

Couv maitre livres
La caverne aux merveilles !

Je suis une bibliothèque rigoureuse dans son classement mais colorée dans ses choix, à l’image de Mikoshiba et ses deux assistantes. Ma couverture intérieure entrouvre mes portes aux gens souhaitant, seuls ou accompagnés, retirer leurs œillères vis-à-vis de la littérature jeunesse et embrasser une collection d’ouvrages remarquables. Rien ne déborde de mes linéaires, sauf l’imagination et la soif de découvertes. Chaque livre est comme une craie à prendre pour écrire sa ligne de conduite et se forger de nouveaux principes dans le roman de sa vie.

En deux mots : Trésors enfouis

Umiharu SHINOHARA, komikku, 8.50 €

Lire la suite « « Ô couverture, rabats ta jaquette et dévoile-moi tes dessous ! » »

Gare au manga, Meloku

Ladyboy vs Yakuzas : Le survival qui dit merde à la bien-pensance

WTF ?!, la collection d’Akata proposant des mangas (et autres BD asiatiques) décalées nous surprendra, j’en ai bien l’impression, toujours. Après Magical girl of the end et Le geek, sa blonde et l’assassin, l’éditeur limousin revient à la charge avec Ladyboy vs Yakuzas : L’île du désespoir.

C’est sans assistant que Toshifumi Sakurai dessine ce manga au titre évocateur.

ladyboy vs yakuzas avis

Kozo est un yakuza un peu con. Bon ok, très con. Tellement neuneu qu’il couche avec la femme et la fille de son boss. Ce dernier l’apprend et prépare sa vengeance. Il enlève Kozo et le transforme en femme bien gaulée. Mais ce n’est pas tout, il achète également une île dans laquelle il emprisonne les 100 plus grands criminels sexuels du Japon et y lâche Kozo. La règle est simple : chaque pervers qui parviendra à se taper le transsexuel, de gré ou de force, sera libéré de l’île. C’est à partir de là qu’un océan de mauvais goût se déchaîne sous nos yeux pour notre plus grand plaisir !

Lire la suite « Ladyboy vs Yakuzas : Le survival qui dit merde à la bien-pensance »