Salles obscures

Interview de Keisuke Yoshida, réalisateur de Himeanole et Silver Spoon

Lors du festival Kinotayo, un film a été très apprécié du public : HIMEANOLE de Keisuke Yoshida. Cette intrigue, tant drama comique que thriller, a aussi bien faire rire l’audience qu’elle l’a captivée. Nous avons interviewé le réalisateur.

Nostroblog : HIMEANOLE est l’adaptation d’un manga de Minoru Furuya. Vous avez également réalisé l’adaptation de Silver Spoon au cinéma, une œuvre qui est assez connue en France. Quel est votre lien avec les mangas ?

Keisuke Yoshida : J’aime beaucoup les mangas, mais depuis que j’ai débuté en tant que réalisateur, j’ai plutôt écrit des scénarios originaux. J’ai reçu cependant beaucoup de propositions d’adaptations de manga. Dans ce cas, il faut que le manga me plaise et que je puisse respecter le mangaka. J’adore et j’admire Furuya et Arakawa. C’est pour ça que j’ai adapté ces deux mangas au cinéma. Moi-même, je dessine très très mal, mais je rêve de devenir mangaka.

Lire la suite « Interview de Keisuke Yoshida, réalisateur de Himeanole et Silver Spoon »

Salles obscures

Festival du cinéma japonais contemporain Kinotayo 2016 : bilan

Kinotayo est un festival de cinéma japonais contemporain, qui produit une édition par an depuis 2006*. Tous les films, datent de l’année et demie écoulée, sont présentés au public parisien et en région. Comme beaucoup d’autres festivals, c’est l’occasion de voir des films que nous ne verrez nulle part ailleurs, ni distribués dans les salles, en DVD. Pour cette édition, neuf films en compétition ont été sélectionnés, et deux films ont pu être vus hors-compétition.

*Celle de 2016 a été décalée début 2017.

affiche-11e

Lire la suite « Festival du cinéma japonais contemporain Kinotayo 2016 : bilan »

Mirabilia

L'art contemporain chinois : une plastique made in toc ?

L’idée de ce dossier germait depuis un moment suite à diverses conversations entretenues avec mon entourage et sur le web : l’art contemporain a globalement une mauvaise image. Notre comportement face à l’art a évolué au fil des siècles. Fille de la religion, l’image était au début la manifestation de l’invisible et conçue par des anonymes au service d’une entité divine ou d’un mort à commémorer. Puis notre regard s’est « laïcisé » pour considérer l’image comme une œuvre à part entière : sorties de leurs lieux de vénération, la peinture ou la sculpture sont devenues des objets de collection et des créations artistiques. Arrivent ensuite les apports technologiques à partir du milieu du XIXe siècle (la photographie, le cinéma, etc.) qui ont libéré l’artiste d’un cadre de reproduction stricte de la nature vers une théorisation de l’art. Mais à trop déconstruire un support qui a véhiculé tant d’histoires, de mythes et de croyances, l’homme perd ses repères et l’art contemporain s’ostracise de la société tandis que ses ramifications populaires sont de plus en plus appréciées et valorisées (cinéma, bande dessinée, jeu vidéo, etc.).

En effet, les termes « art » et « contemporain » sont généralement accolés au vide pictural, à l’abstraction conceptuelle, aux performances nihilistes et à la masturbation post-avant-gardiste. Autant d’appellations absconses qui, parfois montées en épingle pour dénicher des notions métaphysiques, entretiennent un rejet populaire. Doit-on pour autant détester toute la production actuelle ?

Lire la suite « L'art contemporain chinois : une plastique made in toc ? »

L'hikikomori est de sortie, Meloku

Un noob à Japan Expo

C’est appréhensif que je me rends pour la première fois à Japan Expo. Entre la peur de me perdre dans Paris, les craintes de la chaleur et du trop plein de foule, la multitude de choses à faire et les limitations financières, le stress n’en finit plus de monter avant même le début du festival. Mais au final vais-je m’amuser lors de cette quinzième édition de Japan Expo ? Vais-je y faire de jolies rencontres ? Vais-je survivre au monde et à la chaleur ? Vais-je avoir assez d’argent pour rentrer dans ma région du Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon natale ? Vous découvrirez toutes les réponses à ces questions en lisant cet article.

je15 Lire la suite « Un noob à Japan Expo »

Kawaii et choupitrucs

Un Pokemon Center sauvage apparaît !

Quand la nouvelle de l’ouverture temporaire, à Paris, d’un Centre Pokémon est apparue, fin avril, sur à peu près tous les sites possibles et inimaginables, j’étais joie. Enfin, on allait pouvoir s’abreuver de goodies tous plus inutiles les uns que les autres. Peluches, figurines, mug, stylos, cartes postales, portes-clés, bonbons, boissons, j’imaginais un peu tout et n’importe quoi, dérivés des 700 pokémons et plus de cette longue saga. Au final, que retenir, entre l’engouement initial et la réalité finale ?

Pokemon Center Paris Lire la suite « Un Pokemon Center sauvage apparaît ! »