Raismith, Salles obscures

Change rien, Terry

Aujourd’hui, je vous propose une review de Zero Theorem, le dernier film de Terry Gilliam sorti cette année. Il conclut sa trilogie orwellienne après Brazil en 1985 et L’armée des 12 singes en 1995.

J’ai ressenti le besoin de rédiger cet avis après les critiques que je vois ça et là, comme quoi Gilliam ne serait plus bon à rien. Je tiens à le défendre. En fait, depuis mon billet sur Billy Bat, je suis devenu l’avocat des auteurs à succès dont on flingue la dernière sortie.

ZT Lire la suite « Change rien, Terry »