Instants mélomanes, Raismith

Cinq autres groupes de new wave

Et c’est un nouvel épisode musical, après l’article de Neer sur le rap français ! Souvenez-vous, il y a quelques temps maintenant, je vous avais présenté cinq groupes pour appréhender le post-punk/new wave. Mais il existe pourtant tellement d’autres groupes qui valent coup, et qui d’ailleurs, sont parfois oubliés ! Je vais donc vous en présenter cinq autres, toujours accompagnés de références musicales. Let’s start the music !

depeche mode

Depeche Mode

Je ne l’avais pas cité la dernière fois, car si on estime que les groupes de l’époque ont d’abord eu un ton post-punk (musique rock teintée de synthé, tendance à l’introspection, etc) pour arriver à la new wave (prédominance electro, tendance à l’introspection mais aussi à quelques envolées lumineuses), Depeche Mode n’est pas passé par la première étape et est arrivé directement dans le train new wave. Ils qualifient de grands-pères spirituels Kraftwerk, pionnier de la musique au synthétiseur, et de pères, OMD, que je vous avais décrit la dernière fois. Lire la suite « Cinq autres groupes de new wave »

Publicités
Instants mélomanes

Cinq groupes pour appréhender le post-punk

killing_joke_live_wlvx_wuxga

Cela fait quelques années maintenant que j’ai découvert mon genre musical de prédilection, et ne me lasse pas d’en écouter plusieurs grands groupes. Il s’agit du post-punk/new wave. Pourquoi accoler ces deux genres en même temps me direz-vous ? D’une part parce que la distinction est mince, et d’autre part car il est communément admis que beaucoup de groupes qualifiés de post-punk à la fin des années 1970 ont été assimilés au mouvement new wave dans les années 1980.

Mais vous, lecteurs de Nostroblog, vous vous demandez pourquoi je vous fais la promotion de ce courant musical en particulier ? D’autant plus que nous n’avons pas l’habitude de parler musique… Eh bien, tout simplement parce que j’associe facilement l’esthétique sonore de ces artistes à l’esthétique visuelle des fictions cyberpunk de cette époque que nous apprécions et que les auteurs que nous préférons apprécient, à l’instar d’Akira, la Trilogie Nikopol ou le film Blade Runner. Tous ces éléments culturels ont des thématiques communes : la dystopie, la peur du nucléaire, la violence urbaine, la contestation, une mentalité gothique et un goût pour une esthétique noire et lente…

Lire la suite « Cinq groupes pour appréhender le post-punk »