Neer

GRAVE, de l’eroguro dans le cinéma français ?

Grave est un film réalisé par Julia Ducournau, une inconnue au bataillon qui se démarque clairement des réalisateurs français actuels. En effet, ce film est une œuvre singulière qui se trouve à la croisée des genres : entre film de genre, thriller, comédie et film d’horreur, il est manifestement difficile de coller une étiquette dessus. Et ceci n’est pas pour déplaire la rédaction de Nostroblog. Quitte à analyser cette œuvre, autant prendre un angle original à l’instar de son parti pris en le mettant en lien avec l’eroguro, courant artistique japonais alliant érotique et grotesque.

Dès lors, de quelle manière Grave témoigne-t-il d’une alliance entre l’érotique et le grotesque ?

grave film.jpg

Lire la suite « GRAVE, de l’eroguro dans le cinéma français ? »

Publicités
Salles obscures

Interview de Keisuke Yoshida, réalisateur de Himeanole et Silver Spoon

Lors du festival Kinotayo, un film a été très apprécié du public : HIMEANOLE de Keisuke Yoshida. Cette intrigue, tant drama comique que thriller, a aussi bien faire rire l’audience qu’elle l’a captivée. Nous avons interviewé le réalisateur.

Nostroblog : HIMEANOLE est l’adaptation d’un manga de Minoru Furuya. Vous avez également réalisé l’adaptation de Silver Spoon au cinéma, une œuvre qui est assez connue en France. Quel est votre lien avec les mangas ?

Keisuke Yoshida : J’aime beaucoup les mangas, mais depuis que j’ai débuté en tant que réalisateur, j’ai plutôt écrit des scénarios originaux. J’ai reçu cependant beaucoup de propositions d’adaptations de manga. Dans ce cas, il faut que le manga me plaise et que je puisse respecter le mangaka. J’adore et j’admire Furuya et Arakawa. C’est pour ça que j’ai adapté ces deux mangas au cinéma. Moi-même, je dessine très très mal, mais je rêve de devenir mangaka.

Lire la suite « Interview de Keisuke Yoshida, réalisateur de Himeanole et Silver Spoon »

Salles obscures

11ème édition du Festival du Film Coréen de Paris

Du 25 octobre au 1er novembre s’est tenue la 11ème édition du Festival du Film Coréen de Paris. À travers une sélection riche et variée, et la présence d’acteurs et réalisateurs, l’évènement a rencontré un franc succès, avec des files d’attentes monumentales pour certaines séances. Votre serviteur Raismith est allé voir 18 des 29 films du festival. Je vous propose un tour d’horizon de la sélection.

FFCP affiche.jpg

Lire la suite « 11ème édition du Festival du Film Coréen de Paris »

Quod reliquum est

MPD Psycho : une iconostase de chair et d’encre

Dans la famille « série méconnue regorgeant de qualité et rendant gorge avec qualité », je demande le petit neveu tétraplégique qu’on a oublié de débrancher : Multiple Personnality Detective Psycho (MPD Psycho). 12 ans plus tard, la série, terminée cet été au Japon avec 24 volumes, poursuit difficilement sa publication chez Pika (1 tome par an à partir du 10ème) dans une indifférence quasi-générale.

on-va-lui-injecter-de-la-hype
Injection de 50 ml de hype…

Je ne vais pas donner une vue d’ensemble sur les 18 tomes parus mais plutôt me concentrer sur le premier volume sans tenir compte des événements qui se produisent dans les suivants. En somme, me mettre dans la peau d’un lecteur qui découvre cette série et par là tenter d’offrir à celle-ci une seconde chance d’exister au grand jour…

Lire la suite « MPD Psycho : une iconostase de chair et d’encre »

Gare au manga

Area 51 : Bibine, poulette & bastos

Tu vois cette jolie donzelle accoudée au fond du bar là-bas ? C’est Tokuko Magoi, aussi appelée McCoy dans le milieu. Elle est comme qui dirait détective privée. Ne t’avise pas de faire ami-ami avec cette poulette car partout où elle passe, il y a du grabuge. C’est qu’elle ne fait pas dans la dentelle, à chaque mission c’est toute une partie d’Area 51, notre charmant petit ghetto, qui se retrouve en ruine… Bref, si malgré le fait qu’elle soit une humaine elle crèche ici, dans cette foutue ville où sont parquées toutes les bestioles mythologiques et autres joyeusetés qui fascinent les petits bourges quand bien même ils n’ont pas envie de les zyeuter dans leur train-train quotidien, c’est qu’elle a une raison. Derrière sa belle gueule se cache une histoire. Mais n’allons pas trop vite en besogne mon gars, avant tout je vais te conter l’histoire de la naissance d’Area 51.

area 1

Lire la suite « Area 51 : Bibine, poulette & bastos »

Bazaar, LvK

Millenium, brûlante adaptation

MILLENIUM-1

Il y a quelques semaines, le brillant Meloku, m’a proposé de venir écrire pour nostroblog, site pour lequel je voue un grand intérêt. Petite pression du coup, avec quel sujet démarrer: un jeu vidéo, un film, une série, une bande dessinée ? N’étant pas un grand lecteur, je me suis lancé le défi d’écrire sur une BD. Histoire de me faciliter la tâche (ou pas), j’ai pris une adaptation de la trilogie Millenium. Lire la suite « Millenium, brûlante adaptation »