Dear Noctis, Rhinestone Eyes

Revenge : Renaissance sanglante pour une affirmation de soi

« Putain ! Putain ! »
Voilà ce qui est sorti de ma bouche au générique de fin de Revenge de Coralie Fargeat. C’est vulgaire, c’est brut, mais ça sort des tripes. C’est le besoin d’exprimer le plus rapidement la claque que je venais de me prendre par ce film.

Revenge 1

L’histoire ?

Trois riches chefs d’entreprise quarantenaires, mariés et bons pères de famille, se retrouvent pour leur partie de chasse annuelle dans une zone désertique de canyons. Un moyen pour eux d’évacuer leur stress et d’affirmer leur virilité armes à la main. Mais cette fois, l’un d’eux (Richard) est venu avec sa jeune maîtresse (Jennifer/Jen), une lolita ultra sexy qui attise rapidement la convoitise des deux autres (Stanley/Stan, Dimitri/Dimi)… Les choses dérapent… Dans l’enfer du désert, la jeune femme laissée pour morte reprend vie… Et la partie de chasse se transforme en une impitoyable chasse à la femme.

Le seul changement apporté à ce synopsis officiel est le remplacement de « chasse à l’homme » par « chasse à la femme » car il s’agit bien de cela.

Lire la suite « Revenge : Renaissance sanglante pour une affirmation de soi »

Publicités