Pour Sanpei : Le guide de l’homme d’intérieur

Dans ce billet je vais vous parler d’une mangaka que j’admire particulièrement. Celle-ci se nomme Fumiyo Kono. Elle est, entre autres, l’auteure du récent Dans un recoin de ce monde. Mais aujourd’hui c’est un manga plus ancien qui va être présenté : Pour Sanpei. Ce manga en deux volumes est disponible dans la fascinante collection Made In de Kana au prix unitaire de 10 euros.

Mais de quoi parle ce magnifique manga ? Sanpei a trouvé un carnet. Mais pas un carnet dans lequel on peut zigouiller des gens rien qu’en écrivant leur nom. Non, Celui-ci est un vrai guide de vie. Toutes les tâches quotidiennes et les gouts des proches du sexagénaire y sont recensés. Ce manuel est l’œuvre de sa défunte épouse. Ainsi, bien aidé de son précieux ouvrage, Sanpei va vivre avec son fils, sa belle-fille et sa petite fille. Et nous, lecteurs, nous allons le suivre dans la banalité de son quotidien.

46138991_1_

Pour Sanpei est l’un de ces petits bijoux du manga qui ne paient pas de mine. De la même manière que dans la plupart des mangas de Fumiyo Kono, chaque chapitre met en scène Sanpei dans sa vie de tous les jours. Sauf que l’auteure ne narre pas les chapitres de façon identique. Certains sont dénoués de dialogue, d’autres nous dévoilent les pensées de Sanpei. Mais la majorité du temps, les courts chapitres sont rédigés de manière un peu plus classique. A leur fin est présente une chute qui se veut souvent humoristique. D’ailleurs, plusieurs sentiments se dégagent à la lecture du livre. On passe de la mélancolie liée au souvenir de la femme de Sanpei, à la douceur rejetée par sa belle-fille. On craquera également pour Nona, la petite fille de Sanpei, et son caractère trempé.

Les dessins de Fumiyo Kono accentuent ces impressions de poésie et de nostalgie. C’est avec un trait bien à elle que l’auteure dépeint des personnages attachants. Fumiyo Kono a un don pour faire ressortir de la douceur et de la gentillesse de ses personnages. Et c’est particulièrement véridique pour les personnages féminins. De plus, une ambiance légère ressort du contour graphique. Les décors de Pour Sanpei sont tout bonnement splendides. J’aime le coup de crayon de l’auteure et je ne m’en lasse pas.

18dbfe4a_1_

Pour commencer à lire l’auteure ce n’est pas Pour Sanpei que je vous conseillerais. Je pense qu’il serait plus judicieux de jeter votre dévolu sur Le pays des cerisiers, un manga bouleversant sur l’après bombardement d’Hiroshima (ville d’où est originaire la mangaka). Cependant, Pour Sanpei se range aux côtés des meilleurs manga d’auteurs parus en France. Il relate le quotidien d’un sexagénaire avec une tendresse tantôt maladroite tantôt nonchalante sans ne jamais tomber dans le pathos. En plus d’être très jolie, l’histoire est instructive. Surtout si vous êtes grand-père.

Publicités

On attend votre avis !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s