Gare au manga

Quand le manga s’empare des problématiques LGBT

Aujourd’hui encore, il existe de nombreuses personnes qui n’ont rien de mieux à faire que s’occuper de la sexualité des autres. Pour elles, un couple se compose d’un homme et d’une femme, et tous les schémas différents sont considérés comme anormaux, voire contre-nature. Oui l’homosexualité fait peur, à tel point que certains voudraient que cela reste un sujet tabou. Ces mêmes personnes manifestent contre le mariage pour tous, sont outrées par des campagnes de prévention mettant en scène des couples gays, peuplent les réseaux sociaux de commentaires homophobes pour expliquer pourquoi leur sexualité vaut plus que celle des autres.

Parce qu’on a aimé une personne de son sexe, parce qu’on est mal dans sa peau et qu’on désire changer de sexe, on peut se faire oppresser, agresser, tuer ! Le quotidien peut vite devenir une horreur, d’autant plus que les homophobes n’ont plus peur de revendiquer leur haine.

le-manga-lgbt

Alors dans cet article on va parler de mangas, comme d’habitude. Et plus précisément, nous mettrons en avant la manière dont certaines bandes dessinées japonaises traitent de l’homosexualité ou du changement de genre. Il s’agit d’un billet engagé qui n’a pas pour objectif d’aborder des œuvres qui dénigrent la communauté LGBT. Il a plutôt vocation à pousser à la réflexion et analyser comment des auteurs abordent le sujet. L’heure n’est pas à la victimisation. Et si ça dérange l’homophobe qui sommeille en vous : tant pis.

Lire la suite « Quand le manga s’empare des problématiques LGBT »

Publicités
Gare au manga

Manga au singulier #2 : Unlucky Young Men, Brainstorm’ seduction, Mirages d’été, Levius et Last Hero Inuyashiki

Voici un nouveau numéro de Manga au singulier, rubrique dans laquelle je sélectionne des premiers tomes de mangas (et/ou des one shot) sortis récemment. Parce que vous comprenez, rester dans le coup, c’est important. Ici seront mis en avant cinq titres publiés en France entre fin août et début octobre et qui représentent des courants et des manières d’aborder le neuvième art assez différents. Trêve de suspens (pour qui n’a pas lu le titre), je vais parler d’Unlucky Young Men, Brainstorm’ seduction, Mirages d’été, Levius et Last Hero Inuyashiki.

Si vous avez lu le premier épisode de Manga au singulier, vous constaterez quelques différences sur la forme (et notamment l’ajout d’une bannière réalisée gracieusement par Julien Bonnaric, dont je vous invite très fortement à faire un tour (voire même plusieurs) sur son site professionnel et sa page Facebook), mais le fond reste le même : c’est-à-dire mettre sur papier le ressenti à la lecture. Pas d’information et encore moins d’analyse dans cette chronique. Désolé.

Julien Bonnaric

Lire la suite « Manga au singulier #2 : Unlucky Young Men, Brainstorm’ seduction, Mirages d’été, Levius et Last Hero Inuyashiki »

Manga

Le remue-méninges de la séduction

Le voici, le voilà, le Setona Mizushiro nouveau est arrivé ! Nonai Poison Berry, devenu Brainstorm’ Seduction chez nous (n’oubliez pas l’apostrophe, c’est important) est le dernier titre de la mangaka. Dernier au sens littéral, puisqu’elle n’a pas encore commencé de nouvelle série et que son petit mot à la fin du dernier tome de Heartbroken Chocolatier laisse entendre qu’elle ne compte pas s’y remettre de suite (et ne comptez pas non plus sur une reprise prochaine de Black Rose Alice, le responsable éditorial de la mangaka n’y croit pas (source : SHK sur le forum Mangaverse)).

Brainstorm Seduction lecture tome 1

Lire la suite « Le remue-méninges de la séduction »

Gare au manga, Meloku

Sohta et la chocolaterie

Chose promise, chose due. Je vais vous parler de Heartbroken Chocolatier. Alors Heartbroken Chocolatier c’est quoi ? Déjà, pour commencer, il faut savoir que c’est un manga. Ce petit livre a été écrit et dessiné par Setona Mizushiro. Souvenez vous, c’est la demoiselle qui a fait L’infirmerie après les cours, un shojo sublime au pitch bizarroïde. Cerise sur le macaron, Kaze nous a offert (au prix de 6,50 euros) le premier tome trois jours avant la Saint Valentin 2010.

Heartbroken Chocolatier c’est l’histoire d’un jeune homme, niais (ou Sohta, c’est selon), qui s’est fait pigeonner en beauté. Il est tombé fou amoureux de Saeko qui a joué avec ses sentiments en retournant avec son ex. La petite Saeko est fana de chocolat, donc Sohta, toujours trop bon trop con, part travailler dans une boutique de chocolat à Paris. 5 ans plus tard il revient au Japon et ouvre Choco la vie, sa propre boutique. C’est alors qu’il revoit Saeko qui lui demande… de préparer les desserts de son mariage. Bim, dans ta face Sohta ! Afin d’essayer de reconquérir le cœur de la jeune fille, le gentil Sohta va devenir un homme froid et inaccessible. Tant bien même que j’ai hésité à nommé ce billet Doctor Sohta and mister Prince. Mais non.

Heartbroken_Chocolatier_02_1_ Lire la suite « Sohta et la chocolaterie »

Gare au manga, Meloku

Le satanisme vu par Setona Mizushiro

Avec un peu de retard par rapport au planning, je continue la saga de l’été, après les zombies et les vampires, respectivement étudiés par Kengo Hanazawa et Suehiro Maruo. Pour cette troisième partie partie, je vais partir sur une oeuvre de Setona Mizushiro, qui a étudié l’engeance satanique du lobby gay, de son origine des plus ténébreuses jusqu’à sa propagation funeste via un culte et une idéologie nauséabondes.

Pour ceux qui ne l’auraient pas encore compris, c’est Le jeu du chat et de la souris qui sera mis à l’honneur dans ce billet. Le manga qui a lancé le boom du yaoi en France. Alors que, en fait, c’est plus un josei qu’un yaoi. Néanmoins l’auteure a eu pour consigne de faire un manga gay ou SM, érotique et violent. Le résultat est là.

jeu_chatsouris_1_ Lire la suite « Le satanisme vu par Setona Mizushiro »