Non classé

La VF et ses petits tracas

Aujourd’hui, on ne s’attaque absolument pas au sempiternel débat opposant la VO à la VF. Si la question de telle ou telle préférence déchaîne encore les passions de temps à autre, il faut bien reconnaître la vacuité du sujet et l’indifférence qu’il peut susciter chez ceux indifférents aux querelles de chapelles. Seule garantie – parcourue naturellement de quelques exceptions – celle de découvrir une œuvre dans son intégrité la plus totale dans sa version originale, puisque telle que pensée, conçue et dirigée en premier lieu.

Aussi le doublage français peut-il se révéler problématique, et pas seulement parce que les textes ont été mal adaptés, que les comédiens jouent n’importe comment ou qu’on a fait appel à Antoine Griezmann pour doubler Superman. En témoignent deux exemples parmi tant d’autres, dans lesquels une performance fondamentalement honnête sur la base de textes fidèles à la version d’origine agit pourtant contre ce que le film est censé véhiculer à ce moment-là. On le répète, il ne s’agit pas ici d’un réquisitoire contre la VF, et les petits soucis évoqués ne sont absolument pas rédhibitoires : chaque doublage est excellent dans sa globalité et il s’agit de deux films qu’il convient de découvrir si ce n’est pas déjà fait, peu importe la version choisie tant qu’elle colle le mieux à votre confort de visionnage. Mais le confort n’a jamais empêché un petit peu de réflexion, et ça tombe bien, on aime bien ça chez Nostroblog.

Lire la suite « La VF et ses petits tracas »
Meloku

Captain Tsubasa: Rise of New Champions, le jeu qui bouffe la feuille de match

« Ce n’est pas un jeu de foot, mais un jeu Captain Tsubasa ». Aussi facile soit-elle, cette formule souvent reprise sur les internets pour caractériser Rise of New Champions n’en serait pas moins pertinente. En effet, personne ne demande au titre d’être un FIFA-like, mais bien au contraire un pur produit arcade débridé qui nous permettrait de démolir un pote avec un tir du tigre en retrouvant le plaisir procuré par le manga et ses différentes adaptations. Seulement voilà, ce Rise of New Champions ne donne que trop rarement l’impression d’être plus un jeu Captain Tsubasa qu’un simple jeu de foot arcade un peu foufou sur les bords et avec une skin dédiée. Comme toute impression, il convient toutefois de la confronter à ce qu’est réellement le soft et ainsi de voir là où ses développeurs ont réussi, ou non, à adapter l’essence du manga d’origine dans un jeu vidéo.

Quitte à débuter par une lapalissade, il faut rappeler qu’adapter Captain Tsubasa n’est pas une mince affaire. On parle tout de même de dieux du foot s’affranchissant de l’espace et du temps, capables de défier la Nature et de transcender leur enveloppe corporelle pour servir de guides spirituels au monde. Rien que ça, oui.

Lire la suite « Captain Tsubasa: Rise of New Champions, le jeu qui bouffe la feuille de match »