Quod reliquum est

Les #4FavMangas de Nostroblog – Le retour !

Après un premier jet en 2015, le hashtag #4favmangas revient avec une présentation claire et concise de 4 titres favoris choisis par chacun des nouveaux membres du Nostroblog.

I. Andrea

Blame!

Lire la suite « Les #4FavMangas de Nostroblog – Le retour ! »

Publicités
Gare au manga

Icare : à s'approcher du soleil, on se brûle les ailes

Moebius, maître incontesté de la bande dessinée franco-belge. Jiro Taniguchi, maître incontesté du manga d’auteur. Alors quand le premier propose un scénario de science-fiction au second, le monde de la bande dessinée est intrigué et assiste à la naissance d’Icare.

icare manga taniguchi moebius

Couverture cartonnée et papier semi-glacé histoire de sublimer les dessins de Jiro Taniguchi : les éditions Kana ont mis les petits plats dans les grands pour proposer une fabrication à la hauteur de cette rencontre. S’ajoute à cela deux bonus en fin de volume : une longue interview de Moebius sur les origines et le traitement du mythe d’Icare ainsi que les dessins préparatoires de Jiro Taniguchi.

Tout promet un BD d’exception. Et pourtant…

Lire la suite « Icare : à s'approcher du soleil, on se brûle les ailes »

Elsior, Les trucs à lire

Prison School : Sur le chemin de l’école

Article_Nostro_PS_1S’il y a bien une série qui m’a fait longtemps saliver au point de vouloir une publication en France, il s’agit bien de Prison School (Kangoku Gakuen pour les puristes) d’Akira Hiramoto. Prépublié au Japon dans le Young Magazine depuis 2011, elle est toujours en cours de d’édition à hauteur de 13 volumes, et connaît un certain succès dans l’archipel. En France, c’est désormais chose faite grâce à Soleil qu’on remerciera pour son audace et son bon goût en matière de sélection.

Avant de commencer les réjouissances, revenons un peu sur l’auteur.
Akira Hiramoto, le mangaka, n’en est pas à son premier jet, déjà auteur de “Ago nashi Gen to Ore Monogatari” (comédie, Young Magazine) et de “Me and the Devil Blues” un thriller bien rythmé en 4 tomes disponible chez Kana, il peut se vanter d’avoir un certain pied dans le milieu. Quelques années plus tard, on le verra s’essayer à un genre plus mature (Ecchi/Borderline) avec “ Yarisugi Companion to Atashi Monogatari ” (publié dans le Young Magazine) et pour ensuite continuer avec “Prison School”, qui va aujourd’hui nous intéresser.

Lire la suite « Prison School : Sur le chemin de l’école »

Gare au manga, Meloku

Le dessein de la vie

Dans ce billet je vais vous parler d’un manga atypique comme j’en ai rarement lu. Ce manga c’est Les dessins de la vie. Il s’agit d’un one shot de 250 pages sorti aux éditions Soleil en 2006 pour moins de 10 euros. Les dessins de la vie est dessiné par Hirosuke Kizaki d’après un scénario de Marley Caribu (un mec qui s’appelle comme ça ne peut faire que de bonnes choses). On en vient à ce qu’il faut savoir avant de lire ce manga. Les dessins de la vie est une œuvre inachevée et qui ne sera jamais terminée. Pourquoi ? Parce que Hirosuke Kizaki, persuadé de ne plus pouvoir dessiner, a mis en suspend ses trois séries (qui ne comptent qu’un volume chacune) avant de brusquement décéder en 2000 suite à une crise cardiaque. Certes, vous ne lirez jamais la fin de Les dessins de la vie, mais ce n’est pas une raison pour bouder ce manga.

On va commencer par le synopsis si ça vous dit. Attention, ne me parlez pas de Bakuman, suite à la lecture du résumé ou je m’énerve ! Nému, une jeune fille timide et passionnée à un rêve: devenir mangaka. La talentueuse fillette de 13 ans aide ses parents pour tenir le restaurant familial tout en allant au collège et n’ose pas montrer ses planches à Reiko Itoh, une célèbre mangaka qui vit à proximité. Mais une rencontre pourrait bien changer l’avenir de l’attachante Nému. Avec Les dessins de la vie nous allons suivre les aventures de Nému jusqu’à ce qu’elle devienne mangaka. Autant vous le dire tout de suite, la fin étant quelque peu brutale, si vous voulez qu’elle atteigne son but, il faudra vous l’imaginer.

les-dessins-de-la-vie-1

Lire la suite « Le dessein de la vie »