Gare au manga

Kids on the slope : l’espace pour exprimer les sentiments

« La peinture et le jazz ont des points communs, j’en suis sûre. La peinture joue sur l’espace, le jazz joue sur le temps. Mais c’est toujours exprimer ce qu’on est dans le lieu présent et l’instant actuel, ici et maintenant. »

En empruntant ces mots à Junichi, Yurika dévoile au lecteur quelque chose qu’il peut retrouver dans le manga de Yuki Kodama : à travers ses compositions, l’auteure joue sur la distance et la gestion de l’espace afin de mieux lui faire comprendre ce que ressentent les personnages. Après avoir évoqué la notion de s’ouvrir au monde, nous allons nous plonger dans les dessins de Kids on the slope à travers quelques exemples pour en comprendre l’essence.

kids on the slope artwork.jpg

Lire la suite « Kids on the slope : l’espace pour exprimer les sentiments »

Publicités
Gare au manga

Aku no Hana : La fleur à deux visages

Aujourd’hui on vous propose un article peu commun, puisque je me suis associé à Jehros afin d’écrire une vidéo. A l’étude, Aku no Hana (aussi nommé Les Fleurs du Mal, dont on a choisi de conserver le titre japonais afin de bien marquer la distinction avec l’œuvre de Baudelaire). Si on traite de l’anime et du manga, on a choisi de ne pas révéler le moindre événement se déroulant au-delà du second tome. Il en va de même pour les images tirées de l’œuvre, toutes vidées de leur sens et de leur contexte originels.

En France, le manga est publié aux éditions Ki-oon. L’anime est quant à lui inédit. Cependant il est disponible en anglais, en bluray et DVD, chez Sentai Filmworks.

Pour les autres vidéos de Jehros, rendez-vous sur sa chaîne Youtube.

Gare au manga

Dead Dead Demon’s Dededededestruction : un manga modededederne

C’est en 2014, dans les pages du magazine Big Comic Spirits de Shogakukan, que débute Dead Dead Demon’s Dededede Destruction (aussi appelée DDDD), la nouvelle série d’Inio Asano. Après avoir exploré de fond en comble les tranches de vie réalistes (et parfois surréalistes) avec Bonne nuit Punpun, l’auteur a ressenti un besoin de se renouveler, de proposer autre chose. C’est ainsi qu’est né son premier manga de science-fiction dans lequel on suit le quotidien de Kadode, Ôran et leur bande de copines dans un Japon se relevant d’une attaque extraterrestre.

dead-dead-demons-dededededestruction-inio-asano

Néanmoins DDDD ne peut en aucun cas constituer une remise à zéro dans la bibliographie du dessinateur. Du fait même de son opposition stylistique par rapport à Bonne nuit Punpun, on est en mesure d’affirmer qu’il s’agit d’une suite logique dans sa carrière. On dit d’Inio Asano qu’il est un témoin de son époque, qu’il dresse le portrait d’une frange de la jeunesse et qu’il la remet en cause à travers des récits qui touchent là où ça fait mal. Alors qu’en est-il de DDDD ? Posons la question autrement : en quoi est-il un manga de son temps ?

Lire la suite « Dead Dead Demon’s Dededededestruction : un manga modededederne »

Gare au manga

Le rôle des femmes dans Hunter x Hunter

Quand on parle de codes du manga, c’est en réalité à un genre bien précis qu’on fait allusion : le nekketsu. Cette catégorie, vous la connaissez tous car elle a connu un immense succès au Japon comme en occident avec Dragon Ball et elle a continué à nous servir des séries populaires telles que One Piece et Naruto. Mais aujourd’hui, c’est un tout autre manga qui nous intéresse.

Débutée en 1998 dans les pages de la revue Shonen Jump, Hunter x Hunter est une œuvre de Yoshihiro Togashi, un auteur alors reconnu à qui on doit l’immense succès qu’est Yuyu Hakusho ainsi qu’un titre plus expérimental nommé Level E. Hunter x Hunter débute comme le plus parfait des nekketsu, suivant à la lettre les codes instaurés par ses aînés. Et pourtant, plus on avance dans le manga et plus on se rend compte que l’auteur brise l’ossature de règles que l’on croyait établies. C’est pourquoi, à travers une série d’articles, nous allons nous pencher sur la méthode employée par Yoshihiro Togashi permettant cette déstructuration du nekketsu. De cette manière, on en apprendra plus sur le genre, le manga en question et même l’auteur. Dans cette chronique, c’est la question de la place de la femme qui sera abordée.

hunter x hunter togashi analyse manga.jpg

Lire la suite « Le rôle des femmes dans Hunter x Hunter »

Gare au manga

La maison aux insectes et Le vœu maudit : les histoires courtes de Kazuo Umezu

Publié en France chez Glénat dans le milieu des années 2000 avec des titres comme L’école emportée et Baptism, Kazuo Umezu est un mangaka que nos chers éditeurs francophones ont rapidement délaissé. Et pourtant, l’auteur a profondément marqué l’histoire du manga en redéfinissant dès le début des années 60 le genre horrifique. Si l’artiste a imposé son style pour effrayer, ce qui aura marqué des générations de lecteurs dont certains deviendront eux-mêmes mangakas (Junji Ito, Hisashi Eguchi ou encore Minetaro Mochizuki sont des exemples (que j’affectionne) parmi d’autres), il a aussi exploré la science-fiction et l’humour absurde.

kazuo umezu photo manga

Il faut attendre 2015 pour que la maison d’édition Le Lézard Noir remette Kazuo Umezu au goût du jour grâce à la publication de La maison aux insectes. Un recueil d’histoires courtes qui en appelle d’autres, puisqu’il est suivi par Le vœu maudit dès l’année suivante. L’éditeur a la ferme intention de continuer à publier les mangas du maître et c’est La femme serpent qui sera le suivant sur la liste. En somme, et ce n’est pas pour me déplaire, on est en train d’assister à la naissance d’une collection rappelant ce qu’ont fait les éditions Tonkam pour Junji Ito.

Lire la suite « La maison aux insectes et Le vœu maudit : les histoires courtes de Kazuo Umezu »

Analyse et ineptie

Symbolisme religieux dans Eden de Hiroki Endo

Dans cet article, nous allons examiner comment la portée symbolique d’une œuvre enrichit le récit. Pour se faire, nous prendrons l’exemple du manga de Hiroki Endo, Eden: it’s an endless world et plus particulièrement de son prologue. Eden: it’s an endless world (qu’on abrègera en Eden tout court, hein) fait partie de ces mangas dont dire qu’il est immensément riche est un euphémisme. Effectivement, par la multitude des thèmes traités que ce soit au fil de toute l’histoire ou seulement au cours d’un arc en particulier, Eden surprend par sa perspicacité permanente. Parmi tous ces thèmes, deux sont particulièrement récurrents à l’ensemble de l’œuvre : la science et la religion. En réalité, ces deux sujets forment les pierres angulaires de tout le manga. Tout d’abord, la science. Elle est le principal fil conducteur à travers le virus (« Closer Virus »). Cette thématique est également présente via la cybernétisation du monde crée par Hiroki Endo. Aux questions sur la science, l’auteur y ajoute souvent des questions théologiques. Habituellement, ces deux idées (la science et la religion) sont émises comme diamétralement opposées, or, Endo comprend que ces questions ne peuvent pas être posées indépendamment de l’autre. Il admet que les questions théologiques vont de paire avec les questions scientifiques et par conséquent, à travers ce processus, il pose tout simplement des questions éthiques car, comme il le dit lui-même, il « essaie de réfléchir sur ce qui est vraiment universel pour nous ». Comme dit précédemment, je vais me concentrer particulièrement sur le prologue car c’est le commencement, le moment où l’auteur pose le contexte et la symbolique qui vont être reconduits durant tout le manga.

eden (2)

Lire la suite « Symbolisme religieux dans Eden de Hiroki Endo »

Gare au manga

Analyse graphique de l’œuvre de Kazuo Kamimura

Dans l’article du jour, nous allons nous pencher sur le travail graphique d’un auteur de bandes-dessinées japonaises : Kazuo Kamimura. Nous allons chercher à comprendre pourquoi sa manière de dessiner en a fait un mangaka au style inégalé, un maître de son art. Pour ce faire nous commencerons par voir les sources de son inspiration, contrastant avec celles de ses contemporains. Ensuite, nous étudierons la mise en scène spécifique à ses œuvres. Nous analyserons également les thèmes récurrents à ses dessins. Et pour finir, nous nous attarderons sur le rapport entre les thématiques de ses histoires et la composition des planches.

Mais pour l’heure une question me brûle les lèvres : Kazuo Kamimura, c’est qui ?

kazuo kamimura photo
Kazuo Kamimura, en compagnie de l’actrice Meiko Kaji et du chanteur Julie ; qui interprètent à l’écran les protagonistes de Lorsque nous vivions ensemble.

Lire la suite « Analyse graphique de l’œuvre de Kazuo Kamimura »